Le Top / Flop du Mois ! (Novembre 2014)


Explication

Voilà un petit bilan mensuel (sauf pour l'été ça regroupera Juillet et Août) sur les TOP et FLOP de mes lectures. Étant donné le nombre de livres que je lis par mois (entre 20 et 25 généralement) difficile de s'y retrouver dedans, surtout quand on ne suit pas quotidiennement. Ce petit bilan permet donc de mettre en avant les lectures qui m'ont beaucoup plus (excellente lecture / coup de coeur) : TOP, mais également les déceptions et ceux que j'ai détesté (si, ça arrive) / FLOP.

Chaque article sera donc composé du titre du livre et du lien de la chronique pour ceux qui voudraient en savoir plus, de la couverture et 4e de couverture du livre (que je peux réduire si elle spoile et dans ce cas là, je le spécifie), ainsi qu'une petite phrase pour vous donner envie (ou pas) de lire le livre.

*-*

En ce mois de novembre j'ai lu 35 livres, tout genre confondus, roman, BD, albums, livre jeunesse et dans l'ensemble c'était plutôt un bon mois. Un coup de coeur, ils sont tellement rares qu'il faut le mentionner et aussi de belles découvertes tout de même, les déceptions sont assez rares, heureusement ! Voici donc une sélection d'ouvrages, même si j'en ai apprécié d'autres évidemment...


TOP

CATÉGORIE ÉROTIQUE

♥ Sans détour de Tiffany Reisz > CHRONIQUE

Cette série est tout simplement un coup de coeur, ce 3e tome nous en apprend davantage sur les personnages, leur relation, leur passé et leur présent. J'ai tellement hâte de lire la suite...



Nora Sutherlin a tout fait pour chasser Wesley Railey de ses pensées, de ses fantasmes. Le jeune homme de bonne famille dont elle pourrait bien être tombée amoureuse n’est pas pour elle. Il est trop jeune, trop sensible et, surtout, trop innocent.
Sa vie à elle, c’est le monde de l’interdit et de la soumission ; c’est Søren, son propriétaire, son amant, son maître. Il sait tout d’elle, il l’a vue grandir, il a fait d’elle la dominatrice la plus accomplie de New York. Et elle a promis de le suivre au bout du paradis, ou de l’enfer.
Sauf que ces bonnes raisons ne sont d’aucun poids face à l’évidence : le seul moyen de choisir vraiment entre ces deux hommes que tout oppose, c’est d’aller jusqu’au bout avec Wesley, sans détour. Quel qu’en soit le prix.

CATÉGORIE BD

Les Vieux Fourneaux de Wilfrid Lupano et Paul Cauuet > CHRONIQUE

Une BD drôle et touchante qui mettent en scène des papis qui n'ont pas froid aux yeux. Une série à suivre de très près car elle en vaut la peine.



Pierrot, Mimile et Antoine, trois septuagénaires, amis d'enfance, ont bien compris que vieillir est le seul moyen connu de ne pas mourir. Quitte à traîner encore un peu ici-bas, ils sont bien déterminés à le faire avec style : un oeil tourné vers un passé qui fout le camp, l'autre qui scrute un avenir de plus en plus incertain, un pied dans la tombe et la main sur le coeur. Une comédie sociale aux parfums de lutte des classes et de choc des générations, qui commence sur les chapeaux de roues par un road-movie vers la Toscane, au cours duquel Antoine va tenter de montrer qu'il n'y a pas d'âge pour commettre un crime passionnel.

Les Ignorants d'Etienne Davodeau > CHRONIQUE

Quand la BD et le vin se rencontrent cela donne Les Ignorants ! Une BD originale qui nous plonge dans deux univers totalement différents mais tout deux intéressants et où chacun va apprendre de l'autre. Une BD à découvrir !



Un vigneron chez Jean-Pierre Gibrat ou chez Emmanuel Guibert, et un auteur de bande dessinée dans la vigne : mais qui sont-ils ? Deux ignorants ! Comment, pourquoi, et pour qui faire des livres ou du vin ? Les réponses à ces questions forment le récit vivant et joyeux d’une initiation croisée.

L'odeur de la poussière chaude de Frederik Peeters > CHRONIQUE


Dans un futur lointain... Verloc Nim se réveille amnésique au milieu de nulle part. Grâce à son journal, qu'un singe-robot nommé Churchill lui remet, il se plonge dans son passé. Verloc y apprend qu'il mène une vie misérable, qu'il a perdu travail, famille et amis depuis qu'il a décidé de vivre en marge d'un monde hypertechnologique. Jusqu'à ce que son frère Conrad l'emmène sur une autre planète pour y récupérer une mystérieuse substance nommée aâma...

Mascarade de Florence Magnin

Une BD très originale avec une atmosphère assez sombre et horrifique qui reprend les contes de notre enfance. Une histoire qui m'a transporté et que je vous invite à découvrir, d'autant que les illustrations sont vraiment magnifiques, une BD à lire.




"Je crois que je rêve..." 11 ans... A la frontière de l'enfance, où règne encore la magie, Gaèlle fabrique les masques qui lui ouvriront les portes des territoires interdits... Mais le trop vieux pays des contes, qu'on dit à tort rose et bleu, cache dans l'ombre des créatures que l'enfer même a exilées... L'Ogre surtout y règne en maître, et sa descendance sur Terre chasse sans fin les innocents qui n'ont pas su voir à temps que sous le masque luisent des dents..


CATÉGORIE JEUNESSE

Little Piaf : Il faut sauver la reine ! de Daniel Picouly et Frédéric Pillot > CHRONIQUE

Un roman jeunesse très sympathique qui nous raconte l'histoire du dernier moineau et de ses amis les trois ZoZios, les fameux Mousquetaires. Une mission de la plus haute importance les attends, sauver la reine ! Un roman très mignon que je vous conseille !


Depuis que le Cardinal et son Gros Gouvernement de pigeons ont pris le pouvoir à Paris, tous les moineaux ont disparu. Tous, sauf un : le courageux et espiègle Little Piaf ! Suite à un traquenard, il fait la connaissance de trois fines lames : les ZoZios, les mousquetaires… Ses nouveaux amis entraîneront Little Piaf dans de folles aventures, entre Paris et Londres, pour sauver la Reine d’un affreux complot (retrouver la pierre qui manque à son fameux collier, pierre qu’elle a donnée à son amoureux anglais). Le danger rôde, mais Little, les Zozios et Bouquinette, une grive au fort caractère, aussi bavarde que romantique, vivront à un rythme trépidant des combats à l’épée, poursuites, emprisonnements, évasions, voyages, révélations de secrets…
Frédéric Pillot illustre à merveille l’imaginaire haut en couleurs de Daniel Picouly : expressivité des drôles d’oiseaux, justesse et précision des décors de Paris, points de vue étonnants sur les toits, sens de la couleur…

Le ciel nous appartient de Katherine Rundell > CHRONIQUE


Tout le monde pense de Sophie qu'elle est orpheline. La jeune Anglaise demeure cependant persuadée que sa mère n'a pas sombré avec le navire qui la laissa, à l'âge d'un an, flottant dans un étui à violoncelle au beau milieu de la Manche.
Alors, lorsque les services d'Aide à l'enfance menacent Charles Maxim; son tuteur, érudit farfelu aux méthodes d'éducation fantasques, de lui reprendre la garde de Sophie, celle-ci décide de poursuivre ses rêves et part pour Paris avec lui sur les traces de la disparue...
Une cavale menée sous le signe de l'espoir, qui conduira la fuyarde sur les toits de la ville-lumière, en compagnie du sauvage Matteo et de sa bande de danseurs du ciel.


CATÉGORIE LITTÉRATURE

L’homme à la bulle de savon de Sylvie Matton > CHRONIQUE

Un roman original qui traite d'un fait divers, le vole d'un Rembrandt et qui a été rendu il y a quelques mois de cela. Un roman fascinant et surprenant mais sans jugement.


Je le veux et je l'aurai. Plusieurs fois ces derniers mois, Patrick est retourné dans le musée pour vérifier les déficiences du système de sécurité. Il vit la mutation du défi en un acte héroïque comme un parcours initiatique, illicite et enivrant. Une mission joyeuse. Et si ce geste extraordinaire se conclut par une réussite sans encombre, Patrick ne doute pas que sa vie vécue désormais dans l'intimité de l'Enfant, son compagnon et son secret, fera de lui un homme nouveau.

Nombreux sont ceux qui ont un jour ressenti l'envie fugitive de posséder une oeuvre exposée dans un lieu public, mais passer à l'acte est exceptionnel tout autant que la relation intime et passionnelle qu'entretient Patrick avec celui qu'il appelle L'Enfant, le personnage du tableau de Rembrandt, L'Enfant à la bulle de savon. Depuis qu'il l'a vu exposé, L'Enfant est devenu son frère, son double, l'unique compagnon auquel il peut confier ses terreurs de petit garçon face à un tyran domestique jusqu'au jour où le désir de s'approprier la peinture devient irrépressible. Nous livrant les clés d'un vol commis dans un musée, cet ouvrage est aussi, par maints thèmes dérangeants et souvent occultés, un roman social.
Désormais garant de la bonne conservation du tableau, Patrick vivra cette vie commune telle une lente descente aux enfers, à l'image d'un Dorian Gray inversé, où la peinture se porte au mieux dans sa cachette tandis que lui-même se met en danger. Ce roman de non fiction est une histoire vraie.

FLOP

Monotropa Uniflora de Gwendoline Finaz de Villaine > CHRONIQUE

Une 4e de couverture alléchante et qui interpèle, malheureusement j'ai été déçue de ce livre car ce n'était pas ce à quoi je m'attendais. J'imaginais quelque chose de plus extraordinaire alors qu'au final, l'intrigue est assez courue d'avance, pas trop de surprise, quant au fait de tomber amoureux d'une simple voix, ce n'était pas bien exploité, la romance quasi invisible prend d'un coup de la place, comme si c'était une évidence. Le passage d'un sentiment à l'autre n'était pas logique... Dommage, il y avait un bon univers, du potentiel mais pas toujours bien exploité.


Peut-on tomber amoureuse d’une simple voix, d’un esprit, sans y perdre son âme ? 

1919. au lendemain de la Première Guerre mondiale, Apollonie devient professeur de musique. Belle, libre et déterminée, la jeune orpheline découvre la vie au château de Grandville. Elle ne tarde pas à faire la connaissance du fils de la Comtesse, le magnétique et mystérieux Hector, dont la beauté n’a d’égale que le cynisme. Apollonie, encore troublée par cette rencontre, tombe sous le charme indécent d’une voix mystérieux sortie des ombres…



Commentaires

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul

Les Flammes du destin de Sarah Raughley (The Effigies 1)