A l'article de la mort de Jeaniene Frost (Le prince des ténèbres 2)

Quatrième de couverture

Depuis que ses pouvoirs psychiques ont disparu, Leila se demande ce que l’avenir lui réserve, d’autant que Vlad, son amant, se montre distant.
Incapable de comprendre ses sentiments, elle décide de retourner à son ancienne vie dans le monde du cirque. Mais un ennemi l’y guette dans l’ombre et un nouveau prétendant est prêt à tout pour lui faire oublier le vampire ténébreux. À qui peut-elle accorder sa confiance ? Le moindre faux pas risque de la condamner à jamais…

Mon avis

Avant de lire le 7e et dernier tome de la série Chasseuse de la nuit, il fallait que je lise le 2e tome du Prince des ténèbres sans quoi je risquais d’être spoilée sur l’histoire. C’est un vrai plaisir de retrouver Vlad et Leila. Je dois dire que ce genre me manque un peu, je n’en lis plus tant que ça ces derniers temps du coup retrouver des personnages que j’appréciais est agréable.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit. D’autant plus qu’avec ce genre, l’action arrive dès les premiers pages pour n’en plus finir jusqu’à la fin. Il y a des petits moments de flottement mais on se doute bien que c’est le calme avant la tempête.

J’ai bien apprécié cette histoire, c’est un peu couru d’avance pour certains aspects mais ça reste crédible et agréable à lire. Il est vrai que dans le cheminement l’intrigue reste assez similaire au premier tome, on enferme Leila pour la protéger, on met aussi à l’abri sa famille pour éviter tout problème et de l’autre on tente de localiser et chasser les méchants. Ouais, de manière générale le scénar reste le même mais ça fonctionne plutôt bien, ça ne m’a pas trop dérangé en soi mais sûr que si l’on voulait de l’originalité, c’est un peu raté.

Dans l’histoire nous apercevons brièvement Cat, ça fait toujours plaisir de voir les liens avec la série principale même si ce n’est que furtif. Elle joue son petit rôle et on repart sur d’autres choses.

Les révélations de fin sont quelque peu prévisibles mais ça n’en reste pas moins intéressant à lire. La fin est frustrante parce qu’on s’arrête presque en pleine action et c’est pénible de se dire qu’on n’aura pas le troisième tome tout de suite. Il va falloir prendre son mal en patience.

Evidemment le plus gros de l’action reste sur la fin et il s’agit avant tout d’une romance que d’un livre d’action, donc l’auteur se concentre énormément sur la relation entre Leila et Vlad qui est des plus compliquées. Vlad reste égal à lui-même, on le découvre toujours aussi protecteur et possessif envers Leila, sans pour autant lui donner ce dont elle a envie, son amour. Cela crée donc des tensions dans le couple, qui s’éloigne de plus en plus, mais ce n’est pas l’unique raison. Il est aussi impitoyable avec ses ennemis et prêts à tout pour Leila comme il va lui montrer.

J’aime beaucoup le personnage de Vlad et même s’il est ancré dans une romance ici avec Leila, il ne devient pas tout guimauve, contrairement à Mencheres par exemple, c’était plus flagrant. Vlad le devient quelque peu mais sa nature reprend vite le dessus et il restera à jamais un vampire dangereux dont il faut se méfier. Et si l’on commence à s’en rependre à ce qui lui appartient et à ce qu’il aime (ouais parce que bon malgré tout il l’aime Leila, faut juste qu’il arrête d’être aveugle ou de se mentir) pour qu’il réagisse.

Quant à Leila, elle reste une tête brûlée prête à tout aussi pour sauver ceux qu’elle aime, pour écarter tout danger sa famille (sa sœur et son père notamment). Ses intentions sont louables, on comprend qu’elle ne veuille pas être une petite chose fragile que l’on doit protéger mais malgré son don, elle n’est pas invulnérable. Bref, les torts sont partagés entre les deux mais on comprend pourquoi ils s’aiment, ils sont au final exactement pareil. c’est une héroïne forte comme on les aime.

En bref, une histoire bien sympathique, ça m’a plu et j’ai été ravie de retrouver Vlad et Leila, même s’il faut l’avouer que l’intrigue est plutôt simple et sans grande surprise. Mais c’est sans prise de tête, retourner dans cet univers que j’aimais beaucoup est agréable. Les personnages sont sympathiques même si deux têtes brûlées bornées qui mériterait des claques pour leur remettre les idées en place, mais on les aime quand même. Je suis fin prête pour terminer la série principale, j’espère qu’il ne me décevra pas.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul

In My Mailbox (294)