Si j'étais un rêve... de Charlotte Bousquet


Quatrième de couverture

Lina et Nour sont en classe de seconde : l'une vit à Saint-Denis, l'autre vit à Sofia, en Bulgarie. Sous la direction de leurs professeurs, elles entament une correspondance qui tourne aux confidences. Lina se révolte contre la corruption des pays de l'Est, Nour cache un grand mal être. Elles vont se soutenir l'une l'autre jusqu'à ce que Lina annonce son arrivée à Paris...

Mon avis

Voici un nouveau livre de Charlotte Bousquet, auteur que j'apprécie, même si au final je l'ai peu lue. A chaque fois cela a été un très bon moment de lecture et Si j'étais un rêve... ne déroge pas à la règle.

Il s'agit d'une correspondance entre deux élèves, l'une vit à Saint Denis en France (93) et l'autre en Bulgarie à Sofia. Suite à une demande de leurs professeurs, elles entretiennent une correspondance, par lettre, pour garder un certain anonymat comme demandé mais parfois par mail quand cela s'avère trop long d'attendre la réponse de l'autre. En effet, Nour et Lina vont assez rapidement se lier d'amitié mais tout n'est pas un long fleuve tranquille...

Évidemment, on se doute qu'il va se passer un truc entre les deux filles mais cela met un certain temps à arriver. Donc ne vous attendez pas à ce que ce soit dans la seconde, tout vient à point à qui sait attendre, comme on dit. C'est un livre très court, moins de 200 pages mais ne vous fiez pas à cela, le contenu est à la hauteur et suffisant pour laisser passer le message. En tout cas, moi j'ai adoré et ai passé un très bon moment avec ces deux jeunes filles qui se révoltent pour diverses raisons.

J'avoue avoir eu un petit souci dès le début de ma lecture, qui fait que la révélation du livre, la raison pour laquelle Nour cache un mal être, n'en était pas une pour moi car je l'avais deviné, pressenti. Je ne sais pas pourquoi, mais j'avais en tête quelque chose à propos de ce livre et cela s'est avéré. Pour information, je n'avais pas relu la 4e de couverture, je ne le fais jamais et n'avais donc qu'un vague souvenir d'une correspondance entre deux personnes.

Mais cela ne m'a pas du tout gâché ma lecture, ça l'a rendu d'autant plus intéressante je trouve car j'ai pu voir en partie, ce que l'auteur a voulu faire et nous montrer avec brio dans cette histoire. Vous ne savez pas à quel point c'est frustrant de ne pas pouvoir en dire plus. Les spoilers c'est le mal. Pour celui qui ignore tout de ce livre et se lance dedans, on ne s'imagine pas forcément ça. Après je connais un peu l'auteur, ceci explique peut-être pourquoi j'avais ce pressentiment. Le 6e sens ?

En revanche, ce que je peux dire c'est que l'idée est bonne et permet de mettre en avant une certaine problématique (à défaut d'un autre mot), un sujet important et difficile parfois.

Il y a beaucoup de sensibilité dans ce livre et l'écriture de Charlotte Bousquet y aide beaucoup. Elle arrive, à travers les mots, à nous transmettre des émotions et à nous les faire ressentir comme ses personnages. Comme quoi, moi l'adepte des pavés peut apprécier un livre court si la psychologie des personnages est là, s'il y a une certaine émotion, pas besoin d'écrire des pavés pour ça (voir Le faire ou mourir de Claire-Lise Marguier). Quand Nour émet cette distance et devient agressive envers Lina, c'était horrible, comme Lina, je ne comprenais pas ce revirement et j'étais frustrée de voir cette amitié voler en éclat d'un coup.

Les personnages sont absolument géniaux, j'ai adoré la correspondance; la relation qui s'installe et la mise en place petit à petit du mal être de Nour et qui s'explique à la toute fin de l'ouvrage. Lors de la révélation, de la réaction des deux personnages en présence, c'était juste parfait et beau. Il n'y a pas d'autres mots.

En bref, voici un ouvrage très court, sensible avec un sujet difficile mais qui est très intéressant. C'est un livre tout en émotion et ressenti et voir se dérouler sous nos yeux cette histoire tout en étant impuissant, de la même manière que Lina au final est d'autant plus dur. Un livre à lire.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Les âmes perdues de Cassandra O’Donnell (Le Monde Secret de Sombreterre 3)

Itinéraires Bis de Marie-Hélène Marathée

Jack et le bureau secret de James R. Hannibal (Section 13, tome 1)