Le fils de la lune de Josselin Azorin-Lara, Sylvain Dos Santos, Nicolas Sauge (Golam 1)

Quatrième de couverture

Petit voleur des rues du califat d'Abu, Mehdi est contraint de se présenter bien malgré lui à l'examen d'entrée d'Hikmadrassa, la plus célèbre école d'alchimie du continent. Et s'il n'y connaît rien en enchantements, sortilèges et autres invocations de golams, il va néanmoins se découvrir un pouvoir quasi unique ! En poussant la porte du monde des Golams, Mehdi ne va pas seulement rencontrer ses premiers véritables amis ; il va comprendre ses origines, et partir à la conquête de son futur !

Mon avis

Alors cet avis sera assez court. Comme j’avais du temps à la librairie et qu’il s’agissait d’une nouveauté, emportée par la curiosité, je me suis lancée dans cette BD et je dois dire que je suis assez déçue. Je n’en attendais rien de précis comme je ne connaissais pas mais je ne m’attendais pas du tout à ça. Je n'ai pas adhéré et cela pour diverses raisons.

Tout d’abord, on nous plonge dans un univers sans vraiment nous l’expliquer, du coup on ne comprend pas grand-chose, j’ai trouvé ça trop bouillon. Pourtant, c’est destiné à la jeunesse, donc il faut que ce soit lisible et compréhensible, ce qui n’est pas le cas ici. J’ai trouvé qu’il y avait un souci dans la narration, ce n’était pas clair et les informations utiles sont à la fin de l’ouvrage, j’ai presque envie de dire que ça ne sert plus à rien, vu le contexte, à mesure on voit de quoi il s’agit, mais ça aurait été bien de le savoir avant. Bref, problème de timing.

Ensuite, j’ai eu un problème avec les dialogues, parfois il y avait trop peu de textes, alors que je pense que c’est destiné pour les 9-10 ans, comme les Légendaires, je n’y trouve donc pas grand intérêt. Même quelqu’un qui n’aime pas lire, là il n’y en a vraiment pas assez et quand on analyse le contenu… bref, ça ne vole pas très hauts, ce n’est pas terrible. Je ne suis certes peut-être pas non plus le bon public, mais bon, quand même... Golam est un mauvais remake de Pokemon et autres mangas connus, mélangé aux 40 voleurs, avec un soupçon d'alchimistes et de Golem (Golam). Peut-être que les scénaristes ont voulu faire trop de mélanges et au bout d’un moment on perd en crédibilité et ce n’est pas très heureux.

Quant aux personnages, cela peut tourner vite au ridicule ou aux clichés, du coup ça n’aide pas pour apprécier cette histoire alors qu’il y a sûrement un bon fond. Mais il faut l’avouer, l’intrigue reste classique, vue et revue, je doute que ce soit si original au final.

En bref, je n’ai pas adhéré à cette BD, le scénario ne tient pas ses promesses, l’univers part dans tous les sens à vouloir trop en faire et ce n’est pas compréhensible ni lisible. Il n’y a que les dessins qui sont potables, c’est très coloré mais ça ne fait pas tout, et on ne peut pas dire non plus que c’est ce que je préfère comme graphisme. Je m'abstiendrai de lire la suite.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les âmes perdues de Cassandra O’Donnell (Le Monde Secret de Sombreterre 3)

Itinéraires Bis de Marie-Hélène Marathée

Jack et le bureau secret de James R. Hannibal (Section 13, tome 1)