Le grand amour du bibliothécaire d’Evelyne Brisou-Pellen

Quatrième de couverture

Les livres, ça fait désordre et ça prend la poussière, c’est tout.
Voilà ce que pense Fulbert la bibliothécaire. D’ailleurs il n’y a qu’un seul livre dans sa bibliothèque ! Mais voici qu’arrive la ravissante Rose-Marie, assoiffée de lecture. Fulbert, ébloui et troublé, est bien désemparé. Il va falloir qu’il trouve des livres, et vite !
Une drôle de bibliothèque !

Mon avis

Le grand amour du bibliothécaire est un roman qui m’aura bien plu, je vous invite donc à le découvrir. L’écriture de l’auteure est très agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre rapidement dans l’histoire et les pages défilent à toute allure. Le livre faisant 64 pages, cela va très vite. Pour un enfant qui en est à ses débuts ou n’aiment pas les récits trop long, ça peut être un bon compromis, d’autant que c’est amusant.

Mais de quoi parle Le grand amour du bibliothécaire ? C’est plutôt simple mais efficace. Lors d’un conseil à la mairie pour savoir qui aura une subvention, quand vient le tour du bibliothécaire il la refuse car elle n’est pas nécessaire. En effet, à Tire-la-Bobinette, il n’y a qu’un seul livre dans la bibliothèque de la ville car s’ils en avaient d’autres, cela prendrait trop de place et encombreraient les étages quand à les nettoyer, ce serait impossible si elles étaient remplies de livres. Alors Fulbert a pris la décision de n’avoir que ce seul livre… jusqu’au jour où Rose-Marie, une jolie jeune femme entre pour y trouver des merveilles. Mais constatant l’absence de livres, elle n’a aucun intérêt à revenir. Mais Fulbert, charmé par elle, va trouver une solution pour la faire revenir et elle est toute trouvée, il faut qu’il achète des livres !

Le grand amour du bibliothécaire est une histoire assez drôle et incongrue à la fois car évidemment, une bibliothèque sans livres n’a aucun intérêt et quand on sait que Fulbert ne lit presque pas cela paraît impensable. Généralement les bibliothécaires sont des amoureux des livres, comme nombre de libraires – beau clin d’œil d’ailleurs au libraire un peu désemparé face à ce Fulbert. Mais rapidement Fulbert va voir un intérêt nouveau à remplir ses étagères de livres, même si cela cumule de la poussière et que cela devient plus difficile à la chasser.

L’histoire ne tourne pas qu’autour de cette petite romance entre Fulbert et Rose-Marie mais je ne l’aborderai pas pour éviter tout spoiler mais cela ajoute un petit peu d’action et de rebondissements pour égayer le tout. En 64 pages, on ne peut pas trop étirer en longueur l’intrigue mais elle est plutôt efficace et plaisante dans le genre. D’autant plus que la fin est plutôt bien trouvée et fait sourire. C’est un roman très court donc parfaitement adapté pour un jeune lecteur et si les livres l’intéressent, il aimera cette histoire.

En bref, Le grand amour du bibliothécaire est une jolie histoire que je vous conseille. Elle prête à sourire, elle ne manque pas de rebondissement et d’action quelque peu incongrue. Pour les amoureux des livres, elle plaira, c’est certain. Un livre à découvrir !

En Partenariat avec

Un livre dont le protagoniste 
a le même métier que vous.
(je ne suis pas bibliothécaire mais libraire. 
Mais il est question d'un libraire 
donc ça passe !)

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot