Trois jours et une vie de Pierre Lemaitre

Quatrième de couverture

« À la fin de décembre 1999, une surprenante série d’événements tragiques s’abattit sur Beauval, au premier rang desquels, bien sûr, la disparition du petit Rémi Desmedt.
Dans cette région couverte de forêts, soumise à des rythmes lents, la disparition soudaine de cet enfant provoqua la stupeur et fut même considérée, par bien des habitants, comme le signe annonciateur des catastrophes à venir.
Pour Antoine, qui fut au centre de ce drame, tout commença par la mort du chien… »

Mon avis

Trois jours et une vie est le deuxième roman « contemporain » de l’auteur mais le premier que je lis dans cette catégorie. En effet, je connais Pierre Lemaitre surtout pour ses polars, notamment la trilogie Verhoeven que j’avais adoré. Je n’avais pas voulu lire Au revoir là-haut du fait de son thème mais Trois jours et une vie est un livre qui m’a intrigué et je ne suis pas déçue de cette lecture. J’ai beaucoup aimé cette histoire et vous invite à la découvrir à votre tour.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les éléments arrivent plus ou moins vite pour savoir à quoi s’attendre. Très rapidement nous faisons la connaissance d’Antoine, ce jeune garçon vivant à Beauval qui va être au cœur d’une histoire tragique et pour lui, effectivement, cela a commencé par la mort du chien de son voisin. Peu de temps après, Rémi Desmedt, un petit garçon de 5 ans, voisin d’Antoine va disparaître. Durant trois jours nous allons suivre ces événements dans cette petite ville où tout le monde se connaît et où tout le monde a des secrets.

C’est un roman vraiment sympathique avec une ambiance particulière car le poids de ce qui s’est passé cette nuit-là va avoir des conséquences sur tout le village. Un sentiment assez oppressant, celui d’être découvert ne nous quitte pas. On se demande à chaque instant ce qui va arriver car on doute pour l’un des personnages. Nous avons été témoin de ce qui s’est passé donc nous savons tout mais reste à voir les conséquences de cet acte.

L’intrigue est en soi plutôt lente et tranquille mais ce n’est pas pour ça qu’il ne se passe rien bien au contraire. Nous suivons essentiellement l’histoire durant ces trois jours, cette année de 1999, ce n’est que dans le dernier tiers du livre que nous changeons d’époque. J’avoue que je ne m’attendais pas à un tel découpage mais cela reste tout de même intéressant à suivre.

L’intérêt n’est pas de découvrir ce qui a bien pu arriver au petit garçon puisqu’on sait cela très tôt dans le livre et il n’y a aucun doute sur les faits. Il se porte davantage sur les secrets, sur le fait de vivre avec, la culpabilité qui peut en sortir ou pas. Savoir si ce fameux secret va être découvert par les habitants du village et comment réagir face à cela.

Comme on a assisté à la scène, on sait un certain nombre de choses sur ce fameux jours, mais l’auteur arrive tout de même à nous surprendre car je l’avoue, je ne m’attendais pas à de telle révélation de fin qui nous fait porter un autre regard sur les faits. Une très bonne fin qui apporte une nouvelle dimension au livre.

En bref, Trois jours et une vie est un roman prenant et intéressant. Le suspense n’est pas l’élément clé du livre parce que l’on sait ce qui s’est passé et ce, dès le début, pourtant l’auteur saura nous surprendre à la fin de l’ouvrage et nous révéler une dernière chose que l’on ne soupçonnait pas. C’est un roman intriguant qui m’aura tenu en haleine tout du long, même si dans l’intrigue c’est au final assez lent. Un roman avec une atmosphère bien particulière où la peur d’être découvert est au cœur de l’intrigue. Un livre à découvrir.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Asynchrone de Fabien Clavel

Harper in Summer de Hannah Bennett

In My Mailbox (291)