Un démon au collège de Jamie Thomson (Dark Lord 1)


Quatrième de couverture

Après une chute vertigineuse et inexpliquée, Dark Lord, un prince du mal démoniaque venu d'un autre monde, se retrouve dans une rue de Londres, prisonnier dans le corps d'un garçon de 13 ans. Recueilli par les services sociaux, il est placé dans une famille d'accueil et inscrit dans le collège du quartier. Ayant perdu tous ses pouvoirs, il ne peut réagir, et, en attendant de trouver une solution, il est obligé de se plier aux règlements du collège et aux coutumes étranges et ridicules des adolescents. Mais attention, Dark Lord n'a pas dit son dernier mot, sa vengeance sera terrible !

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Seuil de m’avoir permis de lire ce livre qui est sympa mais pas non plus le livre du siècle, je lirai peut être la suite pour voir ce que cela donne car je l’avoue la fin m’a rendu curieuse mais ça ne sera pas une priorité.

L’écriture de l’auteur est agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre rapidement dans l’histoire et qu’elle se lit bien et vite. Je n’en ferai pas de résumé car la 4e de couverture est suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit.

L’action arrive dès les premières pages, il n’y a pas de perte de temps ce qui est plutôt appréciable. Et pour de la littérature jeunesse c’est ce qu’il faut car il est nécessaire d’accrocher son lecteur d’autant plus vite. Ainsi, nous découvrons l’arrivée de Dark Lord sur Terre sans qu’il ne comprenne ce qui lui arrive et son intégration dans une famille humaine et dans le corps d’un ado de 13 ans. Evidemment, rien n’est facile pour lui, il y a un décalage entre sa « précédente existence » et celle qu’il a désormais. Tout le monde pense qu’il joue la comédie, que tout cela n’est qu’un jeu alors qu’il est sincère. C’est en cela que c’est amusant, Dark Lord renommé Dirk Lloyd traite ses amis comme ses serviteurs mais pour ces derniers tout cela n’est qu’un jeu. Il y a de l’action, des rebondissements, parfois on peut tomber dans l’absurde.

Après je dois dire que je n’ai pas totalement été conquise, je n’ai pas rigolé à chaque instant et cela reste assez prévisible dans ce qui se passe. Je pense que je ne suis pas le bon public pour ce livre, peut-être que là, je suis « trop vieille ». C’est mignon, il y a de bonnes idées mais ça ne m’a pas non plus totalement emporté. Je lisais parce que c’était plaisant mais sans plus, je n’étais pas spécialement pressée de m’y remettre. Quant à la fin, je dois dire qu’elle m’a rendu curieuse, étant donné les circonstances, ça peut donner envie de lire la suite pour savoir ce qui va arriver à tout ce petit monde. A voir si je vais me laisser tenter.

Quelques illustrations agrémentent l’histoire mais avec la vision déformée qu’en a Dark Lord ce qui rend certaines scènes plus amusantes car on ne l’imagine pas vraiment ainsi.

En bref, un roman mignon et assez drôle même si je n’ai pas totalement été touchée, je suis peut-être trop âgée pour cela. Néanmoins je pense qu’il pourra trouver son public avec un lectorat plus jeune que moi car il y a de bonnes idées, c’est assez original d’avoir ce démon au collège et qui tente de se comporter comme un ado de 13 ans alors qu’il est le Seigneur des Ténèbres. Mais il faut avouer que ce n’est pas transcendant, pas pour moi mais pour un lectorat plus jeune, cela peut fonctionner.

Commentaires

  1. Je suis certaine qu'il plaira à son lectorat !!! Ma première impression... on dirait Dark Vader de Star Wars :-) Il a l'air sympathique :-)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot