Confessions d’un ami imaginaire - mémoires de Jacques Papier retranscrites par Michelle Cuevas

Quatrième de couverture

Depuis quelques temps, une gêne grandit dans l’esprit de Jacques Papier : il a l’impression que personne ne l’aime. A l’école la maîtresse l’ignore quand il lève la main, personne ne lui passe le ballon en sport, et il faut même rappeler à ses parents de lui garder une place à table ! Heureusement, il y a Fleur, sa sœur et meilleure amie, toujours à ses côtés…
Un jour, Jacques apprend la terrible vérité : il est l’ami imaginaire de Fleur !
Il convainc alors la fille de le libérer. C’est ainsi que Jacques Papier commence un surprenant voyage, drôle et touchant – pour découvrir qui il est vraiment, et où est sa place.

Mon avis

Jacques papier est un petit garçon comme les autres ou presque, il semble être transparent, tout le monde l’ignore sauf sa sœur jumelle Fleur qui semble être la seule à lui parler… jusqu’au jour où il apprend la vérité : il est son ami imaginaire. Il n’existe pas aux yeux des autres. Un coup dur pour ce « petit garçon » qui va devoir apprendre à vivre avec ce fait et trouver sa place en ce monde.

Confessions d’un ami imaginaire est un roman très touchant et intéressant sur la vie d’un ami imaginaire. J’avais déjà lu un livre sur le sujet : Je m’appelle Budo que j’avais adoré et que j’avais aussi trouvé très touchant, au point d’être émue et d’avoir les larmes aux yeux par moment. Cela n’a pas été le cas ici puisqu’on part sur une note beaucoup plus légère et humoristique mais les romans sont faits pour nous surprendre et c’est ce qui s’est passé avec ce livre.

Aussi bien dans le ton de la narration que dans la présentation, c’est un roman porté sur l’humour. On y découvre les « mémoires » de ce Jacques Papier qui chapitre par chapitre nous présente sa vie. On commence donc par sa sœur, ses parents et le fait que tout le monde le déteste comme personne ne fait attention à lui et le dédaigne, jusqu’au moment où il apprend la vérité. On a ce ton là dans la première moitié du livre et c’est plutôt plaisant dans l’ensemble, cela se lit bien et plaira aux enfants.

Mais dans la deuxième moitié, on change du tout au tout puisque cela devient plus grave et pleine de réflexion qui rend ce livre bien plus intéressant à mes yeux. L’humour et la légèreté du début nous permet de rentrer facilement dans ce livre, cela reste amusant et agréable mais pour avoir lu Je m’appelle Budo qui était beaucoup plus sur l’émotion, cela me décevait un petit peu. On pouvait aller plus loin et c’est ce qui va se passer, voilà pourquoi le livre m’a bien surpris.

L’auteur nous emporte sur un autre chemin qui fait gagner ce livre en maturité. Jacques Papier évolue tout le long du livre, il se cherche une identité, comme tout enfant qui grandit. Il veut comprendre pourquoi il existe et va aussi chercher sa voie. Je n’en dirai pas plus pour éviter tout spoiler mais le livre prend une autre dimension bien plus intéressante. Il s’agit d’une quête d’identité, de trouver le chemin qui mènera vers la maturité et parfois l’ami imaginaire peut aider en cela.

Jacques Papier est un personnage auquel on peut facilement aimer et s’identifier. De quoi plaire aux plus jeunes en leur faisant passer un bon moment de lecture avec ce personnage atypique qui nous amuse mais qui grandit et évolue au fil du temps.

En bref, Confessions d’un ami imaginaire est un livre intéressant, à la fois amusant et léger sur les amis imaginaires tout en nous proposant une réflexion plus intéressante et mature sur le sujet et la place que cela peut avoir dans la vie. Un roman surprenant que j’ai pris plaisir à découvrir.

Commentaires

  1. Je ne connaissais pas ce livre mais tu me donne bien envie de le découvrir à sa sortie !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Les contes du chat perché de Marcel Aymé

Un jour, je serai pompier de Quentin Gréban

La Belle Sauvage de Philip Pullman (La Trilogie de la Poussière 1)

Sans raison apparente de Charlotte Bousquet

In My Mailbox (306)