Yzé et le palimpseste de Florent Marotta (Yzé 1)

Quatrième de couverture

Ambre Delage est une lycéenne lambda. Orpheline de père et de mère, elle vit chez sa tante Lucy qui l'élève depuis sa naissance. Un soir, un événement dépassant l’entendement va brusquement la jeter dans un tourbillon de révélations qu'elle était loin d'imaginer. Dès lors, pour la jeune fille tout bascule. Il faut fuir. Fuir sa vie tranquille, fuir son identité. Mais qui est-elle vraiment ?

Mon avis

Yzé et le palimpseste a été une lecture un peu compliquée, ce qui explique pourquoi la chronique n’arrive que longtemps après avoir été lu car il me fallait un peu de temps pour rassembler mes idées pour écrire cet avis. Je préviens d’ores et déjà que ce livre n’est pas mauvais, ce n’est pas le problème, mais j’ai un peu peiné à lire ce livre parce que je n’ai pas été totalement investie dans l’histoire. Mais il s’agit d’un ressenti personnel, j’ai pu voir d’autres avis plus positifs sur ce livre, donc je ne peux que vous conseiller de faire votre propre idée.

Si j’ai peiné c’est peut être dû au fait que ce n’était pas le bon moment pour moi de lire ce livre. En tant « normal » il aurait peut-être pu être lu plus rapidement que cela. Je ne saurai dire. Le fait est que j’ai mis du temps à le terminer, en tout cas pour moi, une semaine ce n’est pas beaucoup pour toute personne mais pour moi ça représente une éternité quand en général un livre de cet acabit est lu en 3 jours à peine.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir à quoi s’en tenir d’autant que les événements arrivent assez vite pour savoir à quoi s’en tenir. A ce niveau-là d’ailleurs, je ne peux pas le reprocher à l’auteur, l’action arrive assez tôt, l’entrée du monde magique dans la vie d’Ambre / Yzé se fait très rapidement c’est par la suite qu’il y a un peu plus de calme. Mais on y apprend plein de choses, d’autant que l’auteur use de plusieurs points de vue. Cela nous permet de suivre plein de personnages en même temps et d’en savoir un peu plus que la jeune fille sur ce qui se passe et le monde dans lequel nous entrons.

L’auteur sait maintenir son suspense car malgré les différents points de vue, il est beaucoup de choses que nous ignorons. Les éléments s’imbriquent au fur et à mesure et l’auteur tisse doucement sa toile. A ce niveau-là, Florent Marotta sait parfaitement construire son histoire pour nous intriguer et nous donner envie d’en savoir plus. L’intrigue est plutôt bien faite avec son lot d’action et de rebondissements, donc ce n’est vraiment pas le souci.

L’univers est assez prometteur, il s’agit ici d’une mise en bouche mais on entrevoit de bons éléments, c’est indéniable. Le côté magie m’intéresse toujours et on y voit des éléments assez intéressants ici. Les différents personnages que nous rencontrons font un usage très personnel de la magie et j’ai bien aimé cet aspect-là de l’histoire et l’univers dans lequel nous sommes plongés.

J’avoue avoir eu un peu de mal avec ce livre, pas parce qu’il est mauvais ou qu’il ne se passe rien mais je n’ai pas su totalement m’embarquer dans l’histoire, comme si j’étais extérieure à tout ce qui se passait. Ce qui n’est jamais bon signe mais je pense que c’est surtout dû à l’héroïne à qui je n’ai pas su m’attacher.

Je peux être plus indulgente face à une intrigue un peu légère mais si les personnages sont superbes, ce n’est pas dérangeant. Mais une histoire bien avec des personnages auxquels je n’accroche pas trop, ça ne passe pas. C’est dommage parce qu’il y a du potentiel, c’est plutôt bien écrit mais je trouve qu’Ambre ou plutôt Yzé manque de profondeur. Ou qu’elle n’est pas totalement cohérente. Si au début elle panique et est perdue face à tout ce qu’elle voit, rapidement elle veut prendre les devants et faire comme si tout était normal. J’ai trouvé qu’il y avait un décalage qui n’était pas cohérent. Je n’ai pas su m’y attacher, j’étais trop distante vis-à-vis d’elle et je ne me suis donc pas sentie impliquée totalement dans son histoire. Je pense que c’est ça le plus gros problème de ce livre parce qu’indépendamment il y a de bons éléments.

En bref, Yzé et le palimpseste est une lecture un peu mitigée, ce n’est pas mauvais, loin de là. Je reconnais les qualités de ce livre car il y en a, comme univers qui est intéressant et prometteur. L’intrigue n’est pas si mal même si on voit que ce n’est que le début et l’écriture est plutôt soignée. Mais je n’ai pas totalement adhéré aux personnages et surtout à l’héroïne et pour moi c’est dérangeant car je n’ai pas su totalement rentrer dans l’histoire. A voir si je lis la suite pour redonner une chance à l’univers qui proposait des choses intéressantes malgré tout.

En partenariat avec

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 2]

Skiddy, mon ami imaginaire de Katherine Applegate

Georges et le Big Bang de Stephen et Lucy Hawking (Georges 3)

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 1]

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 4]