L’énigme du magicien d’Andrea Cremer (Le Secret de l'inventeur 2)

Quatrième de couverture

Imaginez un monde où l’Empire britannique aurait écrasé la rébellion qui a donné naissance aux États-Unis d’Amérique…
Après l’explosion des Catacombes, le seul foyer qu’elle ait jamais connu, Charlotte est contrainte de mener sa petite troupe de résistants à l’oppresseur anglais, parmi lesquels une dizaine d’enfants, vers La Nouvelle-Orléans. Désormais leader du groupe, elle se retrouve face à des choix difficiles pour préserver la vie de ses jeunes protégés, mais continue de voir en Grave, malgré sa force herculéenne et ses origines inquiétantes, un allié et un ami.
L’Empire fera tout pour les empêcher de rallier le quartier général de la Résistance, où les attendent son frère Ashley et Jack, qu’elle tient désormais pour un traître… et c’est sans compter les stratagèmes de Nicodème, un puissant mage, et du capitaine du célèbre Persée, un flibustier français aux intentions troubles. Mais le danger ultime pourrait bien venir de la propre mère de Charlotte : leader de la rébellion, elle semble décidée à faire de Grave le premier des membres d’une invincible armée !

Mon avis

L’énigme du magicien est une suite que j’attendais parce que le premier tome était plutôt intéressant. Même s’il y avait des petites choses à y redire, j’avais trouvé l’univers intéressant avec des personnages assez charismatiques pour me donner envie de poursuivre l’aventure et voir ce qui allait arriver à nos différents héros. Je dois avouer d’entrée que je trouve ce deuxième tome un peu en en dessous du premier et la raison en est simple : il s’agit d’un tome de transition.

Qu’est-ce que j’entends par un tome de transition ? Un tome qui permet de faire la passerelle entre un premier tome et un troisième tome pour nous préparer entre deux situations. C’est un peu le « tome qui ne sert à rien », notez bien les guillemets, s’il ne servait vraiment à rien, j’aurai vraiment détesté ce livre, ce qui n’est pas le cas. Mais il faut avouer qu’il nous permet surtout de passer d’une situation à une autre sans qu’il ne se passe grand-chose. Suite à l’explosion dans les Catacombes, il faut mettre tout le monde en sûreté et essayer de rejoindre la Résistance.

Voilà l’intrigue du livre, cela tient à peu de choses, il faut l’avouer. Ce tome manque de consistance pour moi donc c’est pour ça que je l’ai un peu moins apprécié que le précédent. Mais il n’empêche que j’étais assez contente de retrouver l’univers et les personnages, même s’il a fallu un petit temps d’adaptation pour se souvenir des rôles de chacun. Merci Lire une passion d’ailleurs qui avait eu besoin d’un petit rafraîchissement, en en parlant ça m’a permis de me souvenir de davantage de choses avant lecture.

L’univers reste toujours aussi intéressant et intriguant où nous découvrons ici davantage l’aspect magique si caractéristique à la Nouvelle Orléans. C’est une atmosphère bien particulière et j’ai beaucoup aimé la manière dont c’était amené et les révélations que cela induit vis-à-vis de nos personnages et de l’intrigue générale du livre.

L’intérêt de ce livre est surtout au niveau des personnages plus que de l’action en elle-même. Car nous finissons par en découvrir de nouveaux, comme la mère de Charlotte qui jusque là n’était qu’un nom, nous en retrouvons d’autres et on les voit évoluer face à des situations qui sont plus ou moins critiques. Face à tous ces personnages, on voit des choses se tisser, des alliances, des problèmes à venir mais aussi des mensonges et des non-dits qui feront basculer la balance. On commence à douter de certains et on se demande bien où l’auteure veut en venir.

Il y a tout de même quelques révélations pour avoir de quoi se mettre sous la dent mais cela reste assez mineur. La majeure partie du livre consiste à fuir, trouver de nouveaux problèmes et fuir de nouveau. Mais on entrevoit déjà des problèmes, Grave est évidemment au cœur de ces derniers et cela m’agace, dans le bon sens du terme, de ne pas en savoir plus sur lui.

Quant à Charlotte, elle va devoir faire face à des choix, essayer de démêler le vrai du faux, voir qui sont ses alliées. La jeune fille qui suivait son frère prend des responsabilités et s’en trouve grandie, ce qui n’est pas plus mal. C’est une héroïne assez sympathique dans le genre et je suis curieuse de voir jusqu’où elle va nous emmener.

En bref, L’énigme du magicien est un tome transitoire où il y a un peu d’actions et de révélations pour avoir de quoi se mettre sous la dent mais il m’a manqué quelque chose pour en faire un très bon tome à la hauteur du premier. L’univers reste intéressant, de même pour les personnages même si on reste encore dans le flou pour certains. Je suis assez curieuse de voir ce que donnera la suite en espérant qu’il y ait plus d’actions et que l’on en sache plus sur les intentions de chacun pour que ce soit plus addictif.

Un livre punk.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

Les contes du chat perché de Marcel Aymé