L'après-midi d'une fée d'André Bouchard

Quatrième de couverture

Deux copines, Margot et Hortense, vont passer l'après-midi au parc. Margot montre à son amie son nouveau costume de fée et la baguette magique qui va avec. Elle se concentre très fort et pointe sa baguette sur une chaise pour la métamorphoser en citrouille... Miracle, la magie opère ! Commence alors une série de transformations plus incroyables les unes que les autres jusqu'à ce que Margot transforme Hortense en crapaud...

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Seuil jeunesse de m’avoir permis de lire cet album que j’ai beaucoup aimé.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite. L’avantage des albums est que cela se lit très vite et j’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à découvrir l’après-midi d’une fée qui va en voir de toutes les couleurs !

André Bouchard a un style bien particulier, ses histoires sont toujours abracadabrantesques et décalées mais elles fonctionnent ! J’ai pu lire de l’auteur Les lions ne mangent pas de croquettes ou encore Y a un louuuuhouu ! qui ont chacun une histoire et une fin des plus originales. Je vous invite également à les découvrir.

Dans L’après-midi d’une fée, il réitère l’exploit en nous faisant douter jusqu’au bout et en nous proposant une fin qui nous surprendra par son retournement de situation. Je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler, tout ce que je peux dire c’est que j’ai bien adhéré. Dès qu’il est question de magie, j’aime beaucoup et le moins que l’on puisse dire c’est que Margot a quelque progrès à faire en la matière… J’ai trouvé cette histoire amusante et bien amenée.

Le texte est assez épuré, quelques dialogues et narrations par ci par là, mais ce n’est pas non plus conséquent comme peut l’être par exemple les albums de Charles qui ont davantage de texte. Même si le texte est important et une aide précieuse pour les parents qui souvent se retrouvent démunis face aux albums sans texte, ce n’est pas non plus indispensable pour comprendre ce qui se passe. En effet, je trouve que les illustrations sont suffisamment explicites pour se rendre compte de la situation embarrassante dans laquelle se trouve Margot. C’est important pour les enfants qui ne savent pas lire tout seul.


Sur une double page, les illustrations se déploient de sorte que les détails ressortent et que l’on puisse pleinement profiter des scènes qui se déroulent sous nos yeux. c’est ce qui est appréciable chez les livres d’André Bouchard, j’ai pu faire ce même constat dans Les lions ne mangent pas de croquettes ou encore Y a un louuuuhouu !


C’est assez personnel comme graphisme, on aime ou pas. le trait est assez dur, beaucoup de noir et blanc et seulement quelques touches de couleur ci et là. les goûts et les couleurs ne se discutant pas, je ne saurai dire de manière générale ce qu’il en est mais personnellement, j’aime beaucoup. Je trouve qu’avec ce type d’histoire et l’humour quelque peu grinçant d’André Bouchard fonctionne bien même si ce n’est pas le graphisme qui me plaît d’habitude.

En bref, L’après-midi d’une fée est un album sympathique qui m’aura bien fait sourire. C’est une histoire assez simple en soi mais que je trouve très efficace avec une chute bonne et bien trouvée pour nous redonner le sourire. Quant aux illustrations, elles sont une fois de plus très jolies et correspondent bien avec le type d’histoire. Un album à découvrir !

A partir de 4 ans.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'héritière de Bellecombe de Liz Carlyle

Les contes du chat perché de Marcel Aymé