Willow Hall de Mina M. et Cécile Guillot

Quatrième de couverture

Willow Hall… Les murs semblent me chuchoter des prières que je ne comprends pas… Les ombres s’allongent, chaque coin paraissant cacher quelque monstre à l’affut… Tout ici n’est que ténèbres et désespoir. La fillette dont je dois m’occuper reste plongée dans un silence indifférent. Elle est parfois entourée d’étranges papillons sortis de je ne sais où… créatures magnifiques mais qui m’arrachent à chaque fois un frisson involontaire.

Mon avis

J’ai profité de ma venue aux Halliénnales pour me procurer en avant première cet ouvrage qui est juste magnifique. J’ai adoré cette histoire et l’univers créé par Cécile Guillot ainsi que les illustrations de Mina M. qui apporte un vrai plus aux écrits.

Il s’agit d’un artbook un peu particulier car l’histoire se présente de manière épistolaire, que ce soit par les lettres d’Emily écrites à son cher et tendre ou bien sous forme de journal intime, ou encore des extraits de journaux qui nous permettent de comprendre ce qui se passe à Willow Hall… Et le moins que l’on puisse dire, c’est que dans ce manoir se déroule des choses très étranges avec notamment des disparitions inquiétantes.

L’écriture de Cécile Guillot est très agréable à lire et fluide et j’avais vraiment la sensation d’entendre la voix d’Emily, expliquer son incompréhension puis malaise face à Lorena, cette jeune fille dont elle a la charge. C’est une jeune femme douce qui s’inquiète du mutisme de l’enfant et qui tâche de trouver des solutions pour elle, mais plus elle est à ses côtés et plus les doutes l’assaillent… Je n’en dirai pas plus sur l’histoire mais il y a une vraie ambiance créée, une intrigue très bonne et bien menée, même si je suis frustrée que ce soit si court, mais suffisant, je vous rassure !

Les illustrations sont assez sombres, dans les tons bleutés prodiguant ainsi une atmosphère assez inquiétante et mystérieuse, en parfaite adéquation avec l’histoire qui nous est contée. J’aime beaucoup ce type de graphisme et cela a été un vrai plaisir de les découvrir et de les voir s’agencer avec le texte de Cécile Guillot.


En bref, n’hésitez pas à succomber à Willow Hall c’est vraiment un très bel artbook qui vous enchantera ou vous inquiétera. L’histoire poétique et touchante, le tout sublimé par les illustrations de Mina M. Un livre que je vous recommande fortement !

Commentaires

  1. Je suis parfaitement d'accord avec toi. Je l'ai adoré. Je l'ai aussi acheté aux Halliénales.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai déjà succombé et j'ai adoré. Pour moi c'est un énorme coup de cœur.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

In My Mailbox (294)

Le Top / Flop du Mois ! (Juillet 2017)