Compte-rendu de la projection presse de Divergente 2

Synopsis

Dans un monde post-apocalyptique où la société a été réorganisée autour de 5 factions (Audacieux, Érudits, Altruistes, Sincères et Fraternels), Tris a mis au jour un complot mené par la faction dominante, les Érudits, dirigés par Jeanine. Abandonnant une ville à feu et à sang, à la recherche d’alliés, Tris et Quatre sont désormais traqués par les autorités. Jeanine décrète la loi martiale pour anéantir les Divergents, tandis que la guerre entre les factions prend de l’ampleur. Pourquoi les Divergents sont-ils une menace pour la société ? La découverte d’un objet mystérieux, hérité du passé, pourrait bien bouleverser l’équilibre des forces…

Mon avis

Lundi 16 mars 2015, au soir, j’ai pu assister à l’avant première du film Divergente 2. Merci à la SND pour cette projection en avant première.

J’étais très curieuse de voir ce film parce que le premier était vraiment bien réalisé et très fidèle au premier livre, que j’avais aussi beaucoup apprécié d’ailleurs. Pour ce deuxième film, je partais un peu sceptique d’avance parce que le livre ne m’avait pas plu, trop de choses m’avaient dérangé (en dehors du fait que je ne me souvenais à l’époque plus de l’histoire du premier tome) et j’avais donc un peu peur du rendu, mais sait-on jamais.

Je n’avais pas regardé les bandes annonces pour ne pas me spoiler, je voulais le voir en étant vierge de toute image et je dois avouer que je suis plutôt contente de cette adaptation. Même si elle n’est pas totalement fidèle au livre, le réalisateur a choisi de se centrer sur un aspect de l’histoire. Je trouve ça plutôt cohérent et réussi car cela permet de mettre davantage d’action, ce qui parfois manquait dans le livre car tout était gâché par les états d’âme de nos deux personnages principaux (la narration étant partagée entre Tris et Tobias / Quatre).

C’est un film plutôt entraînant qui montre bien les problèmes de nos Divergents qui avaient dû fuir suite à l’attaque opérée par Jeanine et qui a décimé une bonne partie des Altruistes. Nous découvrons d’autres factions comme les Fraternels ou encore les Sans-Fractions. Je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler pour ceux qui n’auraient pas lu le livre ou pas vu le film. Mais voilà, on a un concentré d’action et tout est centré sur la fameuse « boîte » provenant du passé, qui contient des secrets et dont Jeanine tente de percer. C’est un élément qui n’existe pas dans le livre, ça ne se passe pas de cette manière et ce n’est pas non plus une jolie boîte. Mais l’idée est plutôt bonne et cela fait un bon point d’ancrage pour l’intrigue, donc on ne va pas trop chipoter. Après, je pense qu’on aurait pu avoir davantage d’action autour des Sans-Factions pour montrer leur importance dans toute cette affaire, mais bon, dans l’ensemble on va dire que ce n’est pas si mal que ça.

En revanche, pour d’autres points de l’histoire, je trouve cela dommage d’avoir occulté certains aspects car nombre de personnages s’en retrouvent sans grand intérêt, comme Christina, Uriah ou encore Marcus qui ont pourtant leur rôle à jouer, et même Evelyn au final ne sert pas à grand-chose ici. Alors qu’ils avaient tous bien plus d’importance dans le livre, c’est dommage.

Quant à la relation entre Tris et Quatre, dans le livre, c’est ce qui m’avait énervé le plus, car les sentiments de Tris, notamment sa culpabilité fait que le couple a du mal à communiquer, etc. Dans le film c’est moins flagrant, même si on voit que Tris a quelques problèmes, le couple reste plutôt proche même si une certaine distance existe. On voit bien qu’il n’y a pas la même alchimie que dans le premier, mais cela m’a semblé plus nature et logique ici que dans le livre.

Bon, certains ont pu reprocher le côté trop caricatural de Jeanine, c’est vrai qu’elle jouait bien mieux dans le premier film mais ça ne m’a pas dérangé plus que ça. Après, il y a un vrai effet visuel, beaucoup d’effets spéciaux plutôt réussi dans l’ensemble, même si je pense qu’à un moment donné Tobias se prend le train et Tris n’arrive pas à réussir à choper le câble, il faut être réaliste, dans la vraie vie, ils seraient morts tous les deux, mais admettons.

L’autre reproche que je pourrai faire au film dans sa prise de liberté c’est sur la fin. J’ai trouvé ça dommage qu’il l’ait quelque peu changée car cela fausse une grande partie des révélations chocs de l’histoire et l’univers tout entier de Veronica Roth. Du coup, je me demande ce qu’ils vont faire pour la suite. A voir donc ce qu’il en sera avec le prochain film (ou les prochains films ? Sera-t-il lui aussi en deux parties ?).

Au final, c’est un bilan plutôt positif, j’ai passé un bon moment, retrouvé l’univers avec plaisir parce qu’il reste assez bon malgré tout. J’ai préféré le film au livre car il mettait davantage l’action en avant que tous les émois, qui m’avait bien énervé dans le livre car j’avais trouvé ça faux et que ça n’apportait pas grand-chose. Un bon divertissement, bien meilleur que le livre donc c’est une bonne chose, reste à voir ce qu’il en est de la suite et si là aussi, ils osent changer la fin…


Commentaires

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

En équilibre d'Anne Plichota et Cendrine Wolf (Les 5/5, tome 1)