Les Pluies, tome 1 de Vincent Villeminot

Quatrième de couverture

Kosh n’a jamais vu les yeux de Lou dans le soleil : depuis maintenant quatre mois, il pleut. Une pluie serrée, violente, une pluie de mousson qui parait blanche la nuit dans les phares ou la lumière, et fait un voile gris sur toutes choses, le jour, à plus de quelques mètres. Le phénomène, inexplicable, échappe à toute logique, à toute prévision, à tout modèle, à toute saison. Mais Kosh n’a pas besoin de voir le soleil les éclairer pour savoir que le vert des yeux de Lou est menthe à l’eau. Et qu’ils sont la plus belle chose qu’il ait jamais vue. Surtout lorsqu’elle sourit. Qu’il la fait sourire. Kosh a promis à Lou que rien ne les séparerait. Jamais. Lorsqu’ils évacuent leur village, que les réfugiés se battent pour prendre place dans les derniers bateaux, pris de panique à l’idée qu’il s’agit du dernier espoir de s’en sortir, Kosh est arraché à Lou.
« Survis … » la supplie-t-il. « Survis, et moi, je te retrouverai ».

Mon avis

Les Pluies est le nouveau livre de Vincent Villeminot. Après avoir lu Stéphane de la série U4, j’ai lu La prochaine fois ce sera toi qui m’avait moyennement convaincu donc j’étais curieuse de lire celui-ci pour voir ce que ça allait donner, d’autant qu’une collègue me l’avait conseillé car elle l’avait bien aimé. Et je dois dire qu’après lecture le verdict est plutôt bon, comme quoi, il ne faut pas s’arrêter sur un livre avec un auteur, parfois d’autres sont meilleurs.

Les Pluies est un roman intéressant qui m’a tenu en haleine tout du long et qui m’a laissé sur ma faim. De quoi donner envie de lire la suite, puisqu’une suite est d’ores et déjà annoncée à la fin de l’ouvrage. Je mets fin au suspense tout de suite. Un cliffhanger pas trop méchant mais qui donne envie d’en savoir plus, il faut le savoir. Mais de quoi parle ce premier tome ?

Les Pluies est un roman post-apocalyptique vraiment intéressant. La pluie ne cesse jamais au point que cela devient dangereux pour la population qui doit évacuer car les digues et autres barrages sont sur le point de céder et d’inonder le pays. Kosh et Lou sont deux adolescents dont les parents sont au loin. Ils vont ainsi devoir chacun s’occuper de leur petit frère respectif et petite sœur, qui n’est qu’un bébé, du côté de Lou. Les deux adolescents vont ainsi se retrouver avec leurs frangins respectifs pour fuir une catastrophe imminente. Un « road trip » qu’ils ne sont pas prêts d’oublier et pourrais leur coûter cher…

L’histoire est en soi assez simple mais plutôt efficace. On se laisse vraiment emporter par la plume de l’auteur et par la situation qui est plus que catastrophique. Et plus on avance et plus l’on se demande ce qui va bien leur arriver car tout semble incertain. Le danger rôde et ils vont en prendre pleinement conscience plus leur périple va avancer. L’action est là dès les premières pages si bien que l’on n’a pas le temps de reprendre notre souffle, ce qui est une bonne chose, j’avais besoin de ça au moment de cette lecture, donc c’était parfait pour moi. Les pages ont défilé sans que je ne m’en rende compte et en un rien de temps le livre était lu.

L’histoire est aussi intéressante car elle nous permet de voir différents points de vue et ce, grâce à différentes méthodes d’écriture. Dans une première partie nous avons la survie de ces adolescents avec leurs petits frères et sœurs, par la suite, leurs chemins vont quelque peu se séparer et l’on a toute une correspondance par lettres quand enfin dans une autre partie, on change de focalisation. Je n’en dirai pas plus pour éviter tout spoiler et vous laisser quelques surprises.

En tout cas, le fait d’avoir à chaque fois différents points de vue dans chaque partie est intéressant car cela nous permet de voir ce qui se passe d’un côté ou de l’autre, d’être parfois au plus près des personnages, alors même que la narration du livre en général est à la 3e personne. Autant d’éléments qui changent et qui amènent une nouvelle dynamique au texte sans que l’on ne soit dans une routine perpétuelle. J’ai bien aimé ces narrations qui apportent un vrai plus à l’histoire.

Dans la construction du texte, j’avoue avoir revu en partie Stéphane, qui était en 3 parties et qui amenaient une nouvelle vague. Dans U4 on avait une partie où les personnages étaient seuls, une deuxième où ils étaient deux et la dernière où l’on retrouvait les 4 personnages principaux. On a un peu ce même système ici même s’il diffère en certains points mais c’est intéressant de voir que cette dynamique où l’on ajoutait un ou plusieurs personnages, se retrouve en partie ici dans ce texte.

Les personnages sont intéressants, il est évident qu’il faut un leader dans le groupe pour garder une certaine harmonie, que cette personne garde la tête froide en toute circonstance et ce n’est pas toujours celle que l’on croit. Les personnages sont vraiment éclectiques, que ce soit les adolescents les plus grands : Kosh et Lou, un « couple » un peu atypique qui fonctionne bien quand leur deux petits frères respectifs se détestent au plus haut point et ne pouvaient pas être plus différents l’un de l’autre. La cohabitation risque d’être rude. Au milieu de tout cela se trouve Ombre, la petite sœur de quelques mois dont il faut s’occuper à tout instant.

C’est un groupe éclectique mais intéressant car l’on voit les caractères de chacun, leur manière de réfléchir et d’agir en fonction de la situation et j’avoue que par moment, des claques se perdaient tant les gamins étaient insupportables… Mais en même temps, du fait de leur jeunesse et aussi de la situation, qui sait si on ne réagirait pas pareil ? En tout cas, on ne peut pas être indifférents à ces personnages, quels qu’ils soient même si certains sont plus pénibles que d’autres, mais après tout, ce ne sont que des adolescents (15/16 ans) et des enfants (10 ans). Comment réagir à leur place au même âge ?

En bref, Les Pluies est un bon premier tome qui aura su me tenir en haleine tout du long. Cela se lit bien et vite et j’ai vraiment été happée par l’histoire dès les premières pages. Ma curiosité a été piquée à vif si bien que j’avais toujours envie d’en savoir plus, sur ce qui allait advenir de nos personnages. Quant à la fin elle est juste affreuse parce qu’on a envie d’avoir des réponses à nos questions mais il va falloir être patient pour cela. L’univers est intéressant et laisse présager certaines choses, à voir où l’auteur va nous emmener ensuite. Un roman à découvrir.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Meilleures ennemies de Ruth Fitzgerald (Les petits malheurs d'Emily Sparkes 1)

PALM n°76 [JUIN 2017]