Un grand amour peut en cacher un autre de Kristan Higgins

Quatrième de couverture

« Pour attirer le regard d'un homme incarnant la perfection masculine, je savais qu'il allait me falloir exploiter mon potentiel au maximum. Bien entendu, je n'imaginais pas une seule seconde réussir à me métamorphoser en cygne, toutefois j'étais bien décidée à me transformer au moins en… je ne sais pas, moi… en oie du Canada ! »
Depuis qu’elle a quatorze ans, Millie flashe (sans succès mais avec une persévérance sans faille) sur le beau, le sublime, le parfait Joe Carpenter. Ses études de médecine terminées, elle retourne s’installer dans sa petite ville d'Eastham au bord de l’océan, dans la région de Cape Cod, bien décidée cette fois à conquérir celui qu’elle considère comme l’homme de sa vie, et la perfection incarnée sur la terre. Après beaucoup d’efforts (jogging à la limite de l’hyperventilation, régime sans pitié, séances chez un coiffeur à la pointe de la mode capillaire, révision intégrale de sa garde-robe…), Millie parvient — enfin ! — à allumer une étincelle de convoitise dans le regard de Joe. Sauf que rien, mais alors rien du tout, ne se passe comme elle l’avait rêvé…

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Mosaïc de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai bien apprécié, même si ce n’est pas mon préféré de l’auteur.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour comprendre de quoi il s’agit, d’autant que les éléments arrivent assez tôt pour voir la situation de Millie. Ce n’est pas un sujet nouveau pour moi, en effet, ce livre m’a fait indéniablement pensé à Ne dites pas à ma mère que je suis voyante,elle me croit libraire à Vancouver d’Eileen Cook. Dans ce livre, Sophie, l’héroïne a été larguée par son copain et va tout tenter pour le récupérer sauf que lorsqu’on voit l’attitude du gars, on se demande bien pourquoi elle le veut tant que ça. Dans Un grand amour peut en cacher un autre, c’est un peu différent puisque Millie n’est jamais sortie avec lui mais en rêve depuis son adolescence et elle est prête à tout, vraiment à tout pour qu’il devienne son cher et tendre. Mais je l’avoue, je me demande bien aussi pourquoi elle le veut à tout prix.

C’est là tout l’intérêt de l’histoire, à mesure que l’on voit les interactions avec Millie, ses tentatives quelque peu désespérée pour qu’il la remarque et sorte avec elle, on se demande pourquoi elle fait tant d’effort. On se rend bien compte qu’il n’est pas fait pour elle, mais elle est tellement aveuglée par l’amour qu’elle ne le voit pas, mais elle finira par ouvrir les yeux et constater qu’il y a bien mieux autour d’elle… même si je dois avouer que cela pourrait être étrange au premier abord.

C’est une romance plutôt bien faite, avec des situations cocasses qui prêtent à sourire quant à d’autres on se demande pourquoi elle continue sachant sa manière d’être. Mais j’ai juste trouvé dommage que la prise de conscience de son amour pour un autre se fasse si rapidement. On voit bien qu’entre les deux il se passe quelque chose, mais il n’y a rien eu de très concret pour qu’elle puisse se dire qu’elle est amoureuse, même de sa part à lui d’ailleurs. C’était peut être un peu trop précipité et trop « gros » pour que ce soit tout à fait crédible, même si on se doute bien que l’auteur allait nous amener vers ça. Mais quand on voit à quel point c’était lent et compliqué avec Joe, ce côté rapide en basculant sur un autre prétendant, ce n’était peut être pas judicieux.

Néanmoins, j’ai tout de même passé un bon moment en compagnie de Millie et j’ai bien aimé cette histoire. Les personnages sont attachants, que ce soit Millie, qui dans sa démarche on peut la comprendre mais de l’autre, quand on voit le tempérament et manière d’être de Joe, non, ce n’est juste pas possible. Quant à l’autre gars ; eh bien je vous laisse le découvrir, si j’en parle trop, ça risque de gâcher un peu la surprise et tout l’effet du livre. Mais effectivement, Millie était loin de se l’imaginer…

En bref, une lecture détente et assez sympathique. On voit assez rapidement où l’auteur veut en venir mais j’ai trouvé ça dommage que cela se précipite sur la fin, ça paraît trop brusque alors qu’elle a fait traîné sa relation avec Joe. Mais cela reste plaisant à lire, certaines situations prêtent à sourire.


En partenariat avec

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

Les contes du chat perché de Marcel Aymé