La Légende des Guerriers-Lune de Michel Honaker (Les Aventures de Parsifal Crusader 1)

Quatrième de couverture

Kenya 1889. Alors que les grandes puissances européennes posent les jalons de la Première Guerre mondiale en s'affrontant au travers de leurs colonies, de mystérieux indigènes, que l'on dit immortels, font régner la terreur en faisant prisonniers les imprudents qui s'égarent sur le Plateau interdit de Tswamba Salu. Quel secret protègent-ils ? D'obscurs industriels et diplomates prussiens et anglais ne jouent-il pas aux apprentis sorciers en voulant s'approprier ce que nul être humain n'est à même de comprendre ? Pour répondre à ces questions, et à bien d'autres, Parsifal Crusader devra se jeter dans les bras du démon et affronter à mains nues la reine des Guerriers-Lune.

Mon avis

La Légende des Guerriers-Lune est un roman assez surprenant. Je dois vous avouer que lorsque je l’ai reçu j’ai été un peu perplexe, déjà de part sa réception mais aussi parce que le pitch ne m’attirait pas spécialement. Mais j’ai tout de même testé et je dois dire que je ne suis pas du tout déçue de cette découverte. Bien au contraire, j’ai beaucoup aimé cette histoire qui m’a fait penser par certains aspects à Indiana Jones et j’adore Indiana Jones (surtout le 3e avec Sean Connery).

La Légende des Guerriers-Lune est un roman d’aventure, même s’il n’y a pas que cela, je le vois en premier comme tel. Nous suivons un explorateur Parsifal Crusader, un noble qui passe son temps à voyager à travers le monde pour découvrir d’autres cultures et aller encore et toujours plus loin. Un jour, des explorateurs se rendent sur la montagne de Tswamba Salu, « la montagne cannibale » et Parsifal les sauve in extremis d’une mort certaine. C’est ainsi que nous faisons la connaissance de cet homme qui paraît excentrique aux yeux des autres. Entre secret, complot et « magie », Parsifal Crusader va se lancer dans une exploration qui risque de mettre à mal sa vision du monde.

Je trouve qu’il y a un côté Indiana Jones dans le sens où l’on a un explorateur (archéologue pour Indiana) qui cherche sans cesse le savoir, la connaissance et découvrir des secrets enfouis plus ou moins battit sur des légendes, ici il est questions des Guerriers-Lune. J’ai beaucoup aimé les mystères qui entourent ces hommes et d’en les quelques secrets au fur et à mesure que l’on avance dans l’histoire. C’était vraiment intéressant et bien menée, on s’y croirait et pendant quelques heures, je me suis cru dans cette exploration et comme Crusader j’avais envie d’en savoir plus.

L’avantage que nous avons sur lui c’est que l’histoire étant écrite à la 3e personne,  nous pouvons voir différents groupes de personnages et ainsi en apprendre plus sur leurs manigances. Même si l’auteur nous cache un certain nombre de choses pour que le mystère reste entier jusqu’à la fin, jusqu’à la grande révélation pour nous donner envie de continuer et de tout lire, ce qui est l’intérêt d’un livre il faut l’avouer. Michel Honaker a une écriture vraiment très fluide et agréable, j’ai déjà pu lire des ouvrages (Carabosse - La légende des 5 royaumes et Le val de la morte embrassée) et j’avais beaucoup aimé, donc il est vrai que même si le sujet ne m’intéressait pas au préalable, je savais que ça serait bien écrit et sympathique. Il s’avère que j’ai adoré l’histoire donc tant mieux pour moi.

Mais à travers cette histoire nous découvrons également toute la société anglaise de la fin du XIXe siècle, avec leur connaissance, leur soif de pouvoirs et les prémices d’une guerre entre différents états. C’est vraiment intéressant et de voir ce mélange de culture, ce Parsifal, bien que « noble » paraît négligé et volage aux yeux des siens. Et le « choc des cultures » est présent car Parsifal se déguise en fonction du lieu où il se trouve et on voit bien qu’il n’est pas « à sa place » au sein de la société anglaise, trop guindée et fausse.

Parsifal est un personnage que l’on ne peut qu’apprécier, suivi de son associé, Profit, le duo fonctionne presque comme celui de Sherlock Holmes et Watson. Cela m’y a fait grandement pensé, même si « Watson » devient ici un irlandais / écossais parfois un peu ivrogne et aux mœurs et passé parfois douteux. Mais c’est un duo qui fonctionne bien car le contraste entre les deux personnages ajoutent un petit plus.

En bref, La Légende des Guerriers-Lune a été une très bonne surprise pour moi. J’ai beaucoup aimé cette histoire qui aura su me tenir en haleine et fait voyager en même temps tout en voyant des manigances s’orchestrer en fond. L’action est omniprésente de sorte qu’on n’ait pas le temps de s’ennuyer quant aux personnages c’est un vrai plaisir et j’espère vraiment que l’auteur va écrire d’autres aventures sur Parsifal parce qu’il aura su attiser ma curiosité…

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Asynchrone de Fabien Clavel

Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard de Laëtitia Constant

Concours Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard [TERMINE]