Ugly Love de Colleen Hoover

Quatrième de couverture

Quand Tate Collins rencontre Miles Archer, elle sait que ce n'est pas le coup de foudre. Et pour cause, le beau pilote n'a de temps que pour les aventures sans lendemain. Ils ne peuvent pourtant pas nier leur attraction mutuelle, aussi immédiate que brûlante. Alors pourquoi ne pas se laisser séduire, quand le sexe est si bon ? Pas d'attaches, simplement la passion... Leur arrangement semble parfait, tant que Tate accepte de respecter les deux règles de Miles : Pas de question sur le passé, Ne pas espérer de futur. Cependant, ils vont vite comprendre que le coeur ne suit pas d'autres règles que les siennes. L'amour, même quand il n'est pas une évidence, sera-t-il plus fort que leurs promesses ?

Mon avis

Ugly love, un roman dont on a beaucoup entendu parler et je dois dire que j’ai fini par me laisser tenter. Bon, le fait que ce soit Colleen Hoover y était aussi pour quelque chose puisque j’avais eu un coup de cœur pour Hopeless et que j’avais beaucoup aimé Indécent, même si au départ, ce n’était pas gagné.

Je vous le dis tout de suite, Ugly love a été un coup de cœur pour moi et j’ai même dû attendre quelques jours avant d’écrire cette chronique pour digérer un peu cette histoire tant elle m’a touchée et dévastée. Pour info, j’ai même dû lire quelque chose après l’avoir terminé avant de m’endormir tant l’histoire me restait en tête et me donnait envie de pleurer…

Ugly love est une petite bombe et je comprends pourquoi on en a tant parlé mais il faut dire que Colleen Hoover est allée très loin, elle n’avait aucun droit de faire ça… Enfin si, elle a tous les droits mais il y a de quoi nous briser le cœur… Au fur et à mesure des pages, quand je comprenais où elle nous emmenait, je dois dire que je ne m’attendais pas à ce qu’elle aille aussi loin. Mais elle l’a fait et elle nous a tous anéanti, au même titre que Miles…

L’histoire est scindée en deux, nous suivons d’un côté la narration du point de vue de Tate et de l’autre, celui de Miles mais 6 ans auparavant. Ces fameuses 6 ans où sa vie à totalement changé et qui explique pourquoi il se conduit parfois comme un rustre – pour rester polie – et dont la relation avec Tate n’est qu’un plan cul, pour passer du bon temps, sans attache, sans possibilité de poser des questions sur le passé et sans espérer un quelconque avenir. Le deal est acceptée au départ par Tate qui s’en accommode car il est évident qu’il y a une vraie alchimie entre ces deux-là sans qu’ils ne puissent le nier.

Au fur et à mesure, Tate tombe un peu plus amoureuse de cet homme qu’elle ne connaît presque pas car il ne veut pas se dévoiler. C’est déchirant de la voir sombrer petit à petit car on sait que rien de bons ne pourra sortir de cette relation plus que toxique et pourtant comme elle, on a envie d’espérer car on sait qu’au fond c’est quelqu’un de bien. Il faut voir comment il se comporte parfois avec elle, on peut comprendre qu’elle craque pour lui, même si à d’autres moments on a envie de le secouer et le frapper pour tout le mal qu’il lui fait, même involontairement. On ne peut pas nier le fait qu’il l’avait mise en garde, elle savait à quoi s’en tenir, il n’est pas totalement hypocrite mais ça fait quand même mal de les voir ainsi.

L’avantage que nous avons, en tant que lecteur, est que nous savons ce qui est arrivé à Miles 6 ans auparavant, pourquoi il est devenu ainsi. On a qu’une envie, qu’elle s’accroche pour faire tomber une à une ses barrières et découvre aussi cette vérité. Il mérite qu’on l’aime et prenne aussi soin de lui bien qu’il pense le contraire.

Les personnages sont attachants et il est vrai que le fait de savoir ce qui est arrivé à Miles 6 ans avant nous permet de davantage l’apprécier que si on en avait que l’image donnée à Tate qui n’est pas très glorieuse. Je ne veux pas trop en dire sur son compte pour éviter tout spoiler mais il a souffert et donc on peut comprendre le fait qu’il ne veuille plus s’attacher / aimer quelqu’un.

Tate ne mérite pas qu’on la traite ainsi mais le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle a une force de caractère et s’accroche, jusqu’à un certain point et on ne peut pas lui reprocher son courage. Elle ignore beaucoup de choses sur son compte mais est prête à faire certaine concession mais pas au point de se perdre totalement.

Quant aux personnages secondaires, le frère, la famille de Tate prennent une grande place et vont aussi aider Tate et Miles d’y voir plus clair, surtout Miles en fait et il avait besoin qu’on lui remettre les idées en place même si ça faisait mal.

L’écriture est toujours aussi agréable à lire et fluide de sorte que le livre a été lu dans la journée. Colleen Hoover a le don de nous emporter dans ses histoires et de nous toucher droit au cœur. La mise en page du texte ajoute aussi à l’émotion, on le voit notamment dans la narration de Miles où le texte est centré, comme si c’était un poème et des effets typographiques renforce certains mots qui gagnent ainsi plus de sens.

En bref, Ugly love est un coup de cœur qui m’a ravagé. Je ne m’attendais pas à une telle histoire qui m’a parfois mise en colère et fait presque pleurer en même temps tant ce livre est émouvant, touchant et beau. C’est une jolie histoire qui ne vous laissera pas indifférent et si vous aimez les romances, je ne peux que vous la conseiller !

 

Un livre dont vous n’avez pas 
encore vu l’adaptation en film.

Commentaires

  1. J'ai découvert Colleen Hoover il y a quelques mois et je suis impatiente de lire Ugly Love dont je n'entends que du bien !!!!

    RépondreSupprimer
  2. Rho j'ai encore plus envie de le lire après ta chronique, de savoir ce qu'il s'est passé pour Miles même si je ne le connais pas encore ! Et même si je ne sais encore rien de cette histoire, j'espère qu'ils vont finir heureux ! Mais ça, il me reste plus qu'à le découvrir... mais j'ai peur quand même car Colleen Hoover n'est pas tendre avec ses personnages :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah Miles... <3 ah bah tu verras ça quand tu liras, je ne vais pas te spoiler ! ^^

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Meilleures ennemies de Ruth Fitzgerald (Les petits malheurs d'Emily Sparkes 1)

PALM n°76 [JUIN 2017]