Ad Astra vol.4 de Mihachi Kagano


Quatrième de couverture

Fabius parvient à attirer Hannibal près de Capoue, dans la plaine de Campanie, où les troupes romaines l’attendent de pied ferme. Hélas, son plan est réduit à néant lorsque son maître de cavalerie, lassé par sa stratégie d’usure, contrevient à ses ordres : grâce à une nouvelle ruse, les Carthaginois réussissent à briser l’encerclement romain.
Le dictateur perd donc la confiance du sénat et voit ses pouvoirs transférés à Minucius, qui contre toute attente vient de l’emporter sur un détachement ennemi ! Enivré par sa victoire, le guerrier se lance à la poursuite d’Hannibal à la tête de deux légions, mais se retrouve bien vite en difficulté… Et si tout cela faisait partie du plan du monstre de Carthage ?

Mon avis

Durant une pause déjeuner j’ai enfin lu pire ce 4e tome d’Ad Astra, décidément, je la lis toujours à ce moment-là, en même temps, je suis à tête reposée, les livres sont à disposition, c’est pratique.

En tout cas, je dois dire que cette série me passionne toujours autant, même s’il est frustrant de voir que cela se lit aussi vite et qu’au final, on n’a pas grand chose à ce mettre sous la dent. Le genre qui veut ça, et non pas à cause d’un manque d’action ou d’intérêt, bien au contraire ! Ce 4e tome est à la hauteur des précédents et d’un point de vue action, on va être servi.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture est suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, et je dirai même qu’elle en dirait un peu trop… Mais bon, à ce stade, on sait un peu à quoi s’en tenir, tout est stratégie, moyen de faire tomber Hannibal sauf qu’il semble avoir toujours une longueur d’avance, un génie stratège qui met les romains dans une situation bien critique.

Je ne me lasse pas de cette série, je suis toujours aussi curieuse de voir ce qui va se passer, de voir comment tout cela va échouer et suivre ces scènes de bataille est un régal. Les dessins pour cela sont juste géniaux, très détaillés, très dynamique que l’on a l’impression que tout se déroule vraiment sous nos yeux. C’est parfois presque frustrant que ce soit en noir et blanc, on aimerait de la couleur et cela donnerait la sensation de voir un film. En tout cas, c’est très réussi, chaque plan semble être à sa place et bien calculé pour bien rendre compte de la situation.


En bref, ce 4e tome d’Ad Astra est toujours aussi prenant, l’histoire est vraiment bien, les stratégies de chacun se dévoile peu à peu et montre également tout le potentiel des personnages, que ce soit Hannibal ou encore Scipion qui n’ont pas fini de nous surprendre et de nous offrir des scènes mémorables…

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

In My Mailbox (294)

Le Top / Flop du Mois ! (Juillet 2017)