Le loup de L.A. de Maggie Stiefvater (Les loups de Mercy Falls 4)

Quatrième de couverture

Tout le monde croit connaître l’histoire de Cole St. Clair. Le succès. La drogue. La déchéance. Puis sa disparition. Mais rares sont ceux qui connaissent son secret le plus sombre – sa capacité à se métamorphoser en loup. Isabel fait partie du cercle restreint de ceux qui savent. Il fut un temps où ils auraient même pu s’aimer. Un temps révolu. Jusqu’au jour où Cole est de retour. De retour sur la scène. De retour où le danger rôde. De retour dans la vie d’Isabel.

Mon avis


Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Hachette de m’avoir permis de lire ce livre même si je dois dire que j’en ressors quelque peu mitigée de ma lecture.

L’écriture de Maggie Stiefvater est loin d’être désagréable, les pages défilent sans qu’on ne s’en rende compte et j’avais beaucoup aimé l’univers créé dans cette saga que je m’efforce toujours de continuer. Je ne devrais pas pourtant, parce qu’en dehors du premier tome, je ne l’ai pas vraiment aimée. L’univers et les personnages sont excellents mais l’intrigue pêche. Malheureusement avec Le loup de L.A. où nous retrouvons Isabel et Cole, deux personnages qui m’avaient moyennement convaincu, ne déroge pas à la règle.

Je suis peut-être maso de continuer encore et toujours alors que je n’avais pas trop aimé la « trilogie » qui concernait Grace et Sam mais j’ai toujours l’espoir que l’auteur arrive à me convaincre d’aimer sa saga. Cela n’a pas été vraiment le cas ici parce que ce n’était pas totalement ce à quoi je m’attendais et que j’y ai retrouvé les défauts rencontré dans Fièvre et Fusion.

Il s’agit avant tout d’une romance et la partie fantastique, Cole est un loup-garou quand même, est quasi mise de côté, presque inexistante, j’ai trouvé ça dommage. L’auteur en fait mention, on voit que cela a un impact sur le mode de vie de Cole mais elle ne l’utilise pas vraiment ici pour compliquer la relation entre Cole et Isabel. L’histoire est donc essentiellement une romance basique, première déception car ce qui m’intéressait dans la saga était le côté fantastique (sinon je lis de simple romance). Mais de temps en temps j’apprécie aussi de lire des romances simples, tout n’était pas perdu, sauf que… là encore, j’ai retrouvé le défaut de l’auteur, c’est trop lent et trop long.

Même si dans les romances on sait à quoi s’attendre et qu’il n’y a jamais totalement des surprises, on connait dès le départ la fin, les auteurs arrivent à nous faire vibrer, à mettre quelque peu en « danger » le couple, en créant toute sorte de problèmes. On le retrouve ici en partie, mais je ne sais pas, c’était trop lent et là on avait vraiment le côté « je t’aime moi non plus » qui est assez exaspérant et fait lever les yeux au ciel (mauvais signe). Je me suis un peu ennuyée parce que je n’étais pas totalement dans cette romance.

Donc là, je peux le dire, j’arrêterai définitivement de lire Maggie Stiefvater même si elle a une belle écriture, de belles idées, mais sa manière de mener les intrigues ne me convient pas. Je ne vais pas continuer de m’acharner, je pense qu’après 5 livres lus, c’est déjà pas mal pour me faire une bonne idée de son style. C’est dommage parce que j’avais adoré Frisson mais les choix qu’elle fait ne sont pas toujours les bons, à mon sens.

En revanche, l’intérêt de ce 4e tome est que l’on sait ce qu’il advient de nos deux précédents héros, Sam et Grace, en filigrane puisque la fin du tome 3 était une fin ouverte et chacun pouvait décider du devenir de chacun des protagonistes. Là l’auteur prend elle même la décision donc c’est en partie intéressant pour cela (pour ceux qui étaient frustrés de cette fin). Ce tome sert aussi à confirmer le couple de Cole et Isabel qui commençait à se former dans la « trilogie ».

En bref, voici une romance assez ordinaire qui ne m’aura pas totalement convaincu. C’est dommage parce que l’auteur a vraiment un style intéressant, de bonnes idées mais ses intrigues sont trop lentes à mon goût donc cela devient ennuyeux et pénibles à lire parce qu’on s’attend à ce qu’il y ait plus d’entrain. Reproches que je lui ai faites pour les 3 autres livres que j’ai pu lire. Si vous avez adoré la « trilogie » des Loups de Mercy Falls avec Sam et Grace, n’hésitez pas à lire Le Loup de L.A., si comme moi vous avez eu du mal, passez votre chemin.


En partenariat avec

Commentaires

  1. J'ai lu le premier tome mais je ne sais pas pourquoi je n'ai jamais eu hâte de lire les suivants ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. peut être pas plus mal ^^ après d'autres ont adoré mais moi ça coince avec cette auteure donc j'en reste là

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Les âmes perdues de Cassandra O’Donnell (Le Monde Secret de Sombreterre 3)

Itinéraires Bis de Marie-Hélène Marathée

Jack et le bureau secret de James R. Hannibal (Section 13, tome 1)