Là où tombent les anges de Charlotte Bousquet


Quatrième de couverture

Solange, dix-sept ans, court les bals parisiens en compagnie de Clémence et Lili. Naïve, la tête pleine de rêves, elle se laisse séduire par Robert Maximilien et accepte de l’épouser. Mais son prince est un tyran jaloux, qui ne la sort que pour l’exhiber lors de dîners mondains. Coincée entre Robert et Emma, sa vieille tante aigrie, Solange étouffe à petit feu. Quand la Première Guerre mondiale éclate, Robert est envoyé sur le front. C’est l’occasion pour Solange de s’affranchir de la domination de son mari et de commencer enfin à vivre, dans une ville où les femmes s’organisent peu à peu sans les hommes…

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Gulf Stream Editeur que j’ai tout simplement adoré ! Mais cela n’a rien d’étonnant, Charlotte Bousquet est une auteure que j’apprécie énormément et je n’ai pas été déçue de cette lecture. Je vous la recommande chaudement.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte.

Dans Là où tombent les anges, Charlotte Bousquet nous livre le portrait de 4 femmes très différentes des unes des autres. Nous allons les suivre durant cette guerre, un peu en amont jusqu’à sa fin, et le constat est qu’elles n’évoluent pas et n’agissent pas de la même manière face à cette guerre.

Dès les premières pages l’auteure nous accable. J’avais pourtant commencé cette lecture avec envie et une certaine joie car cela faisait quelques temps que je n’avais pas lu un de ses livres, pour aussitôt être plongée dans la colère et la douleur. En un rien de temps je suis passée d’une émotion à l’autre, elle ne nous épargne pas et je n’étais pas au bout de mes peines. L’écriture de l’auteure est telle qu’elle nous touche. A chaque fois que je lis un de ses romans, je vis totalement l’histoire. J’ai ressenti ici toute la douleur, la colère ainsi que la honte et l’humiliation. J’ai eu également quelques envies de meurtre mais cela n’a rien d’étonnant, je pense que bon nombre de gens auront le même ressenti que moi, il ne peut pas en être autrement, sinon il faudrait s’en inquiéter…

Charlotte Bousquet n’hésite pas à aller loin dans ses propos et dans ses faits pour montrer l’horreur d’une situation qui n’est pas « normale » et je ne parle pas que du contexte de guerre, qui je trouve est très bien retranscrit et nous montre ce qui se passait aussi à l’arrière pendant que les hommes étaient au front.

Le livre est découpé en 4 parties qui montrent à chaque fois une certaine évolution aussi bien dans le contexte de guerre que chez nos différentes femmes, notamment Solange qui reste l’héroïne première à mes yeux de cette histoire. J’ai d’ailleurs été étonnée par la forme du récit, je ne m’attendais pas du tout à cela en le commençant. Même s’il y a une grande place laissée à la narration, de nombreuses lettres sont dispersées çà et là au fil du livre. Ces lettres sont écrites majoritairement par Solange, Lili et Clémence, mais nous avons d’autres personnes qui s’y insèrent de temps à autre. A travers ces lettres, nous pouvons mieux nous rendre compte de ce qui se passe ailleurs dans le monde ou dans la situation de guerre car chacune de ses femmes vivent des choses très différentes.

J’ai vraiment adoré cet aspect car cela rend plus vivant et plus « réel » d’une certaine manière ce livre que si on ne s’était contentée que de la narration simple. Même s’il s’agit d’une narration à la 3e personne, nous restons centrés sur Solange et sa vie auprès de Robert et Tante Emma, donc il aurait manqué quelque chose s’il n’y avait pas la voix de ses amies Lili et Clémence, qui se distinguent vraiment en fonction de leur tempérament.

Petite information supplémentaire : lors de la soirée organisée par Gulf Stream Editeur pour la sortie de ce livre le 24 septembre dernier, les membres de l’équipe éditoriale avaient fait une lecture à voix haute et de nombreuses lettres avaient été sélectionnées. Le moins que l’on puisse dire c’est que pendant un instant ils ont fait vivre « pour de vrai » les personnages créés par Charlotte Bousquet et cela donnait envie d’en savoir plus sur cet ouvrage et de le lire.

Solange est une jeune fille naïve et passive mais elle a des circonstances atténuantes. On comprend pourquoi elle agit ainsi donc on ne peut pas totalement la blâmer, même si j’avoue avoir eu envie de la secouer pour qu’elle change. Elle se dévoile peu à peu au fil du texte à travers ses lettres ou écrits et l’on ne peut que s’y attacher. Elle est prisonnière de sa propre vie sans qu’elle ne sache comment s’en délivrer. Elle a pourtant des amies qui lui ouvrent les yeux et ne voient pas sa relation avec Robert d’un bon œil, Lili, dès le début à détester Robert, mais il n’est pas toujours évident d’agir. C’est toujours facile de donner des conseils et de dire ce que l’on ferait dans ces cas-là mais tant qu’on ne vit pas la même situation, on ne peut pas savoir comment on agirait. C’est difficile de juger dans ces cas-là.

J’ai beaucoup aimé l’évolution de Solange, elle se fait doucement mais sûrement. Elle prend de l’assurance, s’ouvre davantage aux autres pour essayer de reprendre le contrôle de sa vie et quand on voit ce qu’elle a vécu, ce n’est pas rien ! Je n’en dirai pas plus sur ce personnage pour ne pas spoiler mais c’est une héroïne que j’ai pris plaisir à suivre car elle reste attachante malgré tout, sa relation avec Tante Emma est unique et les dialogues entre les deux femmes m’ont beaucoup touché.

Quant à Lili et Clémence, nous avons ici le portrait de deux femmes très différentes, si la première se targue de liberté et d’aventure, la deuxième est une jeune femme amoureuse qui craint pour son cher et tendre et ne souhaite que son retour prochain. Deux destins très différents, deux mentalités mais qui n’en déméritent pas par leur courage et leur amitié pour Solange. Malgré tout, elles sont là pour elle et Solange est là aussi pour un certain nombre de gens.

En bref, Là où tombent les anges est un roman magnifique qu’il faut absolument lire. J’ai adoré l’ambiance créée par Charlotte Bousquet, qui je n’en doute pas à dû être difficile à rendre du fait du contexte de guerre mais aussi de la maltraitance existante dans la vie de Solange. J’ai vraiment retrouvé la patte de l’auteure avec ce livre, tout en abordant des thèmes qui lui tiennent à cœur, comme le féminisme mais d’autres choses également dont je tairai pour ne pas spoiler. Les personnages sont intéressants et attachants à leur manière, on ne peut pas toujours être d’accord avec leur agissement mais on peut les comprendre. Bref, un livre à lire de toute urgence, vous ne serez pas déçus !

En partenariat avec

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Meilleures ennemies de Ruth Fitzgerald (Les petits malheurs d'Emily Sparkes 1)

PALM n°76 [JUIN 2017]