Nil de Lynne Matson (Nil 1)

Quatrième de couverture

Charley se réveille sur une île somptueuse qui ne figure sur aucune carte. Elle y survit tant bien que mal avant de rencontrer Thad, le leader du clan des humains présents sur Nil.
Il lui apprend la vérité, glaçante : pour quitter cet enfer paradisiaque, il faut trouver une des portes qui apparaissent au hasard sur l’île ...
Il n’y en a qu’une par jour. Une seule personne peut l’emprunter. Pire encore, les adolescents n’ont qu’un an pour s’échapper. Sinon, c’est la mort.
Le compte à rebours a déjà commencé…

Mon avis

Nil est le livre qui avait tout pour me plaire, une 4e de couverture assez accrocheuse, un côté aventure intéressant avec plein de mystère autour qui n’est pas sans rappeler Lost Les disparus ou encore Koh Lanta, j’étais plus que tentée. Lorsque j’ai aussi vu les premiers avis plutôt enthousiaste, j’étais plutôt emballée pour lire ce livre.

Si le début semblait prometteur très rapidement j’ai déchanté et ce livre s’avère être une grosse déception pour moi. Pour le coup, je ne comprends pas comment ce livre a pu susciter un tel engouement quand je vois son contenu. Les idées étaient là, la base aussi mais très rapidement l’auteure s’est perdue et franchement je ne vois pas l’intérêt de faire des suites (c’est une trilogie) au vu de la situation présente à la fin du texte. Enfin si en partie mais je ne vois pas comment l’auteure va changer la donne. Je suis certaine qu’en one-shot en faisant de gros changement dans l’intrigue ça pouvait se tenir…

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir à quoi s’en tenir d’autant que l’arrivée de Charley sur Nil arrive assez vite. Voilà un point positif à l’histoire (et ils sont rares) c’est que l’on démarre sur des chapeaux de roue. Il se passe un phénomène étrange et Charley se retrouve propulsée, toute nue, sur une île désertique. Nous la voyons donc survivre quelques temps toute seule jusqu’à ce qu’elle fasse la rencontre de deux garçons, dont Thad, le 2e narrateur de l’histoire.

L’auteur a voulu mettre en avant la romance, pourquoi pas, vu qu’ils sont « seuls » sur une île déserte à survivre, c’était plus ou moins propice vu qu’en dehors de trouver un moyen de s’échapper ils n’ont que ça à faire. Et les moments pour s’échapper sont plutôt minces comme on va vite le découvrir et ils restent nombreux sur l’île à vouloir tenter leur chance car le compte à rebours est lancé, ils n’ont qu’un an pour partir de Nil. Alors avoir une romance, pourquoi pas, mais j’avoue qu’elle ne m’a pas intéressé plus que ça. Je n’ai pas eu d’alchimie, ça me paraissait faux. Et pourtant cela prend son temps, cela vient petit à petit, principe que je préfère dans la romance, le coup de foudre au premier regard m’agace, je n’y crois pas donc là c’était plutôt bien venue. Mais je ne sais pas, je n’ai pas cru plus que ça à l’heure histoire. Et vu que les 3/4 du roman sont centrés sur la romance, sur le fait que si l’un parvenait à partir sans l’autre qui allait se trouver seul, ça serait catastrophique, cela m’a vite agacé. Un raté pour moi qui m’a donné la sensation de lire un livre encore plus long qu’il ne l’était.

La narration à double voix, pourquoi pas, dans les romances on voit souvent cela, ça permet d’avoir différents points de vue, d’être au courant avant l’autre personnage de ce qui est en train de se passer. En l’occurrence avec le point de vue de Thad nous en savons plus que Charley qui vient de débarquer. Une alternance de point de vue qui peut se tenir mais qui à mon sens n’était pas forcément nécessaire ici, on pouvait se cantonner qu’à celui de Charley ça nous aurait fait plus de suspense car nous savions avant elle les règles qui régissent Nil et du coup ça perd un peu d’intérêt. Surtout quand on voit l’intrigue.

Car oui, l’intrigue et l’univers pêche énormément pour moi, c’est le gros point noir du livre. Dommage parce que c’est tout de même l’élément central dans un bouquin, non ? Alors on va commencer par l’intrigue… en soi ce n’est pas si mauvais que ça, comme je le disais plus haut, les idées étaient là, mais le gros problème c’est qu’il y a trop de longueurs et de répétitions. Il faut savoir que j’ai lu quasi la majorité du livre dans la journée donc j’avais d’autant plus cette sensation de lourdeur comme je le lisais d’une traite.

Alors je veux bien comprendre qu’il n’y a pas grand-chose à faire sur l’île mais quand on regarde la série TV Lost Les disparus qui suit la même logique, une survie sur une île dont on ignore l’existence, il se passe quand même plus de choses, il y a de l’action et des problèmes pour nous tenir en haleine. Là franchement, il ne se passe rien ! On a quelques éléments par-ci par-là, une attaque de bêtes, la mort d’untel, l’échappée à travers une porte d’un autre. Un va-et-vient perpétuel et j’ai la sensation que l’action se résume à ça. C’est creux, il faut dire ce qui est, c’est creux. Ça ne tient qu’à peu de chose et vu que la romance est très mise en avant – et qu’elle ne m’a pas vraiment plu – et bien niveau intrigue, on n’a pas grand-chose à se mettre sous la dent.

L’autre problème du livre est l’univers. Alors le principe là encore c’est super intéressant. Une île déserte et paradisiaque avec des créatures en tout genre qui peuvent s’avérer dangereuses, un compte à rebours à partir du moment où l’on arrive sur Nil, un an pour s’échapper et cela au moyen de portes qui apparaissent ci et là sans vraiment sans où, seulement à midi de chaque jour. Très mystérieux tout cela et très intéressant donc je m’attendais à avoir des éléments de réponses à ce propos. Pourquoi ces adolescents arrivent-ils sur l’île ? Pourquoi n’ont-ils qu’un an ? etc. Autant de questions qui demeurent sans réponse. Alors peut-être dans les suites ? Mais j’avoue que c’est un peu tard là c’est une longue mise en bouche où l’on aurait pu réduire aisément de moitié le livre pour moi vu les longueurs et répétitions.

Mais le plus fabuleux dans tout ça – désolée c’est de l’ironie avec un brin de sarcasme – c’est qu’il faut attendre un bon moment avant que quelqu’un (notre héroïne) découvre certaines choses à propos de l’île. Je vais rester évasive pour éviter tout spoiler mais voilà… Les gens sont là depuis presque un an et ils n’en ont pas encore compris le fonctionnement ? Alors qu’ils semblent être au courant pour tout un tas d’autres choses. Ils n’ont rien à faire de leur journée, depuis le temps ils auraient pu savoir des choses non ? Il a fallu attendre l’arrivée de Charley pour que ça décante. Vous me direz, il faut bien que l’héroïne serve, oui certes mais du coup ce n’est pas crédible à mes yeux. C’est trop facile comme procédé. Donc pour l’univers, il y avait une base intéressante : une île inexistante, des gens qui y atterrissent sans aucune raison apparente, un an pour s’échapper avant de mourir mais le traitement ne l’a vraiment pas fait pour moi.

Quant aux personnages, ça passe pour les deux narrateurs : Charley est plutôt sympathique tout comme Thad du coup niveau lecture ce n’est pas désagréable. En revanche pour les personnages secondaires, il y a un tel va-et-vient qu’au final ils servent vraiment de décor, comme s’il faisait jour et l’instant d’après nuit, cela revient au même. Et puis ce qui est aussi fabuleux c’est que chacun sait faire des choses parce que papa / maman ont appris. Comme c’est pratique. Il n’y a pas des livres de survie avec des ados qui ne savent vraiment rien faire et où ils doivent apprendre tout sur le tas ? Question survie beaucoup mourraient dans les 5 min, possible, mais du coup ça serait plus crédibles non ? Nan parce que perso, je ne suis pas capable de faire du feu et quand on regarde des adultes dans Koh Lanta qui galèrent aussi pour se trouver à manger, de faire du feu, etc. on se dit que des ados ne devraient pas être plus doués.

En bref, Nil aurait pu être une histoire intéressante s’il n’y avait pas autant de longueurs et de répétitions qui ralentissent l’action et l’intrigue de manière générale. Celle-ci devenant, de ce fait, creuse et où l’intérêt de l’auteure était surtout dans la romance, qui malheureusement ne m’a pas vraiment convaincu. L’univers aurait pu aussi être sympathique beaucoup de promesses mais qui au final ne sont pas tenues. Quant aux personnages, j’avoue que les deux narrateurs et personnages principaux n’étaient pas si mal mais en dehors d’eux, les autres sont creux et l’auteure use aussi de facilité. Ce livre n’était clairement pas pour moi, une grosse déception, l’aventure s’arrête ici.

Commentaires

  1. Moi qui avait très envie de le découvrir, je pense que je méditerai un peu avant de me lancer :p

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 2]

Georges et le Big Bang de Stephen et Lucy Hawking (Georges 3)

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 1]

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 4]

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 3]