Immaculée de Katelyn Detweiler (Immaculée 1)

Quatrième de couverture

Première de classe, bien dans sa peau et dans sa famille, Mina sort avec le garçon le plus ambitieux du lycée. Mais le jour où elle se découvre enceinte – alors qu’elle n’a jamais fait l’amour –, son monde bien ordonné chavire. Personne ou presque ne croit en sa virginité. Pour son père, le coupable est son petit ami ; ce dernier, lui est persuadé qu’elle l’a trompé.
L’histoire de la grossesse de Mina va se répandre comme une traînée de poudre. Pour certains elle est une hérétique, tandis que, pour d’autres, les miracles sont possibles et l’enfant à naître de Mina sera le plus grand de tous… Et vous, dans quel camp vous rangerez-vous ?

Mon avis

Immaculée est un livre qui m’a intrigué et dont j’étais curieuse de découvrir l’histoire. Il est vrai qu’avoir une jeune adolescente enceinte alors qu’elle prétend être vierge, ça a de quoi attiser la curiosité. On se demande bien comment cela peut être vrai, dans quelle mesure, etc. Autant de questions qui pour le moment restent sans réponse comme il y a un 2e tome. Mais clairement, je ne lirai pas cette suite pour le savoir parce que ce 1er tome ne m’a pas du tout plu, c’est une grosse déception. Ce livre pose plusieurs problèmes qui explique pourquoi je n’ai pas du tout adhéré.

Premièrement, je ne me suis pas forcément attachée à l’héroïne ce qui est un frein pour apprécier l’histoire. Même si l’histoire est bonne, si je n’aime pas particulièrement le personnage principal, qui est ici également le narrateur, c’est problématique. Je serai plus indulgente face à une histoire un peu faible mais si le personnage me plaît, ça peut sauver le livre. Ici je n’ai pas eu d’affinité particulière avec Mina même si ce qu’elle vit est difficile mais ça ne m’a pas touché comme ça aurait dû l’être. Et c’est sans compter le fait que l’intrigue pèche totalement pour moi. Donc clairement, ce livre ne peut pas être sauvé et c’est pour ça que je ne lirai pas la suite, même si j’aurai « normalement » les réponses à mes questions. Mais je n’ai pas envie de m’infliger ça…

Etant donnée le fait qu’elle soit enceinte ET vierge, et au vu du titre du livre, forcément on pense à la Vierge Marie, la religion, etc. et le gros problème de ce livre – du moins un des problèmes – est qu’il est trop question de religion. Toutes les blagues vaseuses sont en rapport avec ça, il y est beaucoup question de la foi, etc. et là j’ai trouvé que c’était trop, à outrance alors que l’héroïne n’est même pas spécialement portée sur la religion. Elle croit en quelque chose oui, un minimum mais ce n’est pas une jeune fille pieuse, pratiquante, etc. Du coup, baser toute l’histoire en rapport avec la religion, la foi, etc. j’ai trouvé ça très lourd et ça m’a rapidement soulé.

Un moment on peut se demander si ça ne va pas prendre une tournure plus fantastique mais comme on n’a toujours pas de réponse à nos questions, dans ce premier tome on ne sait rien… Iris est une femme qu’elle a rencontrée dans le restaurant où elle travaille et on suppose que c’est « grâce à elle » que Mina est enceinte. Mais vu qu’Iris est un personnage quasi inexistant, est-elle réelle, qui est-elle ? Encore plein de questions sans réponse, on ne sait que croire…

L’autre problème du livre est la crédibilité. Alors je veux bien qu’un tel sujet puisse interroger, se faire poser des questions, vierge et enceinte, c’est impossible techniquement parlant mais que son histoire prenne une telle proportion j’ai dû mal à y croire. Même si elle prétend être vierge, qu’il y a toute l’histoire avec Iris, que nous avons pu voir dès le début du livre, le fait que ça devienne LE sujet dans tous les USA et que tout le monde apporte son grain de sel je n’y crois pas. C’est le genre de chose qui fait le buzz un temps mais qui rapidement s’essouffle or là, ça dure durant des mois, tout le temps de la grossesse… C’est long…

D’ailleurs ce n’est pas la seule chose qui soit longue, c’est tout le livre… 400 pages qui peuvent être résumées en quelques lignes tant il ne se passe rien de vraiment concret. Je suis persuadée – mais je ne pourrai pas le conformer vu que je ne lirai pas la suite – que cela aurait pu être aisément être condensé pour n’en faire qu’un one-shot plutôt qu’un diptyque parce que la moitié du livre est inintéressante, plein de blabla pour combler les trous mais du coup ça a été une lecture assez pénible.

L’écriture est simple, rien d’extraordinaire mais ça se laisse lire, ce n’est pas à ce niveau-là que j’ai peiné, heureusement sans quoi je pense que j’aurai abandonné ce livre, chose que je ne fais jamais ou quasi jamais car j’ai toujours l’espoir que les choses s’arrangent et parce que je n’aime pas abandonner. Mais bon, il faut se rendre à l’évidence que par moment si ça ne passe pas, il faut laisser tomber plutôt que s’acharner…

En bref, Immaculée a été une grosse déception, je n’ai pas du tout aimé cette histoire et la tournure que cela a pris. Il y a trop de longueurs donc c’est devenu vite ennuyeux parce qu’il ne se passe rien. L’intrigue n’est pas crédible et le côté religion trop prononcé m’a énervé alors qu’on aurait pu avoir d’autres pistes pour ce livre. L’héroïne ne m’a pas touché plus que ça, même si je comprends que ce soit difficile ce qu’elle vit. Une suite et fin est prévue mais ce sera sans moi, tant pis, je ne saurai pas ce qui lui est réellement arrivé.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

Les contes du chat perché de Marcel Aymé