L'attentat de Christian Grenier (Avec un peu d’amour et beaucoup de chocolat 1)

Quatrième de couverture

Emma veut devenir écrivain, mais elle a plusieurs destins...
Ici elle prend le TGV de 8h46...
Emma rattrape de justesse le TGV de 8h46 pour Libourne. Son voisin est Nelson Rapur, un auteur condamné à mort par les "Vengeurs de Dieu". Peu après Angoulême, le convoi heurte un camion tombé sur la voie...
Cet attentat visait-il Rapur, comme le croit Fred, chargé de sa sécurité ?
Emma enquête avec lui... et se retrouve au coeur d'un polar qui va changer le cours de sa vie !

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Oskar de m'avoir permis de lire ce livre qui m’a laissé le même sentiment que le premier, cela se lit, mais ce n’est pas non plus extraordinaire.

Après avoir lu Aminata, j’étais curieuse de découvrir les autres tomes de la série Avec un peu d’amour et beaucoup de chocolat. Je trouvais le principe de l’histoire intéressante, une même situation de départ, mais un autre élément perturbateur qui va la dévier et proposer toute une suite d’action très différente que dans la première version.

Dans L’attentat, Emma parvient à prendre son train, jusqu’à ce qu’elle se rende compte que sa place est déjà prise par un homme. Décontenancée, elle en prend une autre et s’assoit près d’un homme qui s’avère être Nelson Rapur, cet auteur condamné à mort par les « Vengeurs de Dieu ». Peu de temps après l’arrêt à Angoulême, le train percute un camion qui était tombé sur la voie. De nombreux morts sont à déplorer mais cet attentat est quelque peu suspect. Avec l’aide de Fred, qui était chargé de la sécurité de Rapur, Emma va tenter de découvrir la raison de cet incident qui n’en est pas tout à fait un…

Comme pour Aminata, ce récit manque parfois de crédibilité qui peut en partie nuire à l’intrigue. Mais bon, on se laisse quand même prendre au jeu à savoir ce qui a bien pu se passer, qui sont les coupables. Evidemment, on se doute assez vite que l’histoire avec Rapur… semble un peu trop simple pour qu’elle soit vraie. Il faut donc chercher, aller au-delà des apparences pour découvrir la vérité, qu’évidemment Emma, du haut de ses 17 ans va découvrir avec l’aide de Fred qui en a 23 ans.

Ce n’est pas tant l’âge qui n’est pas crédible, mais penser qu’Emma puisse être réellement l’assistante de Fred me fait lever les yeux au ciel. Cela paraît gros et que des adultes y croient encore plus… J’avoue que là, l’auteur aurait pu faire bien mieux (surtout quand on voit avec quel brio Les enquêtes de Logicielle ont été écrites).

Au-delà de cet aspect, cela reste un livre assez haletant avec un bon rythme dans l’action qui fait que l’on a quand même envie d’en savoir plus. Je l’avoue, ma curiosité était piquée à vif, donc cela a fait son office, même si par moment, je doutais de la crédibilité de tout ça, mais pourquoi pas, cela reste fictif ainsi qu’une possibilité.

Dans ce tome, on en apprend un peu plus sur la situation familiale d’Emma, qui est bien différente de celle que l’on découvre dans Aminata. Son amie Océane en revanche ne change pas tellement. Emma reste une adolescente avec des rêves qui se voient un peu s’effondrer d’une certaine manière (en lien avec sa situation familiale) mais qui finalement trouve peut-être sa vraie voie et parvient à surmonter la pente.

En bref, L’attentat est un roman sympathique mais pas non plus transcendant. Mon avis rejoint celui que j’avais déjà pour Aminata, peu de vraisemblance à cause des réactions et de ce qui se passe. Mais au-delà de ça, cela reste agréable à lire, on a tout de même envie d’en savoir plus, comment la vie d’Emma va être bouleversée en fonction du train qu’elle va prendre. Le concept est intéressant et à chaque fois on se rend compte qu’il y a une chose en commun ! Je vous laisse découvrir laquelle.

En partenariat avec

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'héritière de Bellecombe de Liz Carlyle

Les contes du chat perché de Marcel Aymé