La Sirène de Kiera Cass

Quatrième de couverture

Kahlen est une Sirène, vouée à servir son maître l'Océan en poussant les humains à la noyade. Pour cela, elle possède une voix fatale à qui a le malheur de l'entendre. Akinli, lui, est un beau et gentil jeune homme, qui incarne tout ce dont Kahlen a toujours rêvé. Tomber amoureux a beau leur faire courir un grave danger à tous les deux, Kahlen ne parvient pas à garder ses distances. Est-elle prête à tout risquer pour écouter son cœur ?

Mon avis

La Sirène est techniquement le premier roman de Kiera Cass. Suite à son succès avec la série La sélection, il a été remanié et republié… S’il a été réécrit  – « en mieux » normalement c’est le principe d’une réécriture – eh bien je suis contente de ne pas avoir lu la première version ! Parce que c’est une vraie déception. Alors certes, je n’en attendais pas beaucoup à la base mais tout de même un minimum. C’est dommage. La couverture est jolie mais malheureusement ça ne rattrape pas le contenu et certes, je suis une « Accrocdeslivres » superficielle qui aime les beaux livres mais ce n’est pas suffisant à mes yeux, il faut que le contenu soit à la hauteur et ça n’a pas été le cas.

Du coup inutile de dire que je n’ai aucune envie de découvrir La sélection, car chat échaudé craint l’eau froide comme on dit. Ce n’est pas grave, ce n’est pas comme si je manquais d’idées de lectures. Il suffit de regarder ma PAL.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en faire une idée. La première chose que l’on remarque est l’écriture de l’auteure, qui est plutôt simple, rien d’extraordinaire mais ça a le don de se lire vite. J’ai envie de dire heureusement sans quoi cette lecture aurait été encore plus pénible.

La Sirène aurait pu être une bonne histoire mais plusieurs points m’ont dérangé au cours de ma lecture et l’accumulation fait que ce livre va être oublié très vite. Je ne vous la conseille pas spécialement mais cela ne reste que mon avis, ce ne sera peut-être pas le votre donc si cela vous dit de le lire et le découvrir. Cela permettra de débattre dessus.

Le premier problème de ce livre est qu’il n’y a aucun approfondissement. J’ai eu la sensation de rester tout le temps en surface et de ne pas avoir assez de détails. Si j’aime les gros pavés c’est parce qu’en général on a plein de détails, d’explications sur l’univers, les personnages et une intrigue foisonnante. Là ce n’est absolument pas le cas et ce, dans ces 3 critères qui composent une histoire.

Concernant l’univers, je me suis posée beaucoup de question sur L’Océan, son lien avec les Sirènes, leur rôle auprès d’Elle, etc. Mais on ne sait rien à part qu’elles doivent être à son service pour le nourrir. Et ça s’arrête là, mais moi j’aurai aimé en savoir plus ! Depuis quand ? Pourquoi ? Dans quel but ? Etc. Un univers qui avait du potentiel et pas souvent exploité – du moins en France, la vague « Sirènes » après la dystopie a eu lieu Outre-Atlantique mais pas chez nous. Peu de titres sont sortis. Pourtant c’est une mythologie intéressante et on voit qu’il y avait une base prometteuse ici mais Kiera Cass est vraiment restée en surface. C’est dommage parce que du coup ça en fait quelque chose d’assez plat et on voit clairement que ce n’était pas l’intérêt de l’auteur dans cette histoire alors qu’il y avait moyen de faire quelque chose de bien.
De même la relation entre Kahlen et l’Océan est particulière et assez unique surtout vis-à-vis des autres sirènes qui vivent avec elle. Cela aurait mérité un approfondissement et plus d’explications sur le lien qui les unit outre le fait qu’elle Lui appartienne et qu’elle semble être « une fille » à ses yeux.

Le deuxième problème du livre est la romance. C’est justement l’intérêt de l’auteure, ce qu’elle a voulu davantage développer et montrer une romance impossible entre deux âmes du fait de la nature surnaturelle de l’une. Evidemment le chant d’une sirène peut être mortel si un humain venait à l’entendre. Pas de spoiler, c’est le principe même de la sirène. Mais je vous avoue que cette romance m’a ennuyé. Je n’ai pas vu de réelle alchimie entre les deux personnages, le coup de foudre au premier regard me gêne toujours autant parce que ça ne me semble pas crédible. Et du coup c’était difficile de s’intéresser à leur histoire impossible quand on n’éprouve rien de spécial pour le couple. C’est dommage et plutôt dérangeant donc il est normal que le temps m’ait paru long. D’une part l’univers n’est pas assez développé à mon goût et d’autre part, la romance, sujet principal du livre est un gros flop.

Mais je pense que le dernier problème est le summum qui explique pourquoi je n’ai pas adhérer ce livre c’est que j’ai eu envie de claquer toutes les 5 minutes l’héroïne qui passait son temps à se plaindre. Alors ça, c’est vraiment pénible. Déjà que son histoire d’amour ne me passionnait pas mais la voir se morfondre sur sa vie, du fait qu’elle ne puisse pas être à ses côtés parce qu’elle le tuerait à cause de sa voix, alors que le mec, très attentionné ne semblait pas être rebuté par le fait qu’elle soit muette. Sans compter le fait qu’ils avaient trouvé un moyen pour palier à ça (SMS, papier / crayon pour écrire, etc.). Du coup certes c’est frustrant mais lui acceptait l’idée qu’elle soit muette. J’ai envie de dire Georgina a eu aussi des problèmes du fait de sa nature et pourtant la romance était super à suivre et l’alchimie entre elle et Seth indéniable.

Une histoire peut être un peu bancale mais si les personnages sont intéressants et attachants, ça peut passer contrairement à une intrigue super bien ficelé mais avec des personnages insupportables. Là, je n’ai pas eu de chance parce que l’histoire ne vaut pas mieux que les personnages, notamment son héroïne qui est pénible au possible, au lieu de se plaindre elle devrait vraiment agir, se rebeller pour de vrais plutôt que de se morfondre. Quant à la fin bon, ça reste dans la lignée de l’intrigue générale, ce n’est pas terrible, trop facile et évident du coup ça n’a pas grand intérêt.

En bref, La Sirène est une déception parce que je n’ai pas aimé grand-chose dans l’histoire. L’héroïne était insupportable et m’énervait. La romance est trop rapide et simple donc ça ne m’a pas passionné et l’univers n’est pas assez développé pour rattraper le tout. Il n’y a que la couverture qui est jolie et c’est bien dommage parce que ça semblait prometteur et pouvait être intéressant mais très rapidement j’ai déchanté. A vous de vous faire votre propre avis sur le livre mais il est clair que je ne retenterai pas l’expérience avec cette auteure.

Commentaires

  1. J'ai eu totalement le même avis que toi sur ce livre mais je n'ai même pas pu le terminer tellement je m'énervais à chaque chapitre de la vacuité de cette histoire. Je ne vais pas relever tous les points que tu as cité, je suis d'accord avec tous. Mais ce qui m'a encore plus agacé ce sont les réactions des personnages surtout dans le cadre de la "transformation", ça m'a tellement fait l'effet d'un "Eh salut, ça te dirait de venir tuer des milliers de gens pendant 100 ans avec nous ? - Oh oui, super ! - Trop cool, viens avec nous !" jeté comme ça sans aucune explication.. La proposition c'est quand même de choisir entre la peste ou le choléra, mais personne ne se pose de questions. C'est vrai que le choléra c'est trop cool..

    Je t'avoue que je n'avais pas eu du tout la même impression avec la Sélection, je l'ai lu il y a un bon moment maintenant mais je ne me souviens pas que ça ait été aussi catastrophique !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Les contes du chat perché de Marcel Aymé

Un jour, je serai pompier de Quentin Gréban

La Belle Sauvage de Philip Pullman (La Trilogie de la Poussière 1)

Sans raison apparente de Charlotte Bousquet

In My Mailbox (306)