Compte-rendu du lancement de Paranoïa de Melissa Bellevigne


Ce vendredi 18 mars 2016, j’ai été conviée par les éditions Hachette (Black Moon) pour le lancement du roman Paranoïa de Melissa Bellevigne, nouveau roman d’un auteur français.

La soirée a eu lieu au Café Livres, un lieu tout à fait approprié et sympathique, que j’avais pu déjà découvrir lors d’une rencontre auteur, car nous sommes entourés de livres. Un café avec plein de livres tout le monde des murs et que nous pouvons consulter à notre guise en buvant un café, c’est plutôt agréable, n’est-ce pas ?

Dans ce type de soirée c’est toujours le moment de retrouver des blogueurs que l’on connaît et étant donné l’identité de l’auteur : une Youtubeuse Beauté : Golden Wendy, il y en avait aussi un certain nombre. Je vous avoue que l’univers des Youtubeurs (beauté, livre, etc.) est totalement inconnu pour moi donc j’ignorais l’identité de certaines personnes mais savoir que je n’étais pas la seule était rassurant (merci Fran !). Déjà tout ce qui touche à Booktube, je suis plutôt novice parce que je n’aime pas spécialement les vidéos, alors tout ce qui concerne le maquillage et la mode je suis perdue.

La soirée commence par un discours de la part de Cécile Térouanne (éditrice chez Black Moon) pour parler brièvement du livre et remercier les personnes d’être venus aussi nombreux. Il est vrai que le Café Livres était bien rempli, une soirée au top.

Puis vient un échange de questions réponses. C’est la blogueuse Margaux qui lance le débat avec l’auteur qui revient sur l’histoire de son livre. Comme un certain nombre de personnes ne l’avait pas encore lu, elle a brièvement expliqué tout cela, même si elle n’aime pas le faire. Puis sur la genèse de son livre, sachant que cela fait 7 ans qu’elle travaille sur ce livre. 

Melissa Bellevigne nous explique également qu’il y a des passages du livre qui sont en partie vrai, notamment autour du personnage de la grand-mère et la quête d’identité que l’on peut découvrir dans le livre. L’histoire se déroule en partie à Londres parce que c’est une ville chère à l’auteur qui a pu rentrer dans un certain célèbre bâtiment pour pouvoir le décrire au mieux dans son livre (je vous laisse découvrir lequel en lisant le livre).

Melissa Bellevigne (gauche) et Margaux (droite)
L’auteur a également tâché de souligner le fait qu’il y aura peut-être une suite, c’est éventuellement un projet mais elle ne sait pas encore si cela va se faire. Étant donné la fin, c’est vrai qu’elle est très très ouverte et peut appeler à une suite pour avoir davantage de réponses sur le devenir des deux femmes. Affaire à suivre donc…

Quelques personnes posent des questions puis chacun discute et mange le petit apéro dînatoire (qui était très bon !) avant de faire dédicacer le livre par l’auteur.

Pour ma part, j’ai plus longuement discuté avec l’attachée de presse et ensuite l’éditrice puisque j’ai eu pas mal de réserve sur le livre et donc c’était pour avoir un débat avec elles. C’était intéressant d’avoir cette conversation pour voir justement comment le livre a été envisagé par l’éditeur et aussi mon ressenti, en tant que lectrice. Mais je suis bien consciente que bon nombre de gens n’auront peut-être pas ma vision du livre, quand on lit énormément il est évident qu’au bout d’un moment on peut voir et comprend plus de choses et plus vite. Donc tout est relatif, pour ça qu’il ne faut jamais se fier qu’à un seul lecteur (à moins d’avoir exactement les mêmes goûts, mais ça reste rare) pour se faire une idée d’un livre.

J’ai pu ensuite discuter brièvement avec l’auteur mais comme il y avait du monde pour faire dédicacer son livre, qui était disponible en avant première, je me suis faufilée peu de temps avant de partir (pour cause de train) pour le faire dédicacer à mon tour. J’ai pu parler brièvement à l’auteur et revenir sur ce que j’avais dit – en un temps plus restreint – à l’éditrice. Une auteure qui accepte la critique est toujours appréciable car mes arguments tenaient et cela dépend vraiment de chaque lecteur. D’après ce qu’elle m’a dit, certaines personnes ont aimé un aspect du livre alors que pour d’autres cela a posé problème. Tout le monde n’aime pas les mêmes choses dans un livre, difficile de tous les contenter, c’est le jeu comme on dit.

Si vous avez lu ma chronique vous savez que je n’ai pas spécialement aimé ce livre, j’en ai été un peu déçu. Mais cela reste un avis personnel, d’autres blogueurs de ma connaissance l’ont apprécié. C’est pourquoi j’ai décidé de laisser sa chance au livre, en ne prenant pas l’exemplaire offert par l’éditeur pour moi mais pour vous.

J’ai donc demandé à l’auteur de le dédicacer pour un futur lecteur et voici donc un petit concours spécialement pour vous. Pour y accéder, c’est par ici !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul

In My Mailbox (294)