Amelia de Kimberly McCreight

Quatrième de couverture

À New York, Kate élève seule sa fille de 15 ans, Amelia. Très proches, elles n'ont pas de secrets l'une pour l'autre. Jusqu’à ce matin d'octobre, où elle reçoit un appel du lycée qui lui demande de venir de toute urgence.
Elle ne reverra plus jamais Amelia : celle-ci a sauté du toit de l'établissement.
Rongée par le chagrin, Kate plonge dans le désespoir et l’incompréhension. Pourquoi une adolescente en apparence si épanouie s’est-elle donnée la mort ? Mais un jour, Kate reçoit un SMS anonyme qui remet tout en question : « Amelia n'a pas sauté. » Obsédée par cette révélation, elle s'immisce dans la vie privée de sa fille et découvre, à travers les réseaux sociaux, les mails et les SMS d’Amelia, une réalité terrible, un véritable monde parallèle qu’elle n’aurait jamais pu imaginer.

Mon avis

Amelia est un roman intriguant qui m’avait tenté dès sa sortie en grand format. Avec la réédition poche, je me suis dit qu’il était temps de me pencher sur ce livre pour savoir ce que ça valait. Deux de mes collègues l’avaient bien aimé sans que ce soit pour autant un coup de cœur, je les rejoins dans cet avis car cela reste une lecture plaisante dans l’ensemble. Efficace mais par moment prévisible qui explique pourquoi je n’ai pas eu de coup de cœur.

Sans compter le fait que sa lecture n’a pas forcément été faite au bon moment pour moi. Je n’avais pas la tête à lire ce genre de livre, un peu dur et psychologique, j’aurai mieux fait de lire de la littérature jeunesse simple et sans prise de tête (ce que j’ai fait en parallèle de cette lecture d’ailleurs). Je n’étais pas en bonne condition, ceci explique pourquoi ce n’est pas un coup de cœur ou du moins quelque chose d’approchant.

Néanmoins je reconnais que c’est une histoire bien ficelée avec une intrigue bonne et bien menée qui tient bien la route. Cela reste une lecture prenante et intéressante. J’ai juste mis beaucoup plus de temps que prévu pour le lire parce que je n’étais pas totalement dedans. Mais c’est plutôt dû aux conditions de lecture qu’au livre en lui-même, je vous invite donc à le découvrir.

L’auteur nous intrigue et nous tient en haleine et ça tient du fait que l’on suit en parallèle la narration de la mère qui aujourd’hui cherche à comprendre pourquoi sa fille s’est « suicidée », si c’en est vraiment un. Elle enquête et tâche de comprendre ce qui a bien pu se passer pour que sa fille soit morte. De l’autre, nous suivons la narration d’Amelia grâce à des flashbacks qui nous permet aussi de suivre comment elle en est arrivée là, comment elle a pu mourir. Suicide ou non ? Telle est la question.

Cette alternance de point de vue qui nous permet de faire des va et vient entre passé et présent et avec la voix de la mère et de la fille est intéressant et nous apporte une vraie dynamique au livre. Car évidemment, lorsque l’auteure commence à nous donner des éléments de réponses, nous passons à l’autre voix, ce qui nous coupe dans notre élan et nous donne de ce fait envie de continuer de lire pour savoir ce qu’il en est.

L’écriture de l’auteure est très agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre rapidement dans l’histoire qui ne traîne pas. Rapidement nous savons qu’Amelia s’est suicidée ou du moins qu’elle est morte en tombant du toit du lycée et peu de temps après le doute s’installe sur cette mort ce qui engendre une enquête du côté de la mère. Il y a des moments de pause mais ce sont des moments où l’on récolte aussi des informations donc ce n’est pas dérangeant et cela permet aussi de reprendre notre souffle. C’est un roman qui joue beaucoup sur la psychologie.

Il est vrai que j’avais deviné rapidement un certain nombre de choses et la fin était plutôt prévisible pour moi. Mais il n’empêche que je n’avais pas compris d’autres éléments don le suspense est bien gardé dans l’ensemble.

Les personnages sont intéressants, que ce soit la mère ou la fille, elles ont chacun des secrets, des non-dits, alors qu’elles semblaient être proche et se disaient tout, qui ont peut-être été la cause de certains problèmes dans ce duo mère-fille. Elles sont attachantes chacune à leur manière même s’il est vrai qu’elles ne sont pas sans défaut. L’une comme l’autre j’avais envie de leur ouvrir les yeux, de les forcer à communiquer pour que les choses s’arrangent mais la vie n’est jamais évidente et même si l’on peut avoir toute confiance en quelqu’un, on a tous besoin de son jardin secret.

En bref, Amelia est un roman prenant, je ne l’ai peut-être pas apprécié totalement à sa juste valeur parce qu’il n’a pas été lu au bon moment pour moi, néanmoins je reconnais ses qualités et ses quelques défauts qui expliquent pourquoi ce n’est pas un coup de cœur. Cela reste tout de même une histoire prenante et intéressante, je ne regrette pas la découverte.

Commentaires

  1. Malgré ton avis mitigé, j'aimerai vraiment bcp le découvrir pour voir ce qu'il renferme :D

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

L'héritière de Bellecombe de Liz Carlyle

Les contes du chat perché de Marcel Aymé