Rencontre avec Samantha Bailly


Ce mercredi 17 février 2016, j’ai eu la chance de pouvoir rencontrer Samantha Bailly dans les locaux de Rageot pour parler de son métier d’auteure ainsi que de son dernier livre paru ce jour-là: Nos âmes rebelles.


La rencontre a été sympathique à différent niveau car d’une part Samantha Bally est quelqu’un de très accessible avec qui il est facile de parler donc cela a été un vrai plaisir d’échanger avec elle. D’autre part, il était intéressant de voir comment elle concevait son métier d’auteure, car elle en vit, ou survit par moment, car la place de l’auteur étant assez particulière dans la chaîne du livre.

Samantha Bailly se bat, d’une certaine manière, pour faire reconnaître le statut d’auteur. En tout cas, c’est quelque chose qui lui tient à cœur et cela se comprend puisque c’est son métier. Elle a même créé une chaîne Youtube pour parler de tout cela. Afin d’éviter tout problème avec les éditeurs, elle a engagé un agent littéraire pour la représenter. C’est une pratique très courante chez les anglophones, mais beaucoup moins en France. Pour vous expliquez très rapidement, l’agent littéraire est une sorte de manager qui est là pour négocier les contrats auprès des éditeurs, représenter l’auteur et surtout ses intérêts. C’est aussi une personne qui peut l’aider dans son travail d’écriture.


Durant notre conversation, certains membres de l’équipe de Rageot intervenaient pour expliquer aussi leur travail et leur collaboration avec Samantha Bailly. On a ainsi pu voir la directrice, les éditeurs qui se sont occupés de ses deux romans : Nos âmes jumelles et Nos âmes rebelles. Cela nous a permis de voir qu’il existait un certain nombre d’échanges entre l’auteur et l’éditeur autour du texte.


Pour preuve, voici une photo du « roman », des différentes étapes du manuscrit au fur et à mesure de la lecture et des corrections, aussi bien dans le fond que la forme. C’est tout un va-et-vient entre l’auteur et l’éditeur pour que le texte soit le plus parfait possible. La perfection totale n’existant jamais vraiment.

Nous avons pu également discuter avec la graphiste, celle qui s’occupe de la maquette et de la couverture des livres, voir comment elle choisissait ce qui allait être présent sur la couverture. Cela représente plusieurs jours de travail de recherches avant que plusieurs « couvertures » ne soient réalisées et soumises à l’éditeur avant d’être définitive, celle que l’on trouvera sur le livre une fois imprimé.

Nous avons longuement parlé de la chaîne du livre, des différents acteurs qui la composent pour voir la place de chacun. Il y a des changements qui sont en train de se faire mais cela avance doucement, mais sûrement, pour faire évoluer les mentalités car il y a certaines injustices au sein de cette chaîne, aussi bien entre les différents acteurs mais aussi dans la profession même d’auteurs. Sachez qu’un auteur de « littérature adulte » sera mieux rémunéré qu’un auteur de « littérature jeunesse ». Et récemment un long débat a eu lieu en ce qui concerne les auteurs de BD.


La rencontre a duré environ 3h qui sont passées à toute allure tant nous avons parlé à bâtons rompus. C’était vraiment très intéressant que l’on parle à la fois des métiers du livre, notamment celui d’auteur mais aussi de ses derniers ouvrages. Livres que j’ai dû lire très rapidement en vue de cette rencontre et je ne le regrette pas un instant tant c’est génial. Je vous les conseille une fois de plus car ils méritent à être découverts et lus car cela permet de voir l’adolescence telle qu’elle est dans la réalité. Elle parvient à retranscrire des émotions et des situations qui sont très actuelles.

Nous avons donc longuement parlé aussi de ses deux livres : Nos âmes jumelles et Nos âmes rebelles mais je ne rentrerai pas dans le détail pour éviter tout spoiler. Mais je trouve cela très agréable de parler directement à l’auteure de ses livres cela permet de débattre sur les différents sujets abordés et aussi de montrer notre ressenti face à cette lecture.


Je remercie une fois encore les éditions Rageot de m’avoir permis d’assister à cette rencontre et aussi Samantha Bailly pour sa gentillesse et son accessibilité. Et j’en ai profité pour faire dédicacer mes livres.


Commentaires

  1. Je suis surprise et extrêmement contente pour toi de découvrir que tu as eu l'opportunité de rencontrer cette si gentille auteure qu'est Samantha Bailly ! Dans toutes les interviews que j'ai pu voir d'elle, je l'a trouve très simple et très à l'écoute, ce qui est appréciable. J'espère que tu auras appris beaucoup de chose sur le métier d'auteur, ce que j'ai cru comprendre, et que ta rencontre avec Samantha restera un merveilleux souvenir pour toi !
    Je t'embrasse et te remercie de nous avoir fais partager cette jolie rencontre,
    Alice alias Plume de Chat.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'avais déjà rencontré en 2013 lors de la sortie du GF de Ce qui nous lie et déjà là, c'était une belle rencontre, cela n'a pas changé 3 ans après. Elle est simple et à l'écoute comme tu dis donc c'est d'autant plus agréable de discuter avec elle de son métier et de ses livres.

      J'ai appris pas mal de choses oui ^^

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot