L'éveil d'Antoine Ozanam et Joël Jurion (Klaw 1)

Quatrième de couverture

Depuis ses 10 ans, Ange Tomassini traîne un lourd secret : quand il est menacé, il lui arrive de se transformer en homme-tigre, pour un résultat sanglant... Mais rien n'est avéré, et le jeune homme ignore qu'en réalité, si tous le craignent, c'est parce que son père est l'un des plus gros mafieux de la ville. Il lui reste beaucoup à apprendre sur sa « Famiglia », et sur Dan, son mystérieux garde du corps...


Mon avis

Voici le premier tome de la série Klaw qui je dois dire est assez prometteur même si je m’attendais à quelque chose de plus « mignon » ce qui n’est pas vraiment le cas. Je m’étais faite une idée de cette BD mais sans savoir de quoi cela parlait exactement. c’est d’ailleurs la raison pour laquelle je me suis lancée dans cette série, pour en savoir un peu plus et parfaire ma culture en BD jeunesse. C’est pratique d’avoir les livres à disposition pour cela.

source image
Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, même si je dois avouer que cela en dévoile peut-être un peu trop mais ça permet de se faire une bonne idée de cette BD. Ce qu’il faut retenir c’est qu’Ange peut se transformer en tigre mais sans savoir si tout cela est bien réel, car il ne se souvient pas de ce qu’il fait durant cette transformation et que sa famille n’est pas ce qu’elle semble être.

J’ai bien aimé ce premier tome qui est vraiment intéressant. Il pose ici les bases d’un univers qui semble solide avec d’un côté les membres de la mafia et de l’autre un pouvoir surnaturel en lien avec les signes astrologiques chinois.

Les illustrations sont plutôt sympathiques et rendent bien compte d’une certaine violence qui peut se dégager de l’action mise en place. après les goûts et les couleurs comme toujours cela se discute mais je ne trouve pas cela désagréable. Les plans sont plutôt intéressants et permettent de donner une certaine dynamique à l’histoire.

En bref, ce premier tome de Klaw est prometteur, j’ai bien aimé car on rentre dans le vif du sujet assez vite, on se rend compte que les mensonges et secrets sont légions dans l’entourage d’Ange. Un univers qui peut rapidement devenir sombre et violent, à voir comment cela se déroule dans la suite mais on imagine bien que les combats avec la partie « animale » vont arriver plus vite qu’on ne le croit.

A partir de 12 ans.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'héritière de Bellecombe de Liz Carlyle

Les contes du chat perché de Marcel Aymé