La Voleuse de Secrets de Brenda Drake (Library Jumpers 1)

Quatrième de couverture

Fervente lectrice, passionnée d’escrime, Gianna a perdu sa mère à l’âge de quatre ans. Elle visite pour la première fois l’Athenæum, l’une des plus anciennes bibliothèques de Boston, accompagnée de ses deux meilleurs amis, quand elle remarque le comportement étrange d’un mystérieux jeune homme. L’inconnu finit même par se volatiliser presque sous ses yeux, penché sur un volume des Plus Belles Bibliothèques du monde. Lorsque Gia s’approche à son tour de l’ouvrage, elle se retrouve transportée de l’autre côté du globe, à Paris, dans une magnifique salle de lecture dont une bête menaçante arpente les rayons, comme elle ne tarde pas à le réaliser avec un frisson…
La jeune fille vient de mettre le doigt dans un terrible engrenage : une poignée de bibliothèques anciennes mène en effet vers un monde où magiciens, sorcières et créatures surnaturelles s’affrontent depuis des siècles pour éviter que le peuple des hommes ne découvre leur existence. Gia apprend qu’elle est l’une des Sentinelles chargées de protéger cette société secrète. Pire encore, qu’elle est la fille de deux de ces guerriers d’exception – une union interdite – et que sa naissance n’est autre que le présage de la fin du monde. Une malédiction qui lui interdit absolument de se rapprocher d’Arik, l’inconnu aux yeux noirs de l’Athenæum…

Mon avis

La Voleuse de secrets est un roman que j’étais curieuse de découvrir. Lorsqu’on m’en avait parlé, cela m’avait donné l’eau à la bouche et quand on voit de quoi parle le livre, il y a de quoi. Pouvoir voyager à travers des livres et y découvrir toutes les bibliothèques du monde, cela a de quoi attiser la curiosité. Mais je dois dire que j’ai un peu déchanté en le lisant, ce n’était pas ce à quoi je m’attendais et j’en ressors donc assez mitigée.

L’auteur a de bonnes idées mais je pense qu’elle a voulu trop en faire d’un coup ce qui fait que rien n’est vraiment abouti. J’ai la sensation que tout ça est un peu brouillon, que l’on évoque beaucoup de choses et en même temps pas grand-chose. C’est assez gênant dans la mesure où le livre est assez épais (plus de 500 pages) mais qu’au final, on ne fait que tout survoler.

L’univers est riche, peut-être un peu trop d’ailleurs pour que ce soit vraiment bien. L’auteur a usé de tellement de mythes différents pour créer son histoire que c’en est trop pour que ce soit vraiment intéressant. J’avoue que ce qui m’avait beaucoup intéressé dans ce livre c’est le fait de pouvoir voyager à travers des livres dans les bibliothèques du monde mais j’avoue que cette idée là n’est pas exploitée jusqu’au bout. On voit que cela sert de moyen de transport mais c’est tout, c’est dommage je pense qu’il y avait moyen d’en faire davantage. Ensuite concernant les créatures en présence, il y en a trop, entre les Sentinelles, les Chimères, les Magiciens, etc. je n’en dirai pas plus pour éviter tout spoiler, je trouve que c’est trop car au final on s’éparpille et tout est survolé, on ne sait pas vraiment où l’on met les pieds.

Quant à l’intrigue, en soi elle est plutôt simple et classique. Après pourquoi pas, cela marche en général mais je ne sais pas, il m’a manqué un petit quelque chose pour que ce soit vraiment bien. Pourtant le début partait plutôt bien puisque l’action arrivait dès les premières pages avec ces problèmes, le rythme était bien soutenu. Mais en cours de route, j’ai un peu lâchée prise parce que ça ne m’intéressait plus vraiment. Et lorsque les premières révélations sont arrivées, j’avoue que ça ne m’a pas vraiment emballée parce que ça semblait logique, pas de grosses surprises énormes de ce point de vue-là même si l’auteur essayait sur la fin de faire des revirements de situation, on le voit venir assez vite.

Quant aux personnages, je l’avoue, je ne me suis pas attachée plus que ça à Gia. Ce qui est problématique puisque c’est à la fois l’héroïne et la narratrice. Je n’étais pas des plus emballées pour lire ce livre et vu le pavé c’est bien dommage, même si je suis allée au bout du livre pour voir jusqu’où l’auteur nous emmenait. Quant aux personnages secondaires, il reste assez cliché dans le genre et classique aussi, ils ne sortent pas trop du lot. Quant à la partie romance, je n’y ai pas cru une seule seconde du coup ça ne me fait ni chaud ni froid leur situation parce que bon… voilà. C’est encore plus dommage parce que j’aime bien les romances dans les livres et quand c’est compliqué ça me plaît encore plus, le challenge est d’autant plus grand. Mais là, je suis passée à côté, ça ne m’a pas passionné…

En bref, La Voleuse de secrets est un roman qui avait du potentiel avec une bonne idée de base mais l’auteur n’est pas allée au bout de son idée et s’est trop éparpillée, selon moi, pour en faire quelque chose de vraiment bien et addictif. L’intrigue en soi pouvait être intéressante mais j’ai trouvé ça trop facile par moment et je n’ai pas su totalement m’attacher aux personnages, ce qui est gênant surtout lorsque c’est écrit à la première personne. Je ne sais pas encore si je lirai la suite, à voir si je laisse une chance ou pas à cette saga mais pour le moment ce n’est pas très concluant alors que la base était intéressante et intrigante.

En partenariat avec

Commentaires

  1. Oh je suis surprise de voir un avis plus mitigé et moins positif que ce que l'on voit de cette maison d'édition. Elle est tellement au TOP en temps normal...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. dans tout ce que j'ai lu chez Lumen, il y en a peu où je suis vraiment enthousiaste en fait. Et pour ce livre, les avis sont assez partagés pour dire qu'il n'est pas top. en tout cas, dans les blogueurs que je connais, beaucoup n'ont pas aimé plus que ça.

      Supprimer
  2. Je vois que beaucoup pense la même chose que toi. Ça m'inquiète un peu. Je l'ai acheté après avoir lu un extrait. J'ai eu le sentiment qu'il était bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui les avis se regroupent pas mal pour ce livre. Bah je pensais que ça serait sympa mais au final c'était pas top :(

      Supprimer
  3. Oh c'est vraiment dommage... Malheureusement une bonne partie des critiques sur ce livre se ressemblent et sont loin d'être positives.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, du coup j'avais un peu peur avant de le commencer parce que je voyais aussi les chroniques négatives ou mitigées s'enchaîner et il faut avouer que voilà... il y avait matière et finalement c'est trop fouilli pour que ce soit vraiment bien. c'est dommage :/

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Meilleures ennemies de Ruth Fitzgerald (Les petits malheurs d'Emily Sparkes 1)

PALM n°76 [JUIN 2017]