Promesse de Jussi Adler-Olsen (Une enquête du Département V 6)

Quatrième de couverture

Bornholm, une île danoise de la mer baltique, fin des années 1990. Le cadavre d'une jeune fille est retrouvé dans un arbre, son vélo broyé au bord de la route. Aucune trace du chauffard : affaire classée. Sauf pour un inspecteur de la police locale qui finit dix-sept ans plus tard par demander l'aide de l'inspecteur Carl Mørck. Avant de se tirer une balle dans la tête.
À l'initiative de Rose, l'assistante du flegmatique Mørck, l'insolite trio du Département V en charge des cold cases débarque sur l'île de Bornholm. En remuant le passé, ils prennent le risque de réveiller de vieux démons...

Mon avis

Profitant d’une rencontre avec l’auteur organisé avec Albin Michel dont le compte-rendu est ici, je me suis lancée dans ce 6e tome des Enquêtes du Département V. Si le précédent m’avait paru un peu en dessous des autres, Promesse tient justement toutes ses promesses. OK elle était facile celle-là… J’ai vraiment passé un très bon moment en compagnie de Carl Mørck et ses deux acolytes Rose et Assad qui une fois encore nous surprendrons par bien des manières.

En lisant un livre de cette série on est toujours plongé dans une atmosphère bien particulière, on retrouve la patte de l’auteur est c’est un pur régal. C’est assez difficile à décrire mais on se sent transporter au Danemark, on suit avidement les enquêtes avec grand intérêt en compagnie de Carl, Assad, Rose, etc. Si vous ne connaissez pas encore cette série, il va falloir s’y mettre !

A l’initiative de Rose qui prend vraiment la place de Chef, Carl va devoir se rendre sur l’île de Bornholm pour reprendre l’enquête d’un policier qui vient de se suicider. L’affaire est celle d’une jeune fille retrouvée morte dans un arbre 17 ans auparavant et qui avait été classée. Pour le policier en charge de l’enquête, il s’agit d’un meurtre et non pas d’un accident mais n’a rien pu prouver et compte bien sur Carl Mørck pour reprendre l’affaire à sa place.

Promesse est une histoire plutôt classique dans son déroulement mais elle fonctionne très bien et est vraiment prenante. Comme pour les autres tomes, nous suivons toujours deux narrations différentes et deux temps, ce qui s’est déroulé dans le passé et l’enquête reprise par Carl Mørck aujourd’hui. Ces deux temps permettent de créer un certain rythme et aussi de nous donner par petites touches des éléments supplémentaires pour attiser notre curiosité.

En tant que lecteurs nous savons toujours plus de choses que notre trio de choc mais il n’est pas toujours évident de faire les liens entre le passé et l’affaire qu’ils suivent. On se doute bien que quelque chose les relie mais cela peut paraître difficile à trouver dans un premier temps. Puis au fur et à mesure que l’enquête présente avance, on comprend où l’auteur veut en venir et ce qu’il cherche à nous montrer. Même si on peut se douter de certains éléments, Jussi Adler-Olsen n’a pas dit son dernier mot et saura nous surprendre jusqu’au bout. Je vous l’avoue, je ne m’attendais pas du tout à un tel revirement de situation, persuadée d’avoir tout compris en même temps que notre trio. Il n’en est rien, et c’est ça que j’aime chez cet auteur car jusqu’au bout on est dans l’incertitude et avec une phrase il peut nous mettre le doute.

Les Enquêtes du Département V c’est également un fil conducteur que l’on retrouve dans chacun des tomes : cette histoire qui s’est déroulée avec Hardy 7 ans auparavant et dont on en apprend un peu plus ici et j’avoue qu’à la fin, ça m’a un peu retournée de voir ce qui arrive. Je n’en dirai pas plus pour éviter tout spoiler mais je suis très curieuse de lire le prochain tome parce que j’en veux plus. Je veux vraiment tout savoir sur ces personnages dont le mystère s’épaissit tout en s’éclairant par petite touche. Assez paradoxal j’en conviens mais plus on pense connaître les personnages et plus on se rend compte qu’il y a encore beaucoup de mystères qui les entourent et que l’auteur n’a pas fini de nous surprendre avec eux. J’adore ce trio et l’auteur a su insuffler en eux de la vie, pour qu’on y croie, qu’on ait la sensation de les avoir en face de nous.

En bref, Promesse est un tome bien sympathique, à la hauteur des précédents, meilleur que L’effet papillon. J’ai vraiment passé un très bon moment en compagnie de Carl, Assad et Rose. L’enquête est intéressante et bien menée, même si elle paraît classique on se rend compte que l’on est loin de se douter de tout ce qu’o va apprendre. Les personnages continuent de nous surprendre, d’évoluer et de nous frustrer tant le mystère reste entier sur eux. J’en veux plus, je veux la suite !

Un roman non-anglophone 
traduit en français
-----
Un livre de plus de 600 pages.

Commentaires

  1. Je suis tentée de lire l'auteur alors tu me motives avec ton avis :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est une superbe saga, il ne faut surtout pas hésiter à la lire !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul

Les Flammes du destin de Sarah Raughley (The Effigies 1)