Sense of Wonder, Symphonie pour Envers de SoFee L. Grey

Quatrième de couverture

La révolution industrielle a bouleversé l'Empire des Nations et les créatures féeriques n'y sont plus les bienvenues, reléguées en Envers, leur univers accolé à notre monde. Elles sont combattues par les hommes, en particulier par les investigateurs psychantiques (I.P.), dotés du Sens, chargés de réguler leurs incursions et d'élucider les crimes et délits qui leur sont attribués.
Tandis que se prépare l'Exposition universelle qui marquera le point d'orgue des cérémonies d'intronisation du nouvel empereur, l'irascible colonel Eliott Rowan signale une affaire étrange aux I.P. de Velis : Sir Lloyd Connor, dandy désargenté et alcoolique, Faustine du Marais, poétesse au talent reconnu, l'imposant Kamalesh Ashvatthama, venu du royaume voisin de Sinh, et Violet Van Wynen, jeune chambrière indiscrète.
Lorsque des attaques inversées se multiplient soudain dans leur entourage, les I.P. se retrouvent plongés au cœur d'une sombre machination. Entre alliances inattendues et expériences déconcertantes aux confins des mondes jumeaux, ils vont devoir progresser dans leur art — et surtout survivre —, car le jeune empereur a besoin d'eux.

Mon avis

Avec une telle couverture et un tel résumé, j’étais très impatiente de découvrir le nouveau livre de SoFee L. Grey, malheureusement cette lecture a été très laborieuse pour moi mais je ne pense pas que ce soit dû uniquement au livre à qui je redonnerai une chance plus tard.

En effet, je ne pense pas que ce livre ait été lu dans de bonnes conditions et donc mon avis pourrait en être faussé. Raison pour laquelle je voudrais faire cette relecture, à tête plus reposée, mieux disposée pour mieux l’apprécier…ou pas, peut-être que ce livre ne me convient pas mais à l’heure actuelle, je ne pourrai pas vous l’affirmer.

J’avais prévenu que cette chronique n’allait pas être simple.

Il faut savoir que j’ai déjà mis environ 2 semaines avant de commencer officiellement ce livre, durant ce laps de temps, j’ai lu plusieurs livres à la chaîne qui m’ont plu dans l’ensemble, sans pour autant avoir de gros coup de cœur. J’ai eu un blocage, j’avais envie de lire ce livre, cela faisait longtemps qu’il attendait dans ma PAL et pourtant à chaque fois que je voulais lire, il ne me tentait pas. Je me suis donc « forcée » à un moment donné et je pense que c’était une très mauvaise idée. Parce que ce qui en a suivi est que je n’ai pas réussi à me plonger dans l’histoire et je décrochais très facilement sans l’envie d’y retourner.

Je savais en amont que ce serait une lecture un peu complexe, je connais l’écriture de l’auteure, qui est très bonne, plutôt soutenu, il faut être un minimum concentré, pas comme certains livres jeunesse ou des romances que j’ai pu lire dernièrement où les pages se tournent avec aisance. Pas de problème, bien au contraire, un livre qui soit très bien écrit avec une certaine poésie n’est pas pour me déplaire. Mais je n’ai pas réussi à rentrer dans l’histoire, dans ses mots et au final à m’intéresser à ce qui se déroulait sous mes yeux.

Le problème est que j’étais quasi tout du long de l’histoire en dehors, spectatrice impassible avec la sensation de ne rien comprendre à ce que je lisais et pire ne rien retenir, je lisais mais sans lire. Ce qui est vraiment problématique, il faut en convenir alors que je sais que ce livre ne mérite pas cela parce qu’on sent que l’univers créé par l’auteure est fouillé, riche et complexe.

J’avais aussi l’impression que l’on était censé déjà connaître cet univers, ses codes et je n’ai pas su me raccrocher aux branches, pour parler plus familièrement. J’avais toujours un train de retard, je ne comprenais pas et il me manquait des explications, tout comme pour certains termes pour définir certaines créatures, etc. Il y a certes un lexique à la fin du livre mais ce genre de choses m’agacent parce que faire des allers retours pour comprendre de quoi on me parle, je n’en vois pas l’intérêt, pour moi tout doit être dit dans le texte et pas expliqué à la fin au cas où. Etre coupé dans sa lecture pour aller voir des définitions, il n’y a rien de plus agaçant, à mon sens, peut-être suis-je la seule à le penser.

En lisant ce livre, j’avais la sensation d’assister à une scène où il manque certains éléments, comme si je ne voyais que des flashs sans parvenir à leur donner une cohérence, un lien. Il devient donc difficile de suivre l’histoire, de savoir de quoi cela parle, à moins que ma mémoire ne devienne vraiment défaillante et dont je devrais m’inquiéter.

Mais tous ces problèmes rencontrés sont l’accumulation d’un mauvais timing, j’en suis persuadé, même s’il y a peut-être des défauts dans ce livre, je pense que le fait que je n’ai pas vraiment aimé, vient du fait que je ne l’ai pas lu au bon moment. Je me suis un peu forcé la main et plus ça allait et plus cela devenait difficile pour moi de continuer, d’avoir envie de lire et savoir ce qui allait se passer. Je suis pourtant aller au bout parce que je n’aime pas abandonner et j’ai eu l’espoir que cela s’améliore. Cela n’a pas été totalement le cas mais je ne m’avoue pas vaincu parce que j’ai tout de même vu des choses intéressantes.

L’univers promet beaucoup de choses et en filigrane j’ai pu voir l’intrigue et sur ce à quoi ça mène. J’adhère totalement et vu les événements qui se sont déroulés récemment à Paris, il y a eu un écho dans ma lecture. Comme quoi la fiction peut rejoindre parfois la réalité… L’action arrive dès les premières pages ce qui permet une immersion totale, mais peut-être un peu trop pour moi comme je n’ai pas su totalement comprendre où je mettais les pieds.

Quant aux personnages, je n’ai pas su m’y attacher, normal vu ce que je viens de dire de ce livre mais on sent qu’ils sont fouillés, avec une vraie personnalité qui leur est propre. Les investigateurs psychantiques (I.P.) sont une bonne invention, mais il est vrai que j’aurai aimé en savoir plus sur le Sens, sur ce que cela signifie, même si on a quelques éléments de réponses, elles étaient un peu tardives.

En bref, je n’ai pas adhéré à Sense of Wonder – Symphonie pour Envers, j’ai eu beaucoup de mal à m’intéresser à l’histoire et ce, dû à un mauvais timing. Ce n’était pas le moment pour moi de le lire et je n’ai pas su prendre du plaisir, ce qui est une mauvaise chose. Cependant, je ne m’avoue pas vaincu et il ne faut pas que vous voyez ça comme un frein à découvrir cette histoire car je suis persuadée que cela peut être un bon livre. Je pense que je le relirai plus tard, quand ça sera le « bon moment » pour mieux le savourer.

En partenariat avec

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

In My Mailbox (294)

Le Top / Flop du Mois ! (Juillet 2017)