Le Danger invisible de Brenda Novak (American Danger 1)

Quatrième de couverture

Dans une petite ville perdue dans l’Arizona, un criminel dicte sa loi. L’agent Rachel Jessop en est convaincue. De sombres rumeurs entourent le maître à penser d’une communauté religieuse, qui a droit de vie et de mort sur les êtres qu’il manipule : un homme terriblement dangereux, mais inattaquable – du moins en apparence. Révulsée par les viols collectifs et autres barbaries qui se multiplient parmi les fidèles, Rachel est déterminée à trouver la faille qui fera imploser cette société du vice et expédiera son chef derrière les barreaux. Une mission qui, elle l’apprend bientôt, risque de s’avérer plus difficile que prévu. Car c’est Nate Ferrentino qui a été choisi pour infiltrer la secte avec elle, en se faisant passer pour son époux. Nate, avec qui elle n’a pas toujours eu que des rapports professionnels... Mais, quel que soit le trouble qui menace de s’installer entre eux, Rachel devra le dépasser et mener son enquête coûte que coûte. Car c’est la vie de centaines de personnes – et bientôt la sienne – qui est en jeu dans cette affaire…

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Harlequin de m’avoir permis de lire ce livre qui était plutôt sympathique, pas le livre extraordinaire mais de quoi passer un bon moment. A lire cet été sur la plage, c’est paraît pour se détendre.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, d’autant que les événements arrivent assez vite pour savoir à quoi s’en tenir.

L’intrigue est bonne et bien menée avec son lot d’action de sorte que l’on n’ait pas le temps de s’ennuyer. On suit cette infiltration de près et on se doute que tout ne va pas se passer comme prévu. Ce type de communauté est juste détestable et Rachel, du fait de son passé sait parfaitement ce que cela peut générer comme problème. La manière dont elle en parlait, c’était horrible et dangereux et on ressent parfaitement ce malaise. L’auteur a parfaitement réussi à nous dégouter de ce type de « communauté » qui ne devrait pas exister, car cela s’apparente davantage à des sectes avec un gourou qui lobotomise l’esprit de gens crédules…

L’avantage que nous avons, en tant que lecteur, est que l’histoire est écrite selon différents points de vue, celui de Rachel, celui de Nate ainsi que celui Ethan / Bartholomew, 2 membres de la communauté à Paradise. Ainsi, cela nous permet d’en savoir plus que nos deux personnages principaux sur ce qui se passe à l’intérieur de la communauté et de se rendre compte à quel point tout ce qui se passe là-bas est malsain, horrible. D’une certaine manière, cela peut nous « spoiler » dans le sens où l’on sait déjà beaucoup de choses mais en même temps, cela permet de rajouter une tension supplémentaire car on sait plus ou moins ce qui va arriver à nos héros s’ils mettent les pieds là-bas. De ce fait, on ne peut que s’inquiéter pour eux et se demander comment ils vont s’en sortir et les arrêter avant qu’ils ne commettent d’autres méfaits.

En parallèle de cette histoire, nous suivons la relation entre Rachel et Nate. La romance est peut-être un chouïa rapide pour moi car Rachel est déjà amoureuse de son coéquipier ce qui l’a poussée à aller dans ses bras des mois plus tôt et qui explique pourquoi une tension subsiste entre les deux. Nate est sensé être insensible à ses charmes mais rapidement, là encore, il la désire et se dit amoureux. Je n’ai pas vraiment vu le changement s’opérer en cours de route, pas vraiment eu le temps d’apprécier le jeu entre les deux, surtout quand on voit la fin de l’ouvrage. Mais bon, admettons, pourquoi pas. Cela reste une petite romance mignonne, ce n’était pas le sujet principal de l’histoire qui m’intéressait, même si je ne dis jamais non à une romance, donc cela ne m’a pas trop dérangé. C’était mignon.

En bref, Le Danger invisible est un roman agréable à lire avec une intrigue bonne et bien menée avec laquelle j’ai passé un bon moment de lecture, même si ce n’était pas non plus le livre du siècle, je le reconnais. Cependant, il a fait son office, il m’a distrait, parfait pour l’été (même si je ne suis pas en vacances) avec des personnages qui restent sympathiques et attachants dans l’ensemble. Je lirai la suite pour voir ce que cela donne.

Commentaires

  1. je ne pense pas le lire, mais il reste tout de même intéressant à découvrir ! La couverture a un quelque chose de mystérieux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'était pas mal mais pas la lecture du siècle non plus, ça distrait ^^

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Les âmes perdues de Cassandra O’Donnell (Le Monde Secret de Sombreterre 3)

Itinéraires Bis de Marie-Hélène Marathée

Jack et le bureau secret de James R. Hannibal (Section 13, tome 1)