Fusion de Julianna Baggott (Pure 2)


Quatrième de couverture

Depuis qu'ils connaissent la vérité sur les Détonations, Pressia, Bradwell, Partridge et El Capitan sont prêts à tout pour renverser Willux. Petit à petit, ils organisent la résistance. Mais le Dôme n'a pas dit son dernier mot, et il dispose d'un précieux atout qui pourrait faire toute la différence...

Mon avis

Voici un livre qui traîne dans ma PAL depuis trop longtemps, alors quand le tome 3 est sorti, il fallait bien s’y remettre pour avoir le fin mot de cette série. Je rattrape donc mon retard en lisant ce 2e opus de la série Pure. Je dois avouer que j’ai eu un petit peu de mal à me remettre dans l’histoire parce que j’ai lu le premier tome il y a un bon moment de ça et qu’il fallait que je me souvienne des événements passés et des personnages. Après une petite adaptation, j’ai pu combler ces trous et poursuivre ma lecture tranquillement et je dois avouer que je ne sais pas trop quoi penser de ce livre.

L’histoire est intéressante, chacun des protagonistes présentés dans le premier tome tente d’organiser une résistance et de trouver une solution pour renverser Willux et cela ne tient qu’à cela. Alors d’un côté, pourquoi pas, mais il y a peut-être quelques longueurs qui fait que ce livre n’est pas aussi passionnant que le premier. J’adore les pavés, je le revendique à chaque fois car j’aime les détails, etc. je suis servie, le livre fait plus de 650 pages mais il faut tout de même du contenu et parfois c’était peut-être un peu léger, j’en attendais un peu plus. L’intrigue est lente et n’avance pas vite.

La narration est toujours partagée entre différent personnage, écrit certes à la 3e personne mais on se focalise sur quelqu’un en particulier. Heureusement pour nous, c’est signalé au tout début du chapitre, la transition est facilité, ce qui est une bonne chose. Et le fait qu’il y ait ces points de vue n’aide pas toujours à l’avancée de l’histoire, on y va vraiment à tâtons. Ce n’est pas inintéressant mais peut être un peu long surtout quand on remarque une absence d’action. Attention, je ne dis pas qu’il ne se passe rien mais il ne faut pas s’attendre à des combats et à des moments accélérés, un petit peu mais cela paraît noyé dans la masse. De manière générale, l’intrigue est assez lente, on suit chaque groupe qui met en place des stratégies, en tentant parfois quelque chose mais bon, on est loin de la grande finale, heureusement, il nous reste un tome.

On peut dire que Fusion est un tome transitoire qui permet vraiment de passer d’un tome à l’autre. Dans une trilogie c’est souvent le cas que le deuxième soit « moins bon » et plus lent pour justement passer de la découverte d’un monde avec sa problématique et ensuite à avoir le gros condensé de l’action avec une bataille, des morts, etc. Je caricature volontairement mais c’est l’idée. Donc, je n’ai pas autant apprécié ce deuxième tome que le premier, mais il faut avouer que cela reste intéressant et nécessaire aussi pour la compréhension. Je ne me suis pas ennuyée, je n’ai pas peiné à le lire non plus (même si j’ai mis le temps étant donné l’épaisseur du livre), mais ce n’était pas totalement ce à quoi je m’attendais non plus. Il aurait fallu davantage d’actions pour que ce soit plus prenant, et que ça aille crescendo pour avoir un troisième tome explosif (et j’espère l’avoir !).

En revanche, nous avons un lot de surprises et de révélations auxquelles je ne m’attendais pas du tout. L’action pure est dure n’est peut-être pas là, mais nous découvrons de nouvelles choses sur le passé, sur ce que les gens savent ou pas, sur les personnages de manière générale. Je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler mais il y a de bonnes idées, tout cela paraît bien plus cohérent et je suis curieuse de voir ce qu’il va advenir de certains personnages.

Mais je n’en dirai pas plus sur eux, pour éviter encore une fois tout spoiler. Tout ce que je peux dire c’est qu’ils sont vraiment intéressants et attachants à leur manière. C’était pénible parfois de voir comment les uns agissent avec les autres.

Quant à la fin, c’est juste pénible, on nous laisse en plan, chacun a agit d’une certaine manière et là, ça s’arrête. De quoi donner envie aux lecteurs et de poursuivre directement avec le tome 3. Bon, je ne vais pas le lire directement pour ma part ; l’univers est tel que j’ai besoin d’un petit moment de répit.

L’univers de Julianna Baggott est vraiment complexe et s’enrichit un peu plus. J’ai retrouvé cette atmosphère si particulière, mais peut-être pas autant que le premier. Lors de ma lecture de Pure, j’avais trouvé ça dérangeant, lourd et pesant, il faut dire que la situation l’est particulièrement. Ici, ce n’est pas pour autant plus détendu ou le pays des Bisounours mais cela m’a paru tout de même moins pesant. Peut-être parce que pour le premier ; je ne m’attendais pas du tout à cela.

En bref, un deuxième tome qui m’a légèrement moins plus que le premier parce qu’il manquait de l’action pure et dure, mais les révélations que nous avons, les nouveaux éléments sur cet univers et les personnages font que cela compensent à mes yeux. Mais c’est une intrigue assez lente à se mettre en place mais cela promet de grandes choses pour la suite. Je suis très curieuse de voir ce qu’il en est…

Commentaires

  1. Voila qui est étrange car des trois, le deuxième est mon favori ! J ai adoré les passages avec les Mères et j ai adoré Pressia et toute ces révélations sur Cygnus. Pour te rassurer il y a un peu plus d action dans le dernier tome même si il n y a pas de bataille épique comme on pourrait se l.imaginer !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai adoré le premier opus et j'ai bien hâte de voir si le second me plaira autant... Dommage qu'il n'a pas su te séduire autant que le premier :-)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Les contes du chat perché de Marcel Aymé

L'héritière de Bellecombe de Liz Carlyle