Pour que tu n’oublies pas de Karen Rose (Baltimore 3)

Quatrième de couverture

Quand elle apprend que son fils de vingt ans a été enlevé, Daphné Montgomery, folle d’angoisse, pense aussitôt à une vengeance orchestrée par le criminel qu'en sa qualité de procureur de Baltimore elle vient de faire inculper pour meurtre. Une conviction qu’est loin de partager Joseph Carter, l’agent spécial du FBI chargé de l’enquête. Aux yeux de celui-ci, cette piste est trop simple, trop évidente.
Tous deux se lancent alors dans une enquête complexe, terrifiante. Pour Daphné, il s’agit de sauver son fils, tout en faisant face aux souvenirs oppressants de l’enlèvement dont elle a elle-même été victime, enfant. Un traumatisme violent qui, elle le comprend peu à peu, pourrait être lié aux événements d’aujourd’hui. Se peut-il que son ravisseur d’autrefois, qu’on n’a jamais arrêté, soit mêlé à l’enlèvement de son fils ? Se peut-il qu’après toutes ces années il ait décidé de s’attaquer de nouveau à elle, à sa famille ? Aidée de Joseph Carter, cet homme qui l’attire depuis longtemps mais qu’elle se refuse à aimer, Daphné va devoir plonger dans le plus sombre des cauchemars pour trouver les réponses à ses questions.

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Mosaïc de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai tout simplement adoré.

En fait, il n’y a aucune surprise là dedans, depuis ma découverte de Karen Rose avec le premier tome de la série Baltimore, je deviens de plus en plus fan à chaque fois de cet auteur. On peut dire d’une certaine manière que je ne suis plus vraiment objective à ce niveau-là. Mais ce n’est pas grave, cela convaincra peut-être tout de même quelques personnes à lire ces livres parce qu’ils sont vraiment très bons.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit. Tout ce qu’il faut savoir c’est qu’un énorme procès est en cours, le fils du procureur se fait enlever et qu’il faut absolument le retrouver.

Ce qui peut être énervant dans les livres de Karen Rose, mais qui fait aussi tout l’intérêt, c’est qu’assez rapidement on sait l’identité du tueur, on a son nom, et on peut aussi comprendre pourquoi. Certains enjeux n’arrivent que tardivement mais dès les premières pages, nous avons beaucoup d’éléments que les principaux intéressés ignorent évidemment. C’est un peu comme dans la série TV Esprits criminels, on sait, on voit, les flics non et doivent se creuser la tête pour récolter les indices, les analyser et tenter de faire des liens pour comprendre. C’est donc très frustrant, on aimerait le leur dire, mais c’est évidemment impossible.

Et cela nous tient en haleine pendant des pages et des pages parce que l’intérêt n’est donc pas de savoir qui c’est, mais s’ils vont réussir à mettre la main dessus. Mais évidemment, même si nous savons beaucoup de choses en amont, l’auteur nous réserve tout de même beaucoup de surprises. Ses intrigues sont riches en révélation, on en apprend aussi bien sur ses personnages principaux, donc ici Daphné et Joseph que nous connaissions un peu de loin, là nous sommes vraiment au plus près d’eux, mais aussi sur ce tueur, ses motivations, etc. Et là, je dois dire que j’ai été surprise, je ne m’attendais pas du tout à ça en commençant le livre, j’étais très loin de me l’imaginer, ce n’est vraiment que sur la fin qu’on voit où l’auteur veut en venir.

C’est en cela que les livres de Karen Rose sont bons, elle arrive toujours à nous surprendre, à nous donner envie d’aller plus loin, de savoir ce qui va se passer. C’est totalement addictif, et même si le livre fait plus de 600 pages, croyez-moi, vous ne les voyez pas passer tant c’est prenant. Non, je n’essaie absolument pas de vous convaincre de lire cet auteur, pas du tout… *sourire diabolique*.

Bien que ce soit des thrillers, il y a toujours une petite romance pas très loin. Dans la série Baltimore, nous retrouvons toujours le même univers, les mêmes personnages mais on se focalise sur un nouveau couple à chaque fois (un peu comme dans la romance paranormale du type Psi-Changeling ou La Confrérie de la dague noire). Elles sont plutôt bien faites et ça permet aussi de détendre un peu l’atmosphère à cause des événements qui se passent alentour. Le couple ici est évidemment Daphné et Joseph que nous avons pu voir dans le précédent tome et c’est amusant de voir la manière dont ils se tournent autour. Chacun des deux pensent que l’autre ne l’a pas remarqué, qu’il n’a aucun sentiment, alors que c’est faux. Mais au bout d’un moment ils finissent par ouvrir les yeux et comprendre que leurs sentiments sont réciproques. Une vraie romance en somme, avec tous les codes qu’il faut, mais ce n’est pas ce qui prime dans l’histoire. Cela reste un thriller, l’enquête, la recherche est primordiale, mais cette romance qui détend n’est pas déplaisante et plutôt bien faite. Et contrairement au premier tome, la « conclusion » (non, aucun spoiler là dedans, on sait qu’ils vont finir ensemble, comme dans toute romance qui se respecte) n’arrive pas suite à leur rencontre mais au bout de 9 mois. C’est déjà un peu plus crédible à mes yeux.

Bref, des personnages qui m’ont beaucoup plu ici, c’était un plaisir de retrouver ces deux là car je dois l’avouer, ils m’intriguaient énormément dans les précédents, tout comme le fait de revoir la famille de Joseph, Paige et Grayson (tome 2), mais aussi JD. Fitzpatrick qui apparaît furtivement (tome 1). Ce sont des personnages attachants qui ont un passé difficile, et on se dit qu’ils se sont bien trouvés, ils ne peuvent qu’aller ensemble et surmonter les choses qu’ensemble.

En bref, un troisième tome réussi qui aura su me surprendre, je ne m’attendais pas à toutes ces révélations. Cela est agréable de voir les personnages évoluer, que ce soit les principaux ici ou ceux qui sont devenus secondaires dans cette histoire (mais principaux dans les précédents). L’auteur a bien mené sa barque et désormais on sait déjà quel va être le couple suivant, j’ai tellement hâte de voir ça, parce que pour le moment, ce n’est pas gagné ! Un auteur à suivre et une série à lire !


En partenariat avec

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'héritière de Bellecombe de Liz Carlyle

Les contes du chat perché de Marcel Aymé