Lili Nobody de Rachel Hausfater (Mes années collège)

Quatrième de couverture

« Ma mère m’énerve et je n’ai pas de père.»
Lili entre en 6e. C’est à la fois génial et inquiétant. Heureusement qu’elle n’est pas seule : il y a Marlène, sa nouvelle copine et Gaoussou, son voisin de classe hilarant. Il y a aussi le club théâtre ! Le prof est génial. Avec son groupe, Lili va mettre une chanson en scène: « Papaoutai » de Stromae. C’est elle qui l'a choisie, parce que depuis toujours elle se demande : qui est mon père ? Sa mère a toujours refusé de lui dire…

Mon avis

Lili Nobody raconte l’histoire de Lili que nous avions pu rencontrer dans Achille, fils unique, cette jeune collégienne qui participe au même club de théâtre qu’Achille. C’est l’heure du grand changement pour elle, le passage en 6e qui est souvent appréhendé mais après un petit temps d’adaptation, tout se passe bien, surtout depuis qu’elle s’est fait une amie. Mais ce n’est pas ce qui préoccupe le plus la jeune fille, plutôt le fait qu’elle ne sache pas vraiment d’où elle vient, ses origines. Sa mère ayant toujours refusé de lui dire qui était son père et la jeune fille en souffre.

Comme pour Achille, fils unique, l’histoire est centrée sur les questions liées à l’adolescence, la nouvelle vie de collégien qui peut faire peur à plus d’un. Il y est aussi question d’amitié et surtout d’identité et origines. Lili ignore qui est son père, elle ne vit qu’avec sa mère, un manque qui la ronge de plus en plus surtout que sa mère refuse de lui donner des explications. Une situation qui étouffe la jeune fille et la rend à fleur de peau et sur les nerfs.

Le projet de théâtre tenait à cœur à Achille car cela lui rappelait quelque peu sa situation mais cela en revêt une plus importante encore pour Lili qui cherche elle aussi désespérément son père. On comprend donc pourquoi elle a choisi cette chanson comme base pour leur sketch. Si on a déjà lu Achille, fils unique on sait plus ou moins déjà à quoi s’attendre vis-à-vis de Lili mais cela reste intéressant d’entendre sa voix, de mettre des mots sur sa souffrance, sa situation qui n’est pas banale. Elle a besoin de réponses mais on les lui refuse alors la jeune fille va tâcher d’en savoir plus par elle-même.

L’histoire est intéressante et prenante et même si on peut se douter des révélations finales. Il n’empêche que l’intérêt était aussi de voir les raisons qui ont poussé cette mère à cacher la vérité. Au moins, contrairement à Achille, nous savons exactement ce qu’il en est, donc cela m’a moins frustré que ce précédent volume. Mais je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler l’histoire.

En bref, Lili Nobody est un roman sympathique sur l’adolescence, la quête d’identité et cela passe inévitablement par là d’où l’on vient. Lorsqu’on ignore cela, peut-on vraiment se construire et se forger une identité ? C’est une histoire touchante que je vous invite à découvrir d’autant que son héroïne est attachante et l’on peut comprendre son besoin de vérité.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

In My Mailbox (294)

Le Top / Flop du Mois ! (Juillet 2017)