Uglies de Scott Westerfeld (Uglies 1)

Quatrième de couverture

Tally aura bientôt seize ans. Comme toutes les filles de son âge, elle s'apprête à subir l'Opération et à intégrer la caste des Pretties. Dans ce futur paradis, Tally n'aura plus qu'une préoccupation, s'amuser... Mais la veille de son anniversaire, Tally découvre le monde des rebelles. Là-bas, elle apprend que la beauté parfaite et le bonheur absolu cachent plus qu'un secret d'État : une manipulation. Que va-t-elle choisir ? Devenir rebelle et rester laide à vie, ou succomber à la perfection ?

Mon avis

Cela fait des années que je connais cette série, il s’agit ici d’une réédition mais je n’avais encore jamais sauté le pas pour le lire. La dystopie n’étant pas mon genre de prédilection, je n’avais pas voulu le lire à l’époque même si on m’en disait du bien. Et puis il au moment de la réédition présente, on m’en a reparlé en disant que c’était vraiment génial. Comme on dit, il n’y a que les abrutis qui ne changent pas d’avis, alors je me suis lancée. Et j’ai bien fait car j’ai adoré !

L’écriture de l’auteur est vraiment agréable à lire et fluide et honnêtement je n’ai pas vu les 400 pages passer. J’ai lu l’histoire en 3 jours, une partie par jour pour le faire durer un petit peu tant c’était passionnant et prenant. Très rapidement j’ai été happée par l’univers et l’histoire qui m’a beaucoup plu et transporté ailleurs où la beauté est le maître mot. Je ne peux que vous la conseiller car cela change pas mal de ce que j’ai pu lire dans le genre !

L’univers de Scott Westerfeld est vraiment riche et passionnant même si je suis certaine que je n’ai encore rien vu et qu’il a plus d’un tour dans son sac. On voit qu’il a cherché à le travailler, à créer tout un monde bien spécifique avec ici différentes catégories de personnes. En effet, on rencontre en premier lieu les Uglies, ceux qui sont « moches » avant leur opération qui doit avoir lieu à leurs 16 ans, ce qui est le cas de Tally. Il lui reste quelques mois avant de devenir Pretty, cette nouvelle catégorie d’adolescents refaits afin d’être beau et parfait. Et plus l’on vieillit et plus on passe une étape de Pretty pour faire évoluer les gens au fil du temps.

Tout est pensé, très cadré, et tout semble idyllique. Ça l’est toujours dans un premier temps dans les dystopies, on se dit que c’est le monde idéal, qu’ils ont eu raison de faire créer la société de cette manière là, qu’il n’y a aucun défaut. Tout est parfait dans le meilleur des mondes, mais la dystopie n’est pas l’utopie car arrive un jour où on commence à en voir les revers et là, tout s’effondre. Pour éradiquer les guerres, les jalousies entre les gens, on a pensé que si tout le monde était beau et identique, il n’y aurait plus de raison pour que cela arrive. Évidemment, on ne nous dit pas tout et Tally va en faire la « mauvaise » découverte.

Quant à l’intrigue, en soit elle paraît plutôt classique mais elle fonctionne très bien et est bonne. Donc je n’ai vraiment rien à redire dessus, le début commence lentement puis petit à petit on commence à voir les enjeux, à comprendre où l’auteur nous emmène et ce qu’il veut nous faire comprendre. On y va crescendo jusqu’à avoir une fin mais – oh mon dieu ! – je ne m’attendais pas à un tel revirement, à voir ça… Je crains réellement pour la suite et j’ai plus que hâte d’avoir ce tome 2 pour savoir ce qui va arriver à Tally, David et tous les autres parce que ça craint… L’action est permanente une fois qu’elle est mise en place et on ne s’ennuie pas un seul instant. Même les moments les plus lents sont tout aussi intéressants car ils nous aident à en savoir plus sur l’univers, les personnages et à se rendre compte de ce qui se passe dans l’univers dans lequel on évolue.

Après on retrouve tous les codes de la dystopie que l’on trouve depuis que Hunger Games ou Divergente ont remis en avant le genre, une jeune fille qui vit dans ce monde et en accepte les codes jusqu’au moment où elle va ouvrir les yeux et voir ce que tout cela implique. Evidemment une petite romance se met également en place mais je vous avoue que ce n’était pas le point qui m’a le plus fasciné. A voir comment cela se déroule dans la suite Pretties qui promet énormément de choses.

A travers cette histoire, Scott Westerfeld fait une belle critique l’apparence de la société où elle est très importante. On ne cesse de montrer des canons de beauté précis, beaucoup de jeunes filles et de plus en plus de jeunes garçons veulent imiter jusqu’à se mettre en danger physiquement pour atteindre cet idéal, qui n’existe pas puisque les 3/4 des photos de mannequins sont retouchés via Photoshop. Le fait de montrer que la beauté est somme toute subjective. Je trouve ça intéressant que cette thématique soit abordée dans un tel livre et montrer que ce n’est pas une nécessité. Rien que pour ça le livre est intéressant à lire.

Les personnages sont vraiment attachants et travaillés, même ceux qui sont secondaires, ils promettent beaucoup. Tally est une jeune adolescente de 16 ans qui a vécu dans un monde où on la considère comme moche, c’est une Ugly. Elle vit avec cette pensée et n’aspire qu’à devenir Pretty à son tour pour rejoindre notamment son meilleur ami qui a déjà été opéré. On ne peut pas lui reprocher certains de ses choix, quand on est conditionné à penser d’une manière il est difficile de faire machine arrière. On ne peut pas la blâmer. C’est une héroïne attachante qui évolue beaucoup en un volume et qui saura aussi s’affirmer. Si au début elle paraît un peu naïve, très docile, elle va de plus en plus s’affirmer, le genre d’héroïne que l’on aime suivre et vu la fin, j’ai juste envie de lire ce tome 2 pour savoir ce qui va se passer.

En bref, Uglies est un premier tome qui m’aura beaucoup plu. J’ai trouvé l’univers très travaillé et vraiment intéressant, l’intrigue est bonne et bien menée avec son lot d’action pour qu’on n’ait pas le temps de s’ennuyer et les personnages sont attachants et sympathiques et promettent beaucoup de choses. Bref, si vous voulez lire de la dystopie, de la bonne YA, lisez Uglies !

Commentaires

  1. Le premier tome est vraiment géant, je l'ai dévoré, dommage que la série diminue en intensité de tomes en tomes, je te conseille tout de même de les lire pour connaître le fin mot de l'histoire mais en sachant que rien ne vaut le premier ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je les lirai quand même pour voir ce qu'il en est :)

      Supprimer
  2. J'ai eu la même sensation à chaque tome, mais là tu me donnes envie de les relire ! (et pourquoi pas de les acheter, je les empruntais toujours à la bibli - oui plusieurs fois)

    PS superbe version du site, je ne te l'avais pas encore dit ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hé hé hé je trouve les nouvelles couv plutôt sympa moi :) et les autres tomes sont dans cet esprit, je pense que ça va faire du bien à la série

      merci :D ça a été un peu prise de tête de trouver quelque chose de sympa pour le design. Je pense que je vais rester comme ça un bon moment :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

L'héritière de Bellecombe de Liz Carlyle

Les contes du chat perché de Marcel Aymé