A study in silks d’Emma Jane Holloway (The Baskerville Affair 1)


Quatrième de couverture

Evelina Cooper, nièce du célèbre Sherlock Holmes, est amenée à faire son entrée dans la société londonienne pour sa première Saison. Mais c’est sans compter sans un meurtrier – et ne parlons pas des automates disparus, du sorcier et de la souris qui parle. 
Dans une ère victorienne régit par un conseil de barons de la vapeur impitoyable, la mécanique est le véritable monarque et la sorcellerie, l’ennemi mortel de l’Empire. Mais l’arme la plus convoitée est la magie qui permet de dépasser les machines, une chose qu’Evelina a secrètement apprit à maîtriser. Mais au lieu de faire sa fortune, ses talents cachés pourraient la mener à sa perte ou à passer l’éternité comme invitée des laboratoires secrets de Sa Majesté. Qu’est-ce qu’une jeune lady doit faire à part se souvenir de ses manières et prier pour qu’on ne découvre jamais ce qu’elle sait ? 
Mais ensuite, il y a eu un meurtre. Et en tant que nièce de Sherlock Holmes, Evelina devrait être à même de trouver les réponses bien qu’elle ait beaucoup à apprendre. Et la première chose qu’elle doit apprendre est de savoir si elle doit faire confiance au bel et intelligent débauché qui fait battre son cœur ou, au contraire, au chevalier prêt à tout pour elle dès lors qu’elle lui demande.

Mon avis

Voici un livre que j’ai acheté il y a quelques temps que ça et voyant que la date de parution de l’ouvrage en français approchait, je me suis dit qu’il fallait que je le sorte de ma PAL. Sans compter le fait que je n’avais encore lu aucun livre en anglais en ce début d’année 2015 donc il fallait y remédier.

J’ai eu beaucoup de mal à écrire cette chronique, du fait que ce soit un livre lu en anglais. Il est assez complexe et c’est la première fois que je lis un livre pour adulte en VO, n’ayant lu jusqu’à présent que de la YA dont le niveau de lecture est bien plus simple. Du coup, cela n’a pas été facile pour moi d’écrire cet avis parce que ma compréhension s’en est retrouvée quelque peu altérée. Je ne retiens pas aussi bien que si c’était en français évidemment. Néanmoins, je ne suis pas non plus ressortie de ma lecture comme si je n’avais rien compris, il ne faut pas exagérer. Mais voilà pourquoi cette chronique a tardé à arriver.

L’intrigue est plutôt bonne et bien menée dans l’ensemble. Le meurtre arrive assez vite de sorte que les premiers problèmes se manifestent. Cependant j’ai trouvé qu’il y avait parfois des petits moments de flottement suite à ça car il est beaucoup question de la Saison pour Evelina, c’est normal en même temps, c’est la première fois qu’elle y participe, pour faire son entrée dans le monde (et se chercher un mari, oui c’est un peu le but). Mais c’est surtout le fait que la narration est partagée entre plusieurs points de vue.

Je pensais qu’on allait se centrer essentiellement sur elle, voire même que ça serait écrit à la première personne alors qu’en fait elle est écrite à la troisième et que l’on suive différents groupes de personnages. J’avoue que cela m’a quelque peu déstabilisée au départ, savoir qui était qui, les relations entre eux et suivre les différentes intrigues qui finissent par être liée d’une manière ou d’une autre. Mais j’ai trouvé cela tout de même intéressant car cela permet de voir les relations les uns avec les autres, parfois d’en savoir plus qu’Evelina sur certaines choses mais dans l’ensemble on est tout de même dans le flou. Beaucoup de questions sans réponses jusqu’à ce que les révélations de fin commencent à arriver pour éclairer notre lanterne sur toute cette affaire, car le meurtre n’est évidemment que la partie émergée de l’iceberg.

Je pense qu’il faudrait que je le relise en français pour avoir davantage de détails car je suis persuadée d’avoir loupé quelques petits éléments même si dans l’ensemble j’ai bien compris l’histoire. Enfin je pense et je l’espère !

Sinon pour ce qui est de l’univers, je l’ai trouvé intéressant. C’est du steampunk, donc cela se déroule dans l’ère victorienne, en Angleterre pour ne pas déroger à la règle et où tout est régi par un conseil de barons. La magie est proscrite et on se doute qu’évidemment elle va avoir une place de maître dans cette histoire, pour mon plus grand bonheur. Le lien entre machine et magie est habilement fait, j’ai trouvé ça vraiment intéressant.

Les personnages sont assez éclectiques, on a un peu de tout, certains attachants quand d’autres, on a juste envie de les secouer, voire pire encore… En tout cas, ils ne peuvent pas nous laisser indifférents. Evelina est une jeune femme pleine de ressources, qui cache bien son jeu et qui va se retrouver dans une situation délicate. Quant à Nick et Tobias, là, j’avoue que j’ai préféré le 1er au 2e mais c’est assez complexe. Ne venant pas d’un même milieu, on se doute que le trio formé avec Evelina va être plus que compliqué et je sens qu’à un moment donné je vais m’en retrouver frustrée si ça ne va pas dans mon sens. A voir ce que cela va donner. En tout cas, les deux hommes cachent bien des secrets et je suis curieuse d’en apprendre plus à leur sujet.

En bref, voici un premier tome bien sympathique que je vous conseille car il met en place un univers bien spécifique et assez sombre. L’intrigue est bonne et bien menée dans l’ensemble même s’il y a quelques lenteurs du fait du changement de point de vue assez fréquent et auquel je ne m’attendais pas. Néanmoins j’ai trouvé cela intéressant. Quant aux personnages, ils sont des plus attachants et sympathiques, je ne m’attendais pas à voir « autant » Sherlock Holmes et cela a été un vrai plaisir. Un livre à lire en tout cas !

Commentaires

  1. Tu me donnes envie de découvrir cette série :D Pourquoi pas en VO aussi d'ailleurs :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot