Lullaby de J.M.G. Le Clézio

Quatrième de couverture

Un matin du mois d'octobre, Lullaby décide de ne plus aller à l'école. Elle écrit à son père, glisse dans un sac quelques objets et, empruntant le chemin des contrebandiers, part en direction de la plage. Elle part à la découverte de ses émotions, de sa sensibilité. Un petit garçon qui revient de la pêche, une jolie maison grecque, mais surtout le soleil et la mer remplissent ses journées d'ivresse et de liberté. Un jour, pourtant, il faut revenir à l'école. Qui donc voudra croire à son étrange voyage ?

Mon avis

Avant de donner mon avis sur cet ouvrage, il faut que je raconte une petite anecdote. J’avais lu ce livre au début du collège, en 5e si je ne me trompe pas (à 12 ans) et j’en avais gardé un très bon souvenir en mémoire.

Malheureusement, le temps a passé et depuis j’ai complètement oublié de quoi cela parlait, en dehors du fait qu’il était question d’une jeune fille du nom de Lullaby qui allait faire la connaissance d’un jeune garçon. C’était à peu près tout ce qu’il me restait et le fait que j’avais beaucoup aimé cette histoire. Le voyant régulièrement dans ma bibliothèque, je m’étais dit qu’il fallait que je le relise, et étant donné la longueur de l’ouvrage, je me suis enfin décidée à le lire un soir pour me remémorer ce récit qui en vaut la peine et que je conseille fortement.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture est suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, sans compter le fait que les événements arrivent assez vite dans le texte pour savoir à quoi s’en tenir.

Lullaby est une nouvelle qui ne comporte que 3 chapitres et 70 pages, et pourtant il nous transporte totalement dans un univers poétique où les émotions sont de mises. Il s’agit d’une quête, qui est surtout intérieure, un voyage où Lullaby va se découvrir. Lullaby est une jeune fille douce et fragile, à l’image de son nom, car lullaby fait référence à quelque chose de « silencieux » ou de « calme », une berceuse en somme.

L’écriture de Le Clézio est très poétique, on se laisse totalement envahir et transporter par ses mots qui arrivent à nous toucher et à nous entraîner dans ce voyage auprès de Lullaby. Alors si vous recherchez de l’action, passez votre chemin, vous allez vous ennuyez, mais si vous avez l’âme poète ou rêveur, ce livre est fait pour vous.

En bref, Lullaby est une nouvelle très agréable à lire, très poétique qui pendant quelques instants nous fait tout oublier pour nous transporter sur ce bord de plage, dans cette maison étrange qui va fasciner notre jeune adolescente. Lullaby est un moment de calme, une pause pour remettre les choses en ordre.

Commentaires

  1. Je l'ai faite étudier à mes 5e l'année dernière et ils n'avaient pas beaucoup aimé. Dommage car, tout comme toi, je trouve la nouvelle très prenante et poétique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je l'avais aussi lu en 5e mais c'est vrai que comme il ne se passe pas grand chose en soi, ça ne peut pas forcément plaire, qui à cet âge là on a souvent plus envie d'aventure et d'action

      mais oui c'est prenant et poétique et je me souviens que j'avais beaucoup aimé à l'époque

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

L'héritière de Bellecombe de Liz Carlyle

Les contes du chat perché de Marcel Aymé