Surtensions d'Olivier Norek (Victor Coste 3)

Quatrième de couverture

Cette sœur acceptera-t-elle le marché risqué qu’on lui propose pour faire évader son frère de la prison la plus dangereuse de France ? De quoi ce père sera-t-il capable pour sauver sa famille des quatre prédateurs qui ont fait irruption dans sa maison et qui comptent y rester ? Comment cinq criminels un pédophile, un assassin, un ancien légionnaire serbe, un kidnappeur et un braqueur se retrouvent-ils dans une même histoire et pourquoi Coste fonce-t-il dans ce nid de vipères, mettant en danger ceux qui comptent le plus pour lui ?
Des âmes perdues, des meurtres par amour, des flics en anges déchus : la rédemption passe parfois par la vengeance…

Mon avis

Surtensions d’Olivier Norek est le 3e et dernier tome mettant en scène le personnage de Victor Coste, fait que j’ignorais lorsque je l’ai commencé. Autant vous rassurer tout de suite, cela n’empêche pas de comprendre l’histoire et ce qui se passe, mais comme toute série, évidemment il y a un passé et un vécu entre les personnages ce qui crée un certain fil conducteur. Je préfère largement lire dans l’ordre mais vu que j’ignorais que c’était une série je ne l’ai pas fait. Mais après lecture de Surtensions je peux vous assurer une chose, c’est que je vais me procurer les deux précédents tomes, à savoir Code 93 et Territoires parce que j’ai été tout simplement subjuguée par ce livre.

C’est excellent, terriblement addictif si bien que je l’ai lu dans la journée, alors qu’il fait tout de même 500 pages. C’est un livre dense dans lequel on ne s’ennuie pas une seule seconde. On n’a pas vraiment le temps de souffler parce qu’il se passe toujours quelque chose, des informations à glaner par-ci par-là. Je n’ai pas vu les pages défilées tant j’étais prise par le livre et que j’avais envie de découvrir ce qui allait arriver à nos différents personnages.

Dans un premier temps on ne sait pas vraiment ce qui se passe, qui sont toutes ces personnes, quel lien existe entre elles. Olivier Norek ne répond à ces différentes questions que petit à petit pour conserver le suspense le plus longtemps possible jusqu’à ce que les pièces se mettent en place. L’histoire étant écrite à la 3e personne, on suit différent groupes de personnages ce qui nous permet, en tant que lecteur, d’en savoir beaucoup plus que Victor Coste, le flic en charge d’une enquête d’enlèvement. Enquête qui va évidemment prendre une proportion bien plus grande et grave comme on va le découvrir.

L’écriture de l’auteur est tout simplement addictive, c’est incisif, clair et « cash » ce qui est parfait pour un thriller tel que Surtensions où dès les premières pages le ton est donné. Vu ce que l’on découvre dans les premiers chapitres c’est juste terrible et je pense malheureusement vrai mais à lire ça dès le matin, ça réveille et ça retourne l’estomac. Je me suis fortement inquiétée pour la suite de ce que j’allais découvrir car si tout le livre était comme ça, il y a de quoi être éprouvée. Heureusement parfois c’est un peu moins dur mais ce n’est pas pour ça que tout est rose non plus. Et si ça avait été le cas, ça n’aurait eu aucun intérêt, c’est un thriller qui tient toutes ces promesses et j’en suis ravie, ça faisait longtemps que je n’en avais pas lu et lire un tel livre ça fait du bien, même si on est malmené.

J’ai adoré l’atmosphère créée par l’auteur qui est pleine de tensions, lourde et où l’on sent bien qu’il y a des choses bizarres qui se trament sans pour autant mettre le doigt dessus. Nous sommes dans une attente perpétuelle, le prologue nous donne des informations et du coup on sait plus ou moins comment tout cela va se terminer mais qui sera concerné ? C’est donc avec grande appréhension que nous lisons cette histoire.

L’intrigue est très bonne et bien menée avec son lot de suspense et d’action, comme je le disais. Tout est bien rythmé pour nous donner envie de poursuivre. Le fait des alternances de focalisation entre les différents groupes de personnages permet de glaner des infos par-ci par-là, de nous frustrer aussi car on aimerait en savoir plus mais on change de groupes. Bref, Olivier Norek maîtrise parfaitement son sujet, et le fait qu’il soit lui-même policier dans la vie y aide beaucoup je pense pour le côté réaliste de l’affaire, des dialogues entre les personnages.

Victor Coste est un personnage très attachant que j’ai pris plaisir à découvrir. Marié à son boulot on voit bien qu’il cherche autre chose mais il ne peut pas s’empêcher de s’investir dans chaque affaire qui le touche beaucoup et celle-ci aura une saveur assez particulière pour lui. Quant aux collègues, ils sont très bons aussi avec beaucoup de personnalité, il me tarde de les redécouvrir dans les deux tomes précédents.

En bref, Surtensions est un excellent thriller que j’ai adoré lire. Je ne connaissais pas du tout l’auteur mais il est évident que je vais désormais le suivre de plus près et lire les deux précédents livres qui mettent en scène le personnage de Victor Coste. Ça se lit tout seul, l’écriture est addictif et l’histoire passionnante, ça pourrait être le scénario d’un film et ça serait tout aussi excellent. Un livre à découvrir, un auteur à suivre de plus près. Je suis totalement conquise !

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

En équilibre d'Anne Plichota et Cendrine Wolf (Les 5/5, tome 1)