Poison noir de Guido Sgardoli (Typos 2)


Quatrième de couverture

Un virus, appelé « le poison noir » sème la panique à Maximum City. Cette micro-bactérie qui s’attaque aux récoltes, entraîne une crise alimentaire et économique sans précédent. 
Une puissante société, AgroGen, prétend avoir trouvé un anti-virus. 
Mais pour l’équipe de TYPOS, cette solution miracle cache quelque chose. 

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Flammarion de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai beaucoup aimé. Je l’ai trouvé intéressant et cette fin des plus frustrantes ne peut donner qu’envie de poursuivre la série.

La première chose que j’ai remarqué avant même la lecture du livre c’est le changement d’auteur. J’ignorais que ça allait être une série écrite à plusieurs mains et je dois dire que c’est plutôt sympa comme concept. L’écriture est agréable à lire, c’est simple mais efficace. Après, comme il s’agit d’une traduction et que la traductrice est la même, je dois avouer que je n’ai pas vu de changements particuliers par rapport au fait que l’auteur diffère.

Mais de quoi parle ce 2e tome ? Un virus, un champignon noir, détruit les récoltes ce qui crée une crise alimentaire et économique. Mais la société AgroGen a trouvé un anti-virus efficace pour le contrer. Seulement, à l’annonce de cette nouvelle, l’équipe de Typos est certaine que cela cache quelque chose, que ce n’est pas un hasard…

Comme je l’ai dit en introduction, j’ai beaucoup aimé ce 2e tome parce qu’il est vraiment prenant et intéressant. On rentre rapidement dans l’histoire et le vif du sujet, on est tout le temps dans le feu de l’action pour qu’on ne puisse pas s’ennuyer. Ce qui est agréable avec cette série, c’est que ça ne traîne pas en longueur, l’auteur va à l’essentiel, droit au but. Oui j’ai besoin de ça en ce moment vu que j’ai toujours Le vaisseau ardent et ses presque 1600 pages qui m’attendent. Voici donc une lecture rapide me convient tout à fait et je n’ai pas eu l’impression qu’il manquait quelque chose. Après, parfois, il y a peut-être quelques facilités, une très bonne étoile semble planer au-dessus des têtes de notre équipe de choc, mais ça passe, ce n’est pas trop gênant.

La seule chose que je n’ai pas compris c’est pourquoi on parle de poison noir (titre du livre et 4e de couverture alors que dans le livre il est question d’un champignon noir, changement de traduction ?) Mais bon, c’est un détail mais ça donne la sensation que l’objet n’est pas en adéquation avec le contenu.

L’auteur sait maintenir son suspense pour attiser la curiosité de son lecteur. On entrevoit des choses sur l’univers, que ce soit K-Lab, AgroGen qui pose problème ici ou encore Typos et les têtes pensantes de cet organisme, à savoir Sybil Grace et surtout Seth Lear. Je me pose plein de questions notamment sur les personnages et je suis très curieuse de voir ce que cela va donner dans les tomes à venir. En effet, on sait que chacun des membres de Typos a des facultés extraordinaires, mais d’où viennent-elles ? Nous avons ici quelques réponses mais cela n’est pas suffisant, un mystère continue de planer et quand on voit la fin de ce tome… on ne peut que se poser davantage de questions.

En bref, voici un deuxième tome tout aussi intéressant que le premier. On rentre dans le vif du sujet, pas de longueur, un condensé d’action. Les personnages sont intéressants et se dévoilent de plus en plus même si de nombreux mystères subsistent encore, il faut bien donner du suspense et de l’intérêt à la série. Typos et K-Lab continuent de s’affronter mais les moyens mis en œuvre ici pourraient changer la donne pour l’avenir… Reste donc à patienter pour savoir ce qui va se passer dans le tome 3…


En Partenariat avec


Commentaires

  1. Je ne connaissais pas du tout cette série mais ton avis sur ce deuxième tome me plait assez bien :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est assez court, c'est un roman dans les 200 pages mais l'action fuse et c'est intéressant ce traitement sur l'information erronée pour cacher des choses, et cette quête de vérité de la part de Typos. C'est intéressant et bon, je suis sûre aussi que ça existe en vrai, le gouvernement ne nous dit pas tout ^^

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot