The Heroic Legend of Arslân vol.1 de Hiromu Arakawa & Yoshiki Tanaka

Quatrième de couverture

À la frontière de l'Orient et de l'Occident se trouve le prospère royaume de Parse tenu d'une main de fer par le redoutable roi Andragoras. Avec sa frêle carrure et son maniement approximatif des armes, difficile pour le jeune prince Arslân de revendiquer son statut d'héritier du trône. Alors âgé de 14 ans, il va prendre part à sa première bataille afin de repousser l'envahisseur dans la plaine d'Atropathènes. Un jour marqué du sceau de l'infamie qui fera basculer à jamais son destin et celui du royaume de Parse.

Mon avis

Pour ceux qui me suivent depuis un moment, vous savez que je ne suis pas spécialement fan des mangas, notamment à cause du dessin. Mais travaillant en librairie spé BD et mangas (en plus de la jeunesse), il fallait bien s’y mettre alors j’avais commencé par la série Cesare dont je suis tout simplement tombée amoureuse et j’ai enchaîné avec Ad Astra aussi.

Je crois qu’en manga, j’ai trouvé ce qui me plaît vraiment du coup je vais – autant que possible – rester sur les livres historiques / fantasy. Tout comme Cesare ou Ad Astra, The Heroic Legend of Arslân ne déroge pas à la règle. J’ai tout simplement adoré ce premier tome qui m’a quelque peu frustré, j’aurai aimé en avoir plus. Le problème propre au manga mais aussi à la BD. C’est vite lu et c’est toujours pénible de devoir attendre la suite quand on a à ce point accroché à l’histoire.

Je n’en ferai pas de résumé, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit sans compter le fait que les événements arrivent assez vite pour savoir à quoi s’en tenir.

Nous sommes donc entraînés dans un univers très intéressant avec lutte de pouvoir, complot politique, guerre, etc. Tout ce que j’aime en fait et qui fait de l’Historique / Fantasy mes genres de prédilection et cela depuis longtemps. Le rythme est bien trouvé, un début un peu « lent » pour poser le cadre, présenter les personnages et puis l’entrée en guerre qui va évidemment amener le plus gros de l’action avec son lot de problème. Et à partir de ce moment-là, ça n’en finit plus, on sent qu’un truc pas net se trame sans savoir quoi. C’est vraiment bien fait et intéressant de voir le tournant que prend l’histoire.

Le jeune Arslân va devoir trouver sa place dans cette première guerre alors qu’il ne semble pas avoir la carrure pour cela. Il semble trop sage, trop petit garçon encore et pas un vrai homme malgré ses 14 ans (ce qui peut être « déjà vieux » vu l’époque). C’est un personnage intéressant qui promet beaucoup, je suis très curieuse de voir ce qu’il va advenir de lui.

Les dessins sont vraiment beau, très détaillé avec des scènes de bataille vraiment bien faite. Cela peut ressembler à Ad Astra, c’est pour ça que j’ai bien accroché.

En bref, voici un premier tome très prometteur, je ne regrette pas de m’être lancé dedans. C’est vraiment intéressant et pose les bas d’un bon univers, avec intrigue de Cour, politique et des personnages attachants qui vont nous surprendre plus d’une fois. A découvrir !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les contes du chat perché de Marcel Aymé

L'héritière de Bellecombe de Liz Carlyle