Cendres de Julianna Baggott (Pure 3)

Quatrième de couverture

Nous sommes tous complices. Nous avons laissé les Détonations se produire. Comment pouvons-nous nous tourner vers l'avenir si nous ne pouvons admettre la vérité du passé ? Si Partridge avait pour intention de dévoiler au monde les mensonges de son père, les choses se révèlent bien plus complexes une fois aux commandes du Dôme. Alors qu'une nouvelle ère se profile, les intérêts de chacun divergent : faut-il sauver des vies, se venger, prendre le pouvoir ? se serrer les coudes ou se tourner le dos à jamais ? Pressia, Bradwell et El Capitan devront faire des choix cruciaux s'ils veulent qu'un nouveau monde renaisse des cendres.

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions J’ai lu de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai bien apprécié et qui clôt plutôt bien la série, même si la fin reste ouverte et que je ne suis pas toujours fan de ce principe. Mais j’en reparlerai un peu plus loin.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, s’agissant du dernier tome, on sait à quoi s’en tenir, ce qui s’est passé et ce à quoi se destine chacun de nos personnages. Le but se poursuit dans le 3e tome, donc pas de réelle surprise dans le contenu en soi, même si évidemment, il y en a. je ne m’attendais pas toujours à ce qui allait arriver, on espère que certaines choses changent, que le destin de ces purs et de ces personnes qui ont fusionné puisse être meilleur, mais le sera-t-il vraiment ?

L’intrigue est bonne et bien menée. On trouve beaucoup de questions et de remises en question dans ce tome, c’est le moment des réflexions mais surtout de l’action, il faut agir mais dans quel sens ? A qui doit-on faire confiance, à qui doit-on allégeance ? Les ennemis ne sont pas nécessairement ceux que l’on croit, ni les alliés. On peut s’attendre à ce type d’histoire, que cela se termine ainsi même si je l’avoue, j’aurai aimé quelque chose de différents mais ça n’aurait pas fonctionné, ça aurait été trop beau pour être vrai je pense. Mais cela reste cohérent et crédible, c’est déjà important.

C’est une série assez lente de manière générale, même quand il y a des moments d’action, ce n’est jamais totalement haletant, comme si on avait un compte à rebours, je ne ressens pas la pression comme dans d’autres livres. Mais cela n’en reste pas moins intéressant et agréable à lire, même si je dois avouer que ce n’est pas le genre de livre qui se lit rapidement et en un rien de temps. Cela se lit bien mais l’intrigue et l’atmosphère sont telles que c’est pesant et se lit lentement.

Comme je le disais, la fin est ouverte et laisse aux lecteurs le soin d’imaginer la suite ; je ne suis pas forcément fan de ce procéder, ça me donne souvent la sensation que l’auteur ne sait pas comment terminer et préfère laisser ça ouvert pour que chacun se fasse son idée, sans clore définitivement la série. Un moyen pour revenir plus tard ? Ou une manière de montrer que l’auteur ne sait pas trop où elle va ? Toujours est-il qu’ici, cela paraît assez normal que cela se finisse ainsi, mais c’est vrai qu’un épilogue pour savoir ce qu’il en est plus tard ne m’aurait pas déplu, mais reste à voir ce que l’auteur aurait fait et là, difficile à dire étant donné les circonstances. Voilà, le débat est ouvert pour parler de cette fin, à voir si elle convient. Elle est correcte, mais j’aurai aimé en avoir plus.

Les personnages sont égaux à eux-mêmes, ils évoluent un peu par rapport au troisième. Etant donné les circonstances, il ne pouvait pas en aller autrement, même si j’avoue que j’aurai aimé avoir autre chose pour certains personnages mais ça paraît plutôt logique. Ils sont attachants, tous autant qu’ils sont que ce soit Pressia, Bradwell, El Capitan, Partridge ou encore Lyda. Chacun des narrateurs apportent un petit quelque chose de plus à l’histoire et on finit indéniablement par s’attacher à eux.

En bref, c’est une série sympathique, avec un univers très intéressant et riche qui met mal à l’aise. C’est oppressant, plein de tensions et le fait d’avoir ces personnes fusionnées, cela fait froid dans le dos. Les intrigues sont bonnes même s’il faut avouer que c’est plutôt lent, il ne faut pas s’attendre à des coups de pression et d’action brut, il y en a, mais peu, cela prend son temps. Les personnages sont intéressants et attachants, j’ai beaucoup aimé les suivre et c’est toujours avec un petit regret que je leur dis au revoir à la fin de cette chronique.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot