La belle et le fuseau de Neil Gaiman et Chris Riddell

Quatrième de couverture

À la veille de son mariage, une jeune reine décide de quitter son palais pour aller délivrer une princesse prisonnière d’un sortilège de sommeil. Elle laisse sa robe de mariée, revêt sa cotte de maille, se pare de son épée et enfourche son cheval. Entourée des nains qui l’accompagnent et la protègent, la reine traverse un tunnel sous la montagne et avance vers le royaume endormi. Bientôt, un château apparaît dans le lointain. Ses murs sont recouverts de ronces et de toiles d’araignées et, dans le donjon, repose la princesse aux lèvres rouges comme les roses. Mais qui sait, peut-être que dans ce conte-là, la princesse n’est pas celle qu’on croit, et qu’une reine donnera un baiser à une belle endormie...

Mon avis

La belle et le fuseau est un roman graphique vraiment magnifique que je vous invite vivement à découvrir. J’ai connu ce livre grâce à Secret Forbidden World – pour changer – qui l’a lu en VO et adoré. Et lorsque je l’ai vu en librairie, j’avoue que j’ai craqué donc j’ai décidé de me le faire offrir pour Noël.

Alors avant de vous parler du contenu du livre, il faut que je vous parle de l’objet-livre en premier lieu car rien que pour ça, il en vaut le détour. Il faut savoir que le livre est en format album relié, donc c’est super beau, recouvert d’une jaquette en feuille de calque, ce qui donne un aspect particulier au livre.



Lorsqu’on la retire, on découvre que la femme endormie, visible sur la couverture est en fait sur le livre-même et non sur la jaquette qui joue avec la transparence du calque. 



Bref, l’éditeur qui a conçu l’ouvrage s’est surpassé parce que c’est juste magnifique mais attention, le calque étant fragile, cela peut se déchirer facilement si on n’y prête pas attention.

Voilà donc pour l’objet-livre qui est déjà splendide mais évidemment, l’intérieur l’est tout autant. Personnellement, je suis assez fan du travail de Chris Riddell que j’ai connu via la série Apolline et ensuite Lili Goth

C’est un graphisme très particulier, des traits assez durs qui ne sont pas sans rappeler parfois Tim Burton et avec un aspect gothique, lugubre assez prononcé. Souvent en noir et blanc cela donne une atmosphère encore plus inquiétante mais c’est ce qui fait le charme des illustrations. Après on aime ou on n’aime pas, les goûts et les couleurs ça ne se discute pas mais je suis sous le charme, ce n’est pas sans me rappeler la famille Adams ces illustrations.


Si Apolline avait des petites touches de rouges ça et là, dans La belle et le fuseau c’est le doré qui fait son apparition et encore et toujours le noir et blanc qui donne ici l’impression de suivre un conte vraiment ancien.



D’ailleurs en parlant de conte, La belle et le fuseau est un mélange de différents contes, notamment celui de Blanche-Neige, illustré par la reine brune et celui de La belle au bois dormant avec cette femme blonde endormie depuis des décennies. L’histoire est vraiment bien menée, on nous présente une reine sur le point de se marier, des nains partis en mission lorsqu’ils découvrent qu’un fléau fait des ravages dans les environs et que cela se rapproche de plus en plus : à savoir que des gens dorment suite à un sortilège lancé sur une princesse qui est endormie. Ainsi, la reine ayant vent de cette histoire va se lancer à la recherche de cette princesse pour la délivrer de son sort.

On voit ici les similitudes du conte de La belle au bois dormant tout en prenant quelques libertés sur le conte traditionnel. Neil Gaiman nous livre ici une superbe histoire qui aura su me tenir en haleine tout du long et me surprendre. Je dois avouer que je ne m’attendais pas du tout à cela, que je suis naïve… et la fin est juste géniale.

C’est le premier livre de Neil Gaiman que je lis, Neverwhere étant toujours dans ma PAL, mais avec ce roman graphique, je suis totalement convaincue. L’écriture est vraiment très agréable à lire, très fluide, je me suis totalement laissée emportée par son univers et ce conte revisité.

En bref, La belle et le fuseau est un joli conte que j’ai adoré découvrir, même s’il reprend certains contes connus, Neil Gaiman les détourne et nous propose sa propre version des faits. Un autre joli coup de cœur pour cette fin d’année, après Sylphide, fée des bois dans un autre registre. Quant aux illustrations de Chris Riddell, elles apportent un vrai plus à l’histoire, elles sont magnifiques. Mais j’étais déjà conquise à la base et après avoir lu le tome 2 de Lili Goth, me replonger un peu plus dans l’univers de Chris Riddell n’était pas pour me déplaire. Bref, vous l’aurez compris, il faut lire cette merveille de toute urgence !


Commentaires

  1. Ouh, ce livre a l'air magnifique ! J'avais découvert le trait de Riddell dans une précédente collaboration avec Gaiman, "Nobody Owens". (et il faut que tu lises Neverwhere, non mais)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce livre est une perle, une jolie histoire surprenante et des dessins juste magnifiques !

      Supprimer
  2. Il a l'air magnifique !! Je ne savais pas que c'était un mélange de plusieurs contes, du coup ça me rend encore plus curieuse ! Il est déjà dans ma wishlist ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il est vraiment magnifique, après faut aimer le graphisme de Riddell pour vraiment l'apprécier ^^
      et oui, la reine fait vraiment penser à Blanche Neige dans la présentation avec les nains quand la princesse endormie est évidemment la belle au bois dormant. le mélange des deux est intéressants et propose et une fin assez surprenante ^^

      Supprimer
  3. De Neil Gaiman, j'ai lu Neverwhere, que j'avais bien aimé, un recueil de nouvelles "Miroir et fumées" (la dernière, un conte détourné, est vraiment excellente !) et si vous aimez la fantasy, ce qui je crois est le cas ;) vous ne pourrez qu'apprécier l'histoire de Nobody Owens... Je me permets de vous joindre le lien vers mon article : http://delivrer-des-livres.fr/letrange-vie-de-nobody-owens/
    En attendant, je vais allez voir celui-ci, qui à l'air magnifique !! Bonne journée et bonnes lectures à tous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai Neverwhere dans ma PAL à voir pour les autres mais là j'ai pas mal de livres en attente de lecture déjà ^^

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Les contes du chat perché de Marcel Aymé