La douce caresse d’un vent d’hiver de Sarah Morgan (Snow Crystal 3)

Quatrième de couverture

Brenna devrait se réjouir : la station de ski affiche complet, et la voilà obligée de libérer son chalet et d’emménager chez son meilleur ami, l’ex-champion olympique de ski, Tyler O’Neil, dont elle est amoureuse depuis… depuis toujours, en fait. Mais cette situation est loin d’être idéale. C’est même une véritable torture : comment pourrait-elle rester de marbre tandis que cet homme sur lequel elle fantasme depuis des années dort dans la chambre juste à côté de la sienne ? Car, elle le sait très bien, elle n’a rien à espérer : Tyler ne la considère que comme une amie, voire, pire, comme une sœur…

Mon avis

La douce caresse d’un vent d’hiver est le dernier tome de la trilogie Snow Crystal mettant en scène la famille O’Neil. Si avec les deux premiers tomes nous avions fait la connaissance des jumeaux, Jackson et Sean, ce dernier tome est centré sur le frère aîné, l’ex-star de ski de la famille : Tyler O’Neil.

J’étais très curieuse de lire son histoire parce que c’est un personnage à fort caractère, c’est déjà le cas des jumeaux mais Tyler est vraiment particulier avec son passé de coureur de jupons, père d’une adolescente et ex-skieur pro à cause d’une blessure lors d’une compétition. Autant d’éléments qui rendent le personnage intéressant mais surtout complexe. Du coup, avoir une relation stable avec quelqu’un n’est pas vraiment au programme, il a bien d’autres préoccupations dans sa vie. … Et puis c’est un peu la grande gueule de la famille, le ronchon même il faut le dire donc j’étais curieuse de voir comment une relation allait s’installer avec Brenna…

Brenna est la meilleure amie de Tyler depuis l’enfance mais surtout amoureuse de lui, c’est donc un crève-cœur de devoir être à ses côtés sans pour autant l’avoir. Mais la situation va être encore plus difficile lorsqu’elle va devoir emménager chez lui puisque tous les chalets sont réservés à la station, y compris le sien. Les temps risquent d’être mouvementés pour le « couple » et plus encore lorsque d’autres imprévus vont survenir…

J’ai adoré cette histoire. Certes, elle est convenue, comme toute romance j’ai envie de dire mais ce n’est pas gênant. J’ai vraiment passé un bon moment en compagnie de Tyler et Brenna et découvrir de quelle manière ils allaient pouvoir être enfin ensemble, pour de vrai comme un couple et non plus comme meilleurs amis. Le chemin était long et périlleux avec de nombreuses embûches – pas toujours causées par un tiers d’ailleurs – mais c’était une romance intéressante à suivre avec son nombre de révélations et rebondissements.

C’est le moins que l’on puisse dire, leur relation est unique, une amitié qui dure depuis l’enfance au point que Tyler considère Brenna comme un membre à part entière de sa famille, mais plutôt comme une sœur que comme une amante. Par moment j’avais envie d’en prendre un pour taper sur l’autre tant ils sont aveugles. Le manque de communication est tel que cela pourrait gâcher leur amitié et plus encore puisque chacun garde ce qu’ils ont vraiment sur le cœur. Malgré leur amitié sans faille, on voit bien qu’il y a des zones d’ombres dans leur passé qui font que leur relation n’a jamais vraiment évolué… Mais heureusement pour eux que la famille O’Neil est si unie et force parfois quelque peu le destin…

C’est toujours agréable dans ce type de romance de voir ce que les autres personnages deviennent, on a toujours en toile de fond la famille, le fonctionnement de la station de ski qui n’a jamais atteint un tel niveau depuis longtemps. Cela permet de voir les personnages continuer d’évoluer, de les voir interagir. Deux intrigues qui se déroulent en une en somme, la vie à la station et la romance qui s’installe peu à peu même si elle est difficile. L’une comme l’autre, l’intrigue est bien faite et ce dernier tome nous offre une parfaite conclusion.

Les personnages se dévoilent totalement ici et ça fait du bien de voir Tyler et Brenna lâcher prise, ils en avaient tant besoin l’un comme l’autre. Ils vont l’apprendre à leur dépend mais les secrets, d’un certain ordre en tout cas, ne donnent jamais rien de bon. La fin est touchante est mignonne, on ne peut que fondre. Une parfaite romance de Noël comme on les aime. C’est certes un peu guimauve, mais dans le bon sens du terme, ça fait toujours du bien.

En bref, La douce caresse d’un vent d’hiver clôt parfaitement la trilogie Snow Crystal, une romance de Noël comme je les aime. Par ailleurs, on arrive pas à pas dans cette période, donc c’est le moment idéal pour lire cette trilogie qui en vaut vraiment la peine. Les personnages sont au top, cette famille est unie et chaleureuse et nous fait passer de bons moments, même si parfois on a envie de les secouer pour qu’ils voient ce qu’ils ont devant eux. Mais à part cela, on les aime quand même et les romances sont superbes. A lire sans modération !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

En équilibre d'Anne Plichota et Cendrine Wolf (Les 5/5, tome 1)