Déchaînée de Sophie Jordan (Indésirable 2)

Quatrième de couverture

ET SI LA PIRE CHOSE QUE VOUS AYEZ JAMAIS FAITE ÉTAIT IMPARDONNABLE ? 
Le monde de Davy s’écroule lorsque l’on dépiste chez elle le Syndrome de tendances meurtrières. On la renvoie de son école, son petit ami rompt avec elle, ses amis l’abandonnent et elle est envoyée dans un camp qui transforme les porteurs du STM en soldats. Davy a peut-être réussi à s’échapper, mais le mal est fait. L’impensable est arrivé. S’il est difficile de voir les autres la considérer comme un monstre, il est désormais encore plus douloureux de se dire qu’ils ont peut-être eu raison sur toute la ligne. Parce que Davy a tué. Recherchée par les agents du gouvernement, Davy est sauvée par Caden, le chef charismatique d’un groupe de rebelles clandestins. Bien que Caden lui assure que la Résistance est composée de porteurs comme elle, Davy n’est pas certaine de pouvoir leur faire confiance. Elle ne sait d’ailleurs même pas si elle peut compter sur elle-même… ou sur ses sentiments grandissants pour Caden. Mais si sa place n’est pas non plus parmi Caden et ses troupes, trouvera-t-elle jamais un nouveau foyer ?

Mon avis

Après avoir lu Indésirable, j’étais curieuse de lire cette suite et fin pour voir ce qui allait arriver à notre duo Davy et Sean. Vu les événements ça promettait de grandes choses. Si ma lecture était plaisante dans l’ensemble, je dois avouer qu’il y a un petit soupçon de déception parce que je m’attendais à beaucoup plus et étant donné la fin, je pense qu’il n’y a pas de suite et donc l’histoire s’arrête ici. Je trouve cela dommage parce que l’auteur n’a pas su, à mon sens, exploiter totalement son univers alors que dans le premier tome ça partait très bien.

Nous retrouvons donc Davy et Sean, proche de la frontière pour aller au Mexique, sauf qu’ils vont tomber sur des soldats pour les empêcher de fuir. Dans leur course poursuite, Davy va être éloignée du groupe et se retrouver seule. Elle sera sauvée par Caden, le chef de la Résistance qui se trouve près de la frontière mais aux USA. Davy, blessée va devoir patienter pour pouvoir de nouveau s’échapper et retrouver Sean, Gil et Sabine en espérant qu’ils soient toujours en vie.

Ce deuxième tome nous mène au cœur de la Résistance composée uniquement de porteur du STM comme elle, qui permet à ceux qui veulent fuir de passer sans danger de l’autre côté de la frontière, du moins autant que possible. L’arrivée de Davy risque de chambouler un certain nombre de choses dans leur organisation.

L’intrigue en soi est pas mal même si un peu lente mais c’était déjà le cas dans le premier tome donc ce n’est pas gênant. Ce n’est pas le problème de cette histoire pour moi. En parallèle, nous suivons toujours les discours plus politiques pour savoir ce qui se passe en dehors de la vie de Davy. Vie qui est mouvementée, elle n’a vraiment pas de chance mais cela permet de faire des rebondissements dans l’histoire.

En soi l’intrigue est pas mal mais il est vrai que l’auteur s’attarde peut être un peu trop sur la partie romance plutôt que sur le STM et le pouvoir politique qui a commencé à suivre un fou en parquant les gens à cause du gêne du tueur. L’auteur expédie assez vite cette partie-là vers la fin de l’ouvrage et c’est ce qui m’a le plus déçu. Finalement on ne sait pas grand-chose de plus sur le STM, le gouvernement agit mais on n’en sait pas plus car Davy n’est pas au centre de tout ça, pas vraiment. Elle est l’héroïne de l’histoire et en même temps, elle ne fait rien pour que les choses changent, pas comme toute héroïne de SF que l’on peut lire.  Heureusement qu’on a ce point de vue supplémentaire, ces citations de discours ou d’échanges pour savoir à quoi s’en tenir, sinon on n’aurait aucune information et là, il n’y aurait vraiment pas d’intérêt à l’histoire.

Je trouve ça dommage qu’on ne s’y attarde pas et s’y intéresse pas de plus près parce que c’était ce qui faisait l’originalité de l’univers et une situation horrible pour tous ces gens. On passe à côté de quelque chose car finalement Davy n’est pas si impliquée que ça. Elle survit dans un milieu parfois hostile, je n’aimerai pas être à sa place, ce n’est en rien facile, mais elle n’est pas vraiment au cœur du problème. Du coup l’univers manque de profondeur alors que ça promettait beaucoup de choses et je pense qu’il y avait matière à créer davantage autour de tout ça.

L’auteur a préféré se concentrer davantage sur la partie romance de l’histoire qui là, peut se comprendre et en même temps est un peu facile aussi et le retournement de situation à la fin restait prévisible. C’était agréable à suivre, j’aime bien quand il y a des romances mais il ne faut pas que ça desserve la partie action, surtout quand c’est clairement ce qui devrait primer. Ce n’est pas une romance ici mais bien un livre de SFFF pour jeunes adultes, comme à la Hunger Games et Minority report par certains aspects avec le fait que l’on enferme des gens dans des camps avant même qu’il n’ait fait quoi que ce soit de violent et dangereux.

En bref, Déchaînée reste donc une lecture sympathique, je ne me suis pas ennuyée, même si par moment j’aurai aimé en avoir plus niveau action et éléments autour de l’univers. Mais ce n’est pas non plus extraordinaire parce que justement je m’attendais à tout autre chose dans ce deuxième tome. C’était peut être un peu trop facile pour l’auteur de finir les choses ainsi alors que l’univers avait du potentiel. Il m’a manqué quelque chose pour en faire une bonne série. Là ça reste plaisant à lire mais sans plus au final. C’est dommage parce que ça partait bien dans le premier volume.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'héritière de Bellecombe de Liz Carlyle

Les contes du chat perché de Marcel Aymé