Plus fort de Robin York (Caroline & West 2)

Quatrième de couverture

« Il me manque à un point intolérable, comme un membre fantôme. Je suis incapable de me défaire de mon addiction. Tout en moi brûle de le retrouver, avec une telle violence que j’en perds le sommeil. C’est plus fort que moi, et j’ai peur que ce désir ne faiblisse jamais. »

West est parti, laissant derrière lui Caroline et ses études qui le promettaient à un brillant avenir. Il croyait que c’était la chose la plus difficile au monde ; il se trompait. Quand son père meurt, West se retrouve face à un terrible dilemme : rester auprès des siens ou renouer avec l’université de Putnam et en faire profiter sa petite sœur ?
Caroline est prête à tout pour l’aider, mais elle ne se laissera pas détourner de son objectif, aussi ambitieux soit-il. Et si leur rencontre n’avait été que le début de quelque chose de tellement plus grand – de tellement plus fort ?

Mon avis

Comme j’avais beaucoup aimé Plus loin, il était évident que j’allais me procurer ce second tome qui, je dois dire, est un chouïa en-dessous du premier mais cela reste agréable à lire dans l’ensemble. Si vous voulez une romance un peu frustrante mais agréable, n’hésitez pas à vous lancer dans ce diptyque.

Comme pour le premier tome, on a les points de vue des deux protagonistes, même si dans le premier on était davantage du côté de Caroline et ici davantage dans celui de West. Ainsi, nous allons pouvoir découvrir tous les secrets qui entourent ce garçon ô combien sombre et mystérieux que l’on avait pu déjà entrevoir dans le premier tome. Et ce n’est vraiment pas beau à voir… Son histoire est déchirante et affreuse et il mérite un peu de bonheur dans sa vie.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant qu’à la fin du premier volume on sait à quoi s’en tenir vu les circonstances et que très rapidement on voit le dilemme de West dès lors que son père meurt. Sa vie était un problème mais sa mort va en exposer d’autres et le moins que l’on puisse dire c’est que West a bien fait de partir et de profiter de l’offre qu’on lui a faite parce que c’est une famille de dingue, mais à quel prix ? Que ce soit vis-à-vis de ces bienfaiteurs que vis-à-vis de sa petite sœur qui se retrouve encore dans ce monde de fou et dont il veut la protéger à tout prix.

Dans ce tome on voit davantage le contexte familial et le vécu de West, on comprend mieux ses agissements et certaines de ces réactions même si parfois il se comporte comme un imbécile vis-à-vis de Caroline qui ne veut que son bien et l’aider. J’ai notamment une scène en tête et là, s’il avait été devant moi, je l’aurai bien frappé…

L’histoire est bonne et bien menée dans l’ensemble, on suit avec avidité la suite de la relation entre West et Caroline et le moins que l’on puisse dire c’est que ce n’est pas gagné. Avec tout ce qui se passe dans sa vie, il ne peut pas mêler Caroline à tout cela. Enfin, il ne veut pas quand bien même elle, elle en ait envie parce qu’elle ne peut pas vivre sans lui et ça, elle l’a compris bien avant lui.

Ce qui m’a le plu dérangé, mais ce n’est pas non plus trop gênant j’ai quand même aimé cette histoire, ce sont les états dam de West qui refuse en bloc l’amour de Caroline même s’il se rend bien compte qu’il est malheureux sans elle. Mais comme il ne veut pas qu’elle soit concernée par sa vie d’avant, sa famille, il la rejette. J’avoue que par moment j’avais envie de lui mettre des claques pour qu’il réagisse parce qu’elle lui a apporté beaucoup de choses dans sa vie, en mieux, donc s’auto-flageller comme il le fait, ça ne devrait pas avoir lieu. Mais heureusement pour lui que Caroline est une tête de pioche et qu’elle n’écoute pas toujours ce qu’on lui dit afin de lui prouver qu’elle ne l’abandonnera pas, quoi qu’il arrive.

Dans ce deuxième et dernier tome on n’oublie pas la raison qui a rassemblé ces deux personnages, à savoir le harcèlement de Caroline, la vengeance de son ex en exposant des photos d’elle contre son gré sur internet. C’est bien que l’on ait une fin sur cet épisode, un mal pour un bien car cela leur a permis de se trouver et de se reconstruire.

En bref, Plus fort est un deuxième tome sympathique même si peut-être un chouïa en dessous du premier mais cela reste agréable à lire avec une histoire déchirante tant le vécu des deux personnages est dur et lourd. Et l’on se dit qu’ils ont mérité un peu de bonheur même si pour cela leur vie doit être quelque peu chaotique par moment. Un diptyque à découvrir.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'héritière de Bellecombe de Liz Carlyle

Les contes du chat perché de Marcel Aymé