Le jour où je suis partie de Charlotte Bousquet

Quatrième de couverture

C’est là-bas que je dois aller. A Rabat. Pour fuir ce mariage dont je ne veux pas. Pour rejoindre ces femmes, et marcher à leurs côtés en mémoire de mon amie.
Tidir rêve de liberté. Courageuse et déterminée, elle quitte son petit village près de Marrakech pour participer à la marche des femmes à Rabat.
Au cours de son périple, la jeune femme doit faire face au mépris des gens et apprend à assumer son statut de femme libre.

Mon avis

Le jour où je suis partie est un roman fort avec un message important, un livre que je vous conseille de lire et je ne dis pas ça parce que c’est le nouveau livre de Charlotte Bousquet, auteur que j’aime beaucoup. Comme une majorité de ses livres, il s’agit d’un roman féministe, et plus particulièrement sur le droit des femmes qui malheureusement dans certains pays ne sont pas libres de faire ce qu’elles veulent.

Tidir a perdu depuis peu sa meilleure amie, ce n’est qu’au fil des pages que nous pouvons comprendre ce qui a pu lui arriver. Elle s’est retrouvée dans une situation horrible qui l’a poussé à bout, ce que son amie Tidir n’accepte pas. Tout comme le fait de devoir se marier avec quelqu’un qu’elle n’aime pas parce que son père, qui ne vit même plus avec elle, en a décidé ainsi. Afin de lutter contre tout cela, elle quitte son village pour aller à Rabat pour participer à une manifestation pour le droit des femmes, le 8 mars. Un road trip qui risque de changer la jeune femme tout en nous montrant une société dans laquelle l’égalité est un rêve lointain.

Lors de son périple, elle va être confrontée au regard des autres et à des situations difficile dû fait qu’elle est une jeune fille seule, accompagnée seulement d’un chien, que personne n’accepte. Nous pouvons voir une société dans laquelle les femmes n’ont aucun droit et pouvoir, pas sans un homme. Une situation qui pourrait ressembler à une lointaine époque et pourtant toujours d’actualité à certains endroits dans le monde.

J’ai été très touchée par cette histoire et horrifiée aussi de voir ce qui a bien pu arriver à l’amie de Tidir et ce qu’elle vit durant ce road trip. Le peu de considération pour elle parce qu’elle est une jeune femme ou encore celle de Lilian, un jeune français qui va lui aussi se retrouver confrontée à une autre réalité. Le regard de Tidir sur sa propre vie / situation et celui de Lilian nous pousse à réfléchir et à faire même plus que cela. On n’obtient pas rien sans rien, il faut toujours se battre et aller de l’avant, faire entendre sa voix même si ce n’est pas facile.

Ce livre n’est pas là pour donner des réponses sur la manière d’opérer pour qu’il y ait des changements mais pour nous ouvrir les yeux, nous montrer ce qui existe encore aujourd’hui et nous pousser à réfléchir et à agir parce que ce n’est pas normal qu’aujourd’hui on en arrive à de telles situations.

C’est un roman court, simple mais efficace car je trouve que le message passe parfaitement. C’est une histoire qui nous informe de ce qui se passe dans le monde, que les inégalités sont existantes et plus proche de nous qu’on ne peut le croire.

Tidir est une jeune fille forte et courageuse qui est bien décidé à changer les choses, prête à tout pour que sa vie ne ressemble pas à celle de son amie et qui est prête à combattre en sa mémoire. Elle est déterminée et malgré tout ce qui lui arrive, elle garde la tête haute même si cela peut sembler vain. Un road trip qui va lui permettre de changer et d’évoluer dans l’espoir d’aller vers une vie meilleure.

En bref, Le jour où je suis partie est un roman touchant et fort car il nous montre qu’aujourd’hui encore les inégalités persistent, surtout pour les femmes qui sont loin d’être libres et de décider par elles-mêmes. Un livre court pour un message fort et percutant qu’il faut absolument lire.

Un road-trip

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul

In My Mailbox (294)