Avant j'étais juste immortel de Juliette Bouchet


Quatrième de couverture

Pas facile pour un vampire de trouver du sang % bio.
Raphaël, quadra bobo puceau malgré lui, vit reclus dans un vieux manoir sur la Côte d’Albâtre, et n’aime les gens que pour les vider de leur sang. Malheureusement, de plus en plus sujet aux intoxications alimentaires, il passe une nuit sur deux le bide en vrac et les certitudes branlantes.
Un soir, après une de ses virées, dans un noir couloir du manoir, il tombe nez à nez avec un vieux lord anglais, Sir Roberts. Attendri par l’humour so british du vieux bonhomme, Raphaël le « transforme », sans lui demander son accord, pour s’en faire un compagnon. Tous les deux battent alors la campagne à la recherche d’humains gluten free. Des nonnes jouvencelles aux vieux paysans de l’arrière-pays, dénicher un humain qui mange bien devient une mission un brin compliquée. Et tout s’emballe encore davantage quand notre beau puceau aux crocs acérés rencontre une doctoresse à la beauté diablesse.

Mon avis

Avant j’étais juste immortel est un roman assez surprenant. Je ne connaissais pas du tout l’auteure et je vous avoue que la 4e de couverture m’avait assez intrigué. Cela pouvait être amusant et j’étais donc assez curieuse de voir ce que ça allait donner.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit sans pour autant dévoiler tout de l’intrigue d’autant que les événements arrivent assez vite, notamment la rencontre entre Raphaël et Sir Roberts qui a lieu dès le premier chapitre.

Avant j’étais juste immortel est un roman assez court, moins de 200 pages, et je vous avoue que j’ai trouvé ça dommage qu’il ne soit pas plus long tant j’étais prise par les événements. Cela se lit sans fin et c’est très prenant. L’action est omniprésente même si on n’est pas dans l’action pure et dure avec de l’adrénaline, ce n’est pas le sujet, mais on ne s’ennuie pas un instant car il se passe toujours quelque chose.

Les dialogues entre Raphaël et Sir Roberts sont aussi mémorables. C’est vraiment très drôle et décalé et quand la famille de Raphaël va s’en mêler, cela donne quelque chose d’épique. Je n’en dirai pas plus pour éviter tout spoiler mais il y est question d’un écureuil… pour ceux qui l’ont déjà lu, je pense que vous saurez à quoi je fais référence. Pour les autres, je vous invite vivement à lire ce livre ! Je vous avoue que parfois je me demandais bien ce que j’étais en train de lire, ce n’est absolument pas sérieux, et pourtant…

Le côté humour est très présent c’est indéniable mais c’est bien plus que ça, ce qui fait de Avant j’étais juste immortel un roman très intéressant que je vous conseille de lire. Ce n’est pas un livre fantastique à proprement parlé, certes, il est question d’un vampire, mais comme pour Les Radley, ce n’est qu’un prétexte pour aborder d’autres sujets, comme l’amour et la malbouffe, critiquer la société, etc. Tout ça est bien amené, le fait que Raphaël ne puisse pas boire le sang de n’importe qui à cause de ce que les humains ingèrent, tels les Mcdo et autre malbouffe. C’est toute une stratégie qui se met donc en place et aujourd’hui c’est bien plus compliqué qu’il n’y paraît.

Mais en plus de tout cela, on a aussi une histoire familiale des plus compliquées en lien avec leur condition de vampires qui ajoutent une autre intrigue à ce récit mais quand on voit les membres qui la composent, on comprend pourquoi Raphaël vit loin et seul à la base parce qu’ils sont spéciaux… La scène à l’hôpital où on les rencontre pour la première fois est juste énorme… Mais comme d’habitude, je n’en dis pas plus pour éviter tout spoiler. J’espère que cela vous donne néanmoins d’en savoir plus !

L’écriture de l’auteure est très agréable à lire et fluide. le ton est léger et humoristique si bien que les pages défilent en un rien de temps. Mais si l’histoire n’était pas aussi prenante, il ne se lirait pas aussi bien, même si le style est très intéressant.

En bref, Avant j’étais juste immortel est un roman qui m’a beaucoup plu. Le ton est sur l’humour mais ce n’est pas pour cela qu’il n’y a pas de réflexions derrière ce qui rend le tout très intéressant. Les personnages sont attachants et sympathiques et nous propose une drôle d’histoire pleine de rebondissements. A découvrir !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'héritière de Bellecombe de Liz Carlyle

Les contes du chat perché de Marcel Aymé