Dans les eaux noires du lac de Françoise Grard (Le Livre Brûlé 2)

Quatrième de couverture

Désormais en possession du livre brûlé, Chris et sa nouvelle amie Irène font tout pour déchiffrer l'énigmatique poème d'André Chanterel. Mais c'était sans compter sur l'inquiétant Ulrich Hochgöriach et ses manipulations pour le récupérer. Pourquoi s'acharne-t-il tant à mettre la main sur ce recueil ? En explorant la vieille demeure abandonnée, les deux jeunes gens vont plonger dans un passé douloureux. Il leur faudra braver les obstacles pour mettre à jour des secrets vieux de soixante-dix ans... Avec l'aide singulière des arbres de la forêt qu'il connaît si bien, Chris parviendra-t-il à retrouver le chemin vers la vérité ? La clé du mystère se trouve peut-être au plus profond des eaux noires du lac de Varmont...

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Gulf Stream de m’avoir permis de lire ce livre et ainsi poursuivre les aventure de Chris et Irène.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir à quoi s’en tenir, d’autant que les événements arrivent assez vite. L’écriture de l’auteur est toujours aussi agréable à lire de sorte que les pages défilent avec aisance. En quelques heures c’était lu, mais peut-être l’ai-je lu trop vite car j’ai eu quelques petits soucis avec cette lecture.

Je dois avouer que je ne sais pas trop quoi penser de ce 2e tome, c’est pourquoi je me retrouve en difficulté pour écrire cette chronique qui, je l’espère, sera suffisamment claire pour exprimer mon point de vue dessus. C’était plaisant à lire, j’étais plutôt contente de retrouver l’univers (même si au début quelques petits soucis de mémoire pour me remettre dans le bain) mais j’ai l’impression de n’avoir rien retenu. Une lecture agréable sur le coup, mais sans être pour autant mémorable. C’est bien la première fois que j’ai un tel sentiment à la fin d’une lecture.

C’est peut-être du fait que ma mémoire était un peu défaillante et que je ne me suis pas sentie aussi impliquée que dans le premier. J’ai bien aimé l’histoire, mais j’étais quelque peu en dehors, n’arrivant pas à totalement la vivre. Pourtant il y a de bons éléments, cette recherche sur le livre qui nous fait retourner en des temps plus anciens et douloureux, en lien avec la 2e Guerre Mondiale. Cette quête est intéressante et l’on ne peut que se poser des questions sur ce que ce livre cache. Mais aussi pourquoi Ulrich est si investi dans toute cette affaire, qu’a-t-il a en tirer ? D’ailleurs à son sujet, j’ai trouvé que l’auteur allait dans la facilité. Je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler, mais je ne m’attendais pas à ça et j’ai trouvé ça dommage.

Du coup, c’est un phénomène assez étrange que je n’ai pas réussi à totalement rentrer dans l’histoire, car il est assez rare que je n’arrive pas à me plonger dans un univers, surtout s’il est déjà connu. D’autant plus, qu’il y avait de bons éléments, comme je l’ai dit précédemment. Peut-être que ce n’était pas le moment de le lire. Difficile à expliquer.

En bref, une lecture assez étrange pour ma part, agréable en soi parce que c’était intéressant mais je n’en garde pas non plus un souvenir mémorable. C’est vraiment très bizarre d’autant que le premier m’avait beaucoup plu. L’intrigue tient plutôt bien la route dans l’ensemble, même si comme je l’ai dit, le retournement est quelque peu facile et que je n’ai pas su m’impliquer totalement. Je pense que je le relirai plus tard pour voir si cela me fait le même effet. Je ne m’avoue pas vaincu !

En partenariat avec

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

Les contes du chat perché de Marcel Aymé