Loving Dallas de Caisey Quinn (Neon Dreams 2)

Quatrième de couverture

Certains liens sont faits pour être éternels

Pour certains, Dallas Lark est le prochain grand nom de la scène musicale, pour d’autres, il est juste un guitariste incroyablement sexy et follement talentueux. Pour moi, il sera toujours « Lui ». Celui qui m’a fait découvrir l’amour avant de briser mon cœur en un million d’éclats. Alors, quand il rejoint la tournée sur laquelle je travaille, mon cœur et mon esprit se lancent dans une lutte acharnée. Faut-il y voir une seconde chance de bonheur ou juste un cruel tour du destin ?
Je le saurai bien assez tôt. Car, malgré ma peur, je sais déjà que je vais foncer tête baissée.
Inutile de nier l’évidence : je suis à lui. Je n’ai jamais cessé de l’être.

Mon avis



Loving Dallas est la suite de Leaving Amarillo où l’on retrouve comme personnages principaux Dallas, le frère de Dixie (qui était la narratrice dans le 1er tome) et Robyn, son amour de jeunesse perdu. On avait pu entrevoir dans le premier tome que la relation entre Dallas et Robyn est plus que tendue et pour cause, nous allons découvrir ici pourquoi.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent vite pour s’en rendre compte. Comme dans toute romance, on sait à quoi s’attendre et on sait déjà la fin, du moins cette romance est plus classique que le premier volume qui, je l’avoue, m’avait laissé sur ma fin vu les circonstances. Mais en même temps l’histoire de Dixie et Gavin ne pouvait pas se résoudre rapidement.

L’histoire de Dallas et Robyn est donc plus conventionnelle et prévisible mais ça ne m’a pas empêché de l’apprécier et d’avoir passé un bon moment en leur compagnie. Comme dans Leaving Amarillo, la narration est partagée entre les deux personnages du couple, de ce fait, nous savons parfaitement leurs pensées et aussi leur histoire personnelle qui vont nous permettre de comprendre comment ils ont pu en arriver là et pourquoi ils ont agi de telle sorte. C’est une « guerre » ouverte ou plutôt froide qui s’est installée entre eux et évidemment, on se demande pourquoi.

Evidemment, dans ce genre de livre, il y a toujours des problèmes de communication, ce serait si simple si on pouvait dire les choses franchement, sans détour, mais il faut avouer que ça n’aurait pas grand intérêt si tout le monde était parfait et que tout allait bien. Il n’y aurait rien d’intéressant à raconter et on ne ressentirait pas grand-chose, il faut le dire. L’intérêt est d’être sous tension, de se demander comment ils vont surmonter leurs problèmes, etc. et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils en ont un certain nombre et ça ne va pas aller en s’arrangeant. Mais c’est pour notre plus grand plaisir car il faut bien que nos personnages souffrent un petit peu et prennent conscience de certaines choses pour pouvoir accéder enfin au bonheur.

C’est un peu caricatural mais c’est quand même le principe dans les ¾ des romances, il faut le dire. Mais ça fonctionne bien et l’histoire est plaisante. On découvre les personnages sous un autre jour, notamment pour Dallas comme il est le grand frère de Dixie qui a une vision bien nette de son frère. On va voir ici qu’il n’est pas que le grand frère protecteur même si ça le définit assez bien au final car il est toujours là pour les autres. Même si pour une fois dans sa vie, il a décidé de penser à lui en premier en se lançant dans cette carrière solo.

Quant à Robyn c’est une jeune femme farouchement attachée à sa liberté, à son mérite et qui a dû travailler dur pour en arriver là où elle est. Et il est évident que la présence de Dallas va complètement bouleverser ses plans, même si elle n’imaginait pas à quel point. On se prend vite d’affection pour elle et on espère le meilleur pour eux d’eux, qu’ils parviennent enfin à se comprendre car ils se complètent bien finalement. On voit qu’ils sont fait pour être ensemble donc c’est d’autant plus énervant de voir qu’ils se déchirent l’un l’autre, même si ce n’est pas toujours volontaire.

En bref, Loving Dallas est un tome bien sympathique qui permet de voir autrement ce grand frère protecteur à qui la vie n’a pas toujours souri mais c’est un battant, tout comme Robyn qui est prête à tout pour être forte et indépendante, même si c’est au profit de son propre bonheur. Une romance mignonne qui m’aura bien plu même si elle reste plus conventionnelle que le premier. Il me tarde de découvrir le dernier tome qui sera de nouveau du point de vue de Gavin et Dixie (voir tome 1) et dont l’histoire n’est pas achevée…


En partenariat avec

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'héritière de Bellecombe de Liz Carlyle

Les contes du chat perché de Marcel Aymé